Le Top Inspiring Fifty France 2018 met 50 femmes françaises de la tech à l’honneur. L’édition française de ce palmarès est à l’initiative de The Innovator, le magazine des Echos en partenariat avec Orrick et Criteo. Sept experts ont départagé 122 femmes pour proposer un top 100% rôle modèle (par ordre alphabétique).

Inspiring Fifty a été imaginé par Janneke Niessen et Joelle Frijters, entrepreneures et financeuses, pour mettre en lumière les femmes qui font carrière dans le secteur de la tech. Lancé aux Pays-Bas, le top 50 se décline désormais dans de nombreux pays. En France, l’initiative est portée par The Innovateur, le journal des Echos sur l’innovation en partenariat avec Orrick et Criteo. L’objectif est simple : proposer aux jeunes femmes et aux jeunes filles des « rôles modèles » et les inspirer « à suivre leur pas ».  


Abboub Nawal, cofondatrice de Rising up. Scientifique spécialisée en neurosciences et en sciences cognitives, son entreprise propose des services de conseil dans le secteur des sciences cognitives.

Amélie Faure, partner chez Serena Capital. COO et CEO de quatre start-up en début de carrière, elles est aujourd’hui au board de plusieurs jeunes pousses.

Anna Stépanoff, CEO de Wild code school. Après Harvard et Normale sup, elle travaille comme consultante chez McKinsey. Son entreprise promeut l’éducation au code informatique.

Anne Bouverot, Global tech executive. Investisseuse à TowerBrook Capital Partners.

Anne-Laure Constanza, fondatrice d’Envie de fraise. Lors de sa première grossesse, elle lance une marque de vêtements adaptés à la maternité et à la mode.

Anne-Sophie Carrese, partner chez Elaia partners. Ingénieur d’essai en moteurs d’avions, elle gère un fonds tech chez Elaia.

Arbia Smiti, fondatrice Carnet de mode. En 2011 elle lance une place de marché pour les marques de mode et les nouveaux créateurs vendue depuis

Audrey Soussan, partner chez Ventech Capital. Elle investit et accompagne les entreprises en série A et en seed dans le retail.

Béatrice Gherara, cofondatrice de Kokoroé. Avec sa sœur et leur amie d’enfance, elle monte une plate-forme d’agrégation de contenus vidéo d’apprentissage.

Bénédicte de Raphélis Soissan, fondatrice de Clustree. Formée en mathématiques, elle lance une plate-forme RH dopée à l’intelligence artificielle.

Carole Juge-Llewellyn, CEO de Joone. Après avoir étudié la littérature américaine, elle se lance quelques années plus tard dans un MBA avant de monter son entreprise de produits pour bébés.

Caroline Lair, cofondatrice de Women in AI, et account executive chez Snips, un assistant vocal français respectueux de la vie privée.

Cécile Brosset, à la tête du Hub de Bpifrance après avoir été directrice du développement. Le Hub vient de lancer un outil pour favoriser la communication entre start-up et grands groupes. 

Céline Lazorthes, fondatrice de Leetchi et Mangopay, elle est aujourd’hui business angel.

Chantal Ledoux, cofondatrice de BOA concept Sas, une entreprise de logistique. Elle est ingénieure de formation.

Chloé Clair, CTO chez Vinci Construction. Ingénieure et architecte, elle est chargée d’apporter le numérique dans le design et la construction chez Vinci.

Claire Houry, partner chez Ventech. Spécialiste des places de marché, et des entreprises software et adtech.

Clémence Franc, cofondatrice de Novagray. Formée en travaux publics et à HEC, elle lance avec un médecin-chercheur une entreprise spécialisée dans la recherche en oncologie.

Delphine Remy-Boutan, fondatrice de The Bureau et de La JFD. Après être passée entre autres par IBM, elle lance son agence et promeut la place des femmes dans la tech avec la JFD.

Denise Silber, fondatrice de Doctor 2.0 & you. Elle travaille à la numérisation du secteur de la santé.

Elsa Hermal, cofondatrice d’Epicery, une application qui favorise la livraison verte et à domicile de produits locaux. Elle figurait dans le classement Forbes Under 30

Fleur Pellerin, ancienne Haut fonctionnaire et ministre de la Culture et de la Communication, elle est CEO de Korelya Capital.

Françoise Soulie, experte de l’Intelligence Artificielle, du Big Data, elle enseigne à l’université de Tianjin.

Géraldine Le Meur, cofondatrice de The Refiners. Après avoir cofondé et cogéré LeWeb, des rencontres sur la thématique d’Internet et des nouvelles technologies, elle lance The Refiners avec deux partenaires. Basé à San Francisco, l’entreprise introduit les entrepreneurs français dans la Silicon Valley durant des sessions intensives de plusieurs mois.

Ghislaine Palloix, PDG de Partner Group.

Hélène Olphe-Gaillard, fondatrice de Braincube. Ingénieure, elle cofonde cette structure qui met l’IA au service de l’industrie.

Hélène Resseguier, présidente de Takoma. Cette agence propose du « digital learning sur-mesure et à 360° ».

Jade Francine, cofondatrice et COO de WeMaintain. Après un long séjour en Chine, elle lance une start-up de maintenance prédictive des ascenseurs.

Joanna Gordon, fondatrice de Transform.ai. Après être passée chez Salesforce, elle crée une conférence spécialisée sur l’IA.

Julie de Pimondan, fondatrice de Fluicity. Ancienne journaliste au Yémen notamment, elle rejoint un temps Google avant de lancer sa plate-forme participative.

Lara Rouyres, fondatrice de Selectionnist. Après être passée chez 50 partners, elle lance son entreprise.

Laure Lucchesi, directrice d’Etalab, une mission interministérielle chargée d’améliorer les services publics avec notamment l’ouverture et le partage des données.

Léa Thomassin, fondatrice de HelloAsso. Après avoir travaillé dans des ONG, elle crée cette structure qui permet le paiement sur Internet pour les associations.

Maëlle Gavet, COO chez Compass. Elle travaille notamment sur la technologie, les produits et le marketing.

Mari-Noëlle Jégo Laveissière, innovation, marketing et technologies chez Orange. Après Normale sup et les Mines, elle intègre le groupe pour gérer plusieurs boutiques à Paris. Elle s’occupe aujourd’hui de l’innovation.

Marie Ekeland, cofondatrice de Daphni, un fonds spécialisé dans l’accompagnement des start-up. Elle a été la première présidente du Conseil National du Numérique.

Marie Vorgan le Barzic, fondatrice de Numa. Après les RH, elle se lance dans l’entrepreneuriat en prenant la tête de Silicon Sentier puis Numa.

Mathilde le Roy, fondatrice de Kazoart, une plate-forme de vente et d’achat d’art en ligne que nous vous présentons dans le dernier numéro de Forbes France.

Maud Bailly, CDO d’Accor Hôtels Group. Formée à l’ENA et passée par l’Inspection des Finances, la SNCF et le pôle économique de Matignon, elle s’occupe notamment de la relation client chez Accor Hôtels.

Mireille Messine, CEO de Splio, une plate-forme marketing « omnicanal ».

Mounia Rkha, en charge des seed chez Isai Capital. Formée à Supelec, elle intègre Ventech puis Isai. Elle est cofondatrice de Girls in Tech.

Nathalie Gaveau, CEO de Shopcade, une application de shopping mode rachetée par Lagardère Active.

Nathalie Mesnie, CEO de Rue du commerce. Après un passage chez Oxybul, elle devient CEO de Rue du Commerce.

Nicole Giraud, CEO DNA Gensee, un laboratoire de biotechnologes.

Pauline Roux, partner chez Elaia Partners. Elle a notamment misé sur Agriconomie ou Talent.io.

Rachel Delacour, VP Zendesk et France Digitale.

Roxanne Varza, directrice de Station F, l’incubateur de start-up conçu par Xavier Niel et inauguré en juin 2017.

Stéphanie Hospital, CEO de Oneragtime, une plate-forme d’investissements qui veut simplifier le processus de levée de fonds.

Véronique di Benedetto, Vice Présidente de France Econom.

Viviane Chaine-Ribeiro, Présidente Talentia Software France, un logiciel de gestion d’entreprises.