💡 PÉPITES 💡 | Le 8 février dernier, Cédric O,  secrétaire d’Etat chargé au numérique, a dévoilé les noms des entreprises composant la deuxième édition du Next 40, ces entreprises à fort potentiel soutenues par le gouvernement. Retrouvez les fiches complètes de chacune de ces entreprises.  

 

Cédric O, a annoncé, le 8 février 2021, les heureux élus composant la deuxième promotion du Next 40, indice qui regroupe les pépites de la French Tech, susceptibles d’intégrer un jour le fameux CAC40. Cette annonce a été faite dans les nouveaux locaux de Mirakl, dernière entreprise à être incorporée au cercle très fermé des licornes françaises. Les start-up sélectionnées bénéficieront tout au long de l’année d’un accompagnement personnalisé de la part du gouvernement. L’objectif principal de ce classement est néanmoins de permettre à ces start-up d’acquérir une plus forte visibilité afin d’attirer de nouveaux talents avec, par exemple, un accès aux partenariats avec des écoles d’ingénieurs. Les investisseurs et les potentiels clients sont également dans le viseur des entreprises membres de l’indice en vue d’une meilleure intégration à l’international.   

Les licornes et les start-up ayant réalisé une levée de fonds supérieure à 100 millions d’euros sur les 3 dernières années sont directement ajoutées à l’indice. Les autres entreprises sont soumises à une sélection faite par le secrétariat au numérique et les promoteurs de la French Tech. Il faut cependant avoir réalisé un chiffres d’affaires supérieur à 5 millions d’euros et/ou connaître une croissance annuelle au dessus de 30% sur les 3 dernières années pour y être éligible. 

Forte proéminence pour les entreprises numériques  

 Au sein de la promotion 2021, on retrouve bien entendu les 10 licornes tricolores évoluant dans des secteurs très distincts. Parmi les plus célèbres et utilisées des français, on retrouve : Blablacar, Deezer, Doctolib et Voodoo.

Certaines de ces entreprises sont cependant encore méconnues du grand public à l’image de Meero, Contentsquare ou Ivulua. La seconde édition accueille 12 nouveaux entrants dont 9 d’entre eux faisaient partie de la précédente promotion de la Tech 120. 

On retrouve ainsi Ab Tasty, Akeneo, Brut, CybelAngel, Exotech, Heetch, Kineis, Lumapps, Skeepers, Yubo ainsi que les deux Fintechs Lydia et Qonto

En cette période de pandémie, il n’est pas surprenant que l’indice fasse la part belle aux entreprises de e-commerce avec comme tête d’affiche la licorne Veepee mais également Black Market, Evaneos, ManoMano.

Le secteur des Fintechs n’est pas en reste avec des sociétés telles que October, Younited Credit et les deux nouveaux entrants cités plus haut. On recense également les belles levées de fonds octroyées aux deux AssurTechs françaises les mieux financées, Alan et Shift Technology. 

Pour combattre les critiques émises contre une certaine macrocéphalie parisienne, sept entreprises dont le siège social est hors d’Ile-de-France font partie du programme contre quatre en 2020.

Le géant de l’hébergement web OVHcloud est la seule entreprise de province présente dans la précédente édition ayant réussi à maintenir sa position.

<<< à lire également : Next40 : Forbes Vous Fait Découvrir Les Pépites De La French Tech >>