L’OMC a dit oui : des taxes vont être imposées sur des centaines de produits en provenance d’Europe, comme le vin français et le fromage italien, qui vont coûter plus cher aux consommateurs outre Atlantique à partir du 18 d’octobre.

L’OMC (Organisation mondiale du commerce) a annoncé hier qu’elle autorisait les États-Unis à imposer des taxes à hauteur de 25 % sur certains produits européens. Les avions fabriqués en partie en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Espagne sont les premiers biens en ligne de mire de Washington.


Les droits de douane concerneront notamment des whiskies irlandais et écossais, des fromages européens, des textiles britanniques, du café allemand, ou encore des olives françaises et espagnoles. À noter que le reste de l’Union européenne est également concerné, avec des taxes imposées sur des produits alimentaires comme les yaourts, le beurre, certains fruits, etc. Le Bureau du représentant américain au commerce a publié sur internet la liste complète des produits qui seront touchés.

L’OMC a jugé que le gouvernement Trump pouvait mettre en place ces taxes en guise de compensation pour les dommages subis par les États-Unis après les subventions européennes accordées pendant 15 ans de manière illégale à Airbus face à la compétition américaine de Boeing.

Les taxes permettront aux États-Unis de récupérer 7,5 milliards de dollars (soit 6,9 milliards d’euros) sur les exportations européennes, un record en la matière. La Maison-Blanche a annoncé que les droits de douane seraient en vigueur jusqu’à ce qu’un accord permanent soit négocié avec l’Union européenne. Les taxes prendront effet dès le 18 octobre.

Après cette annonce, le gouvernement Trump a convoqué une réunion de l’OMC le 14 octobre afin de faire approuver la liste de produits concernés, de manière à ce que les taxes puissent être appliquées dès le 18 octobre. Par ailleurs, dans ce cas précis, l’Union européenne ne peut pas appliquer de contre-mesures à la décision américaine.

Dans la foulée, Donald Trump a annoncé : « C’est une grande victoire pour les États-Unis ».