L’iOS 13 d’Apple apporte d’importants changements en matière de confidentialité et de sécurité, mais il a également mis en évidence les pratiques de collecte de données d’entreprises telles que Facebook et Google.

L’une des premières choses que vous remarquerez lors de l’utilisation de l’iOS 13 d’Apple est une notification lors de l’ouverture d’une application telle que Facebook demandant l’autorisation Bluetooth.

Bien sûr, certaines applications nécessitent un accès au Bluetooth pour fonctionner correctement. Prenez, par exemple, la montre connectée Fitbit. Mais d’autres utilisent le Bluetooth pour suivre discrètement l’emplacement des personnes à l’aide de balises dispersées dans les villes et les centres commerciaux.

Chris Welch de The Verge a écrit un article utile comprenant plus de détails sur les applications nécessitant le Bluetooth. Il souligne que de nombreux utilisateurs d’iPhone vont supposer qu’ils doivent accorder la permission Bluetooth à leurs applications de musique pour fonctionner avec des écouteurs ou des enceintes Bluetooth. Ce n’est pas le cas : l’audio Bluetooth est géré via les paramètres de votre système, séparément de vos applications.

Les paramètres de localisation

Un autre changement majeur dans iOS 13, lié aux paramètres de localisation, pourrait affecter de façon significative des entreprises telles que Google et Facebook. Le système d’exploitation mis à jour d’Apple vous indiquera désormais la fréquence à laquelle votre position a été enregistrée et par quelles applications. Cela se fera de manière proactive via une fenêtre pop-up, qui montre une carte des endroits où vous avez été suivi, avec la possibilité de d’autoriser ou de limiter.

Auparavant, de nombreuses applications pouvaient vous suivre en arrière-plan à votre insu. Elles ont pu collecter une quantité considérable de données sur vous, qui pourraient être utilisées pour vous cibler par des publicités.

Dans le même ordre d’idées, des applications comme Facebook et WhatsApp se heurtent à un changement dans l’iOS 13 d’Apple, qui ne permet pas aux applications de messagerie et d’appels de s’exécuter en arrière-plan. Auparavant, les applications de ce type étaient en mesure de collecter des informations sur ce que vous faisiez sur votre appareil.

Apple s’en prend à Facebook et Google

Les gens sont certainement de plus en plus conscients de la manière dont leurs données sont utilisées, à la suite d’incidents tels que le scandale Cambridge Analytica. Dans ce contexte, de nombreux changements pourraient être considérés comme un choc direct pour les rivaux d’Apple, Google et Facebook : iOS 13 met en évidence leurs pratiques de collecte de données et donne aux utilisateurs d’iPhone la possibilité de les en empêcher. De cette façon, c’est une attaque contre les modèles économiques de Facebook et de Google.

C’est vrai : de nombreuses applications vous suivent et collectent des données sur vous, et iOS 13 les affectera toutes. Mais il convient également de noter la position occupée par Apple sur le marché. Quand Apple parle, les gens écoutent.

Et Apple est souvent un pionnier lorsqu’il s’agit d’encourager l’adoption de nouveaux matériels : l’iPhone lui-même a vu les smartphones décoller. Ainsi, ces fonctionnalités dans iOS 13 pourraient encourager même les utilisateurs les plus apathiques d’Apple à se soucier davantage de leur vie privée.

Bien sûr, Apple a eu ses propres problèmes après avoir confirmé une vulnérabilité dans iOS 13 et le mois dernier, a fait face à l’indignation des utilisateurs après qu’il soit apparu que les demandes de Siri étaient enregistrées. Mais il essaie de bien faire les choses après une crise. Et personne ne peut nier que Apple est doué pour son propre marketing, ce qui dans ce cas pourrait également être bénéfique pour la sécurité.