Le cours des actions Alphabet, la société mère de Google, a augmenté de plus de 4 % après l’annonce des résultats du premier trimestre, qui dépassent les prévisions malgré la situation complexe due au coronavirus.

Alphabet a en effet annoncé un chiffre d’affaires de 41,2 milliards de dollars pour le premier trimestre 2020, au-delà des espérances de Wall Street qui se situaient à 40,3 milliards de dollars. Le taux de croissance du chiffre d’affaires de la société est en revanche tombé à 13 %, contre 17 % au trimestre précédent. 

La publicité représente toujours la majeure partie des revenus totaux d’Alphabet (82 %), et correspond désormais 33,8 milliards de dollars, contre 30,6 milliards de dollars l’an dernier. Les coûts d’acquisition du trafic sont passés à 7,45 milliards de dollars, alors que les prévisions envisageaient 7,51 milliards.

Alphabet a enregistré un bénéfice par action de 9,87 dollars, soit un montant inférieur aux 10,33 dollars attendus, selon Refinitiv.

Pour ce qui est des autres activités, la partie « autres bénéfices » des résultats a connu une belle hausse au premier trimestre, atteignant 4,4 milliards de dollars (contre 3,6 milliards il y a un an). Parmi ce montant, 2,8 milliards de dollars concernent le cloud.

Par ailleurs, la plateforme YouTube, qui s’est avérée être une acquisition extrêmement rentable pour Alphabet, a également poursuivi sa croissance, avec 4 milliards de dollars de recettes publicitaires trimestrielles.

Ruth Porat, directrice financière d’Alphabet, a déclaré dans un communiqué : « Les performances ont été solides pendant les deux premiers mois du trimestre, puis nous avons connu un ralentissement significatif des revenus publicitaires en mars ».

Selon elle, la société prévoit de « se concentrer sur une activité plus efficace » alors que le deuxième trimestre risque également de pâtir de la pandémie de coronavirus, qui entraîne un ralentissement des recettes publicitaires.

Nicole Perrin, analyste chez eMarket, affirme : « Google a signalé un ralentissement significatif de la croissance des revenus publicitaires. Cela suggère un sérieux coup porté à la croissance de leur activité de recherche en raison du Covid-19 à partir de la mi-mars, mais pas aussi grave que cela aurait pu l’être. La décélération des activités de Google dans le domaine de la publicité, y compris Google Display Network et YouTube, a été plus faible, et elle est conforme à nos scénarios relativement optimistes pour la publicité numérique au premier trimestre ». Elle envisage par ailleurs une « perspective prudemment optimiste » pour les bénéfices d’Alphabet au deuxième trimestre.

Avant la publication des résultats du premier trimestre, l’action Alphabet avait chuté de 3 %. Les investisseurs s’inquiétaient en effet des conséquences de la pandémie de coronavirus sur l’activité de l’entreprise. Les analystes s’attendent à une nouvelle baisse des recettes publicitaires au cours du deuxième trimestre pour Alphabet.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Sergei Klebnikov

 

<<< À lire également : GAFA : Du Futile A L’Indispensable >>>