Selon le média américain The Verge, Mark Zuckerberg prévoit de changer la dénomination sociale de Facebook la semaine prochaine afin de mieux refléter le changement d’orientation de la société, qui se dirige désormais vers la construction d’un « métavers ».


 

Cette décision, si elle est confirmée, interviendrait à un moment où l’entreprise est au cœur de plusieurs controverses. En effet, les pratiques commerciales de Facebook font l’objet d’un examen approfondi tant aux États-Unis qu’à l’étranger et l’entreprise est notamment soupçonnée d’offrir un traitement de faveur à ses utilisateurs VIP.

Citant une source anonyme, l’article de The Verge affirme que le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, prévoit de discuter du changement de dénomination sociale du groupe lors de la conférence annuelle Connect de l’entreprise le 28 octobre prochain. Cependant, l’annonce officielle pourrait intervenir bien avant cette date.

À l’instar d’Alphabet, la société mère de Google créée en 2015, le changement de nom de Facebook entraînerait la création d’une organisation-cadre qui superviserait les activités de la plateforme de réseaux sociaux Facebook ainsi que d’Instagram, WhatsApp et Oculus, entre autres.

Selon l’article de The Verge, ce changement de nom pourrait permettre à Facebook de séparer son travail sur le « métavers » de toutes les controverses dont le groupe fait actuellement l’objet.

Facebook souhaite concevoir le métavers comme un ensemble d’espaces virtuels que les utilisateurs peuvent explorer en compagnie d’autres utilisateurs qui se ne trouvent pas dans le même espace physique qu’eux. Pour permettre aux utilisateurs d’interagir entre eux et d’explorer cet univers, la réalité virtuelle, la réalité augmentée et d’autres technologies similaires seront utilisées.

Toujours selon l’article de The Verge, la nouvelle dénomination sociale du groupe est un secret bien gardé que même certains membres de la direction ignorent.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Siladitya Ray

<<< À lire également : Amazon accusé de pratiques anticoncurrentielles en Inde | 10 000 ingénieurs européens formés par Facebook d’ici 2026 pour son métavers >>>