Fin janvier 2020, sous la splendide verrière du Grand Palais, durant trois jours, s’annonce la 3ème édition de ChangeNOW. Objectif de cet événement qui ambitionne de rassembler plus de 20 000 visiteurs : faciliter les connexions entre entrepreneurs, institutions, ONG, PME et grandes entreprises afin d’accélérer la transition vers un monde plus durable, plus inclusif. Il y a urgence à agir, explique Santiago Lefebvre, fondateur et CEO.

 


« L’idée a germé au moment de la COP 21 à Paris en décembre 2015 et à la sortie du film « Demain » réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent, ce documentaire célèbre incitant à « bouger et écrire une nouvelle histoire positive», se souvient le CEO de ChangeNOW.

« A cette période, beaucoup de solutions pour un monde plus durable émergeaient – par exemple autour du plastique dans les océans, des énergies propres, etc. Mais une question demeurait sans réponse : comment faire passer ces solutions à l’échelle plus rapidement ? »

 

Santiago

 

« Ré-enchanter l’entrepreneuriat social »

En France, comme à l’international, l’écosystème de l’impact environnemental et de l’entrepreneuriat social était encore peu organisé. « Il manquait un événement majeur et structurant comme peut l’être le CES de Las Vegas pour la technologie, capable d’accélérer la diffusion des solutions et d’inspirer des vocations pour améliorer le monde ».

La première édition de ChangeNOW s’était déroulée en 2017 dans l’emblématique Station F (Paris 13ème), le plus grand campus de start-up au monde. ChangeNOW venait d’être créée par Santiago Lefebvre, vite rejoint par son épouse Rose-May Lucotte pour le marketing et les opérations (Ex-Nestlé), puis par Kevin Tayebaly, rencontré sur les bancs de l’INSEAD, pour l’international et les relations investisseurs. En 2018, la deuxième édition a déplacé 6 000 visiteurs de 87 pays. Pour 2020, c’est au tour de ChangeNOW de passer à l’échelle en investissant le Grand Palais.

« Le Grand Palais avec ses 15 000 m2 de surface est un lieu magnifique. Il évoque l’Exposition universelle de 1900, époque de la révolution industrielle. C’est cet élan-là qu’il faut retrouver aujourd’hui, un élan capable de changer le monde de manière durable », sourit Santiago Lefebvre avec son enthousiasme communicatif. L’objectif de la 3ème édition est d’accueillir 20 à 30 000 participants.

 

Susciter et diffuser des idées forces

Français multilingue (né d’une mère espagnole), Santiago Lefebvre a appris, outre l’anglais, le russe, le chinois… car « les langues sont, par essence, des vecteurs qui créent du lien », affirme-t-il en remémorant par ailleurs sa passion pour le spectacle, la magie, la féerie du storytelling et des parcs d’attraction…

Diplômé de l’EM LYON, Santiago Lefebvre n’en est pas à son coup d’essai dans l’événementiel. En 2014-2015, il avait profité de son parcours à l’INSEAD pour créer les TEDxINSEAD. Leur objectif était chargé d’une vision d’ouverture : susciter des échanges autour d’idées forces et les rendre accessibles au plus grand nombre. Une autre ambition animait alors Santiago Lefebvre : créer une grande coalition mondiale des forces entrepreneuriales pour la planète et une société plus humaine.

 

Faire de Paris la Florence de l’environnement

« La France a toutes les cartes en main pour être le cœur mondial de la transition écologique et sociale », ajoute le CEO de ChangeNOW : une réelle dynamique concrétisée par les accords de Paris, des incubateurs, des écosystèmes organisés, des porteurs de projets… et une légitimité culturelle et intellectuelle liée aux Lumières. « On peut rêver Paris comme la Florence de l’impact environnemental… Dans tout secteur, il y a des lieux qui rassemblent et cristallisent les imaginaires comme Hollywood le fait pour le cinéma, ou Florence pour la Renaissance. Paris peut devenir la capitale mondiale des initiatives en matière d’environnement avec une démarche globale – à la fois écologique et sociétale, inclusive ».

Mais que faire ? « Il y a quatre équations à résoudre : le réchauffement climatique, la finitude des ressources (énergies fossiles, terres rares), le ‘krach’ de la biodiversité et la dimension humaine de la transition. Il y a urgence à agir et la transition doit être supportable par tous et à long terme – ce qui suppose de changer la culture, les mentalités, le mode de vie de tout chacun ».

 

Trois jours d’ateliers et de conférences

Ateliers et conférences émaillent les trois journées. Parmi les personnalités présentes figurent Peter Thomson, envoyé spécial de l’ONU sur le dossier des Océans ou encore Bertrand Badré, expert de la finance verte. On y entendra le témoignage de Suzy Amis Cameron, fondatrice de Red Carpet Green Dress, sur la mode responsable, du fondateur de l’initiative Loop (TerraCycle) pour l’économie circulaire, du capitaine Paul Watson, fondateur de Sea Shepherd, ou encore de Julie Chapon, co-fondatrice de la déjà célèbre application nutritionnelle Yuka.

Des centaines de solutions durables seront en démo sous la nef du Grand Palais, dont beaucoup touchent à l’économie circulaire, à la mobilité, à l’inclusion, à l’éducation, aux financements de la transition écologique.

Il y sera également question du rôle de la culture dans la transition, avec des conférences dédiées et un marché du « film à impact », initiative unique dans le genre, dont Isabelle Giordano (ex dg d’Unifrance) est la marraine.

ChangeNOW est aussi une plateforme de networking : 5 000 rendez-vous d’affaires sont prévus. La troisième journée se tiendra « ChangeNOW My Job », un temps fort dédié au recrutement de talents pour les entreprises de l’impact. Un programme d’évènements partenaires est également prévu avec, entre autres, Solar Impulse, Ashoka, le C3D (Collège des Directeurs du Développement Durable)… Forbes France y sera présent.

 

Les territoires représentés

Pour sa 3ème édition, ChangeNOW accueille une cinquantaine de villes et de régions, dont San Francisco, Dakar, Paris, Angers… après Amsterdam l’année dernière. « Nous remplissons un rôle différent, et complémentaire, du ‘One Planet Summit’, en connectant les maires, présidents de régions et autres institutionnels aux solutions concrètes qui existent aujourd’hui et qu’il est urgent de déployer dans nos territoires ».

 

Avant qu’il ne soit trop tard…

Plutôt que de parler RSE (responsabilité sociale de l’entreprise), l’équipe de ChangeNOW préfère se concentrer sur la notion d’impact positif, et sur la manière d’accélérer les business models qui allieront viabilité et durabilité.

« Il faut dépasser et supprimer le clivage entre « social / sociétal » et « business » », insiste Santiago Lefebvre. « Aujourd’hui, aucune entreprise n’est parfaite, mais beaucoup sont en transition, en transformation. Les collaborateurs développent des solutions réelles à toutes les étapes de la chaîne de valeur, et c’est sur les solutions qu’il faut concentrer les efforts. Ce sont des leviers d’action ».

Et d’ajouter : « On constate que les uns et les autres – activistes, ONG, entreprises – peuvent faire avancer les choses. Si l’on regarde ce qui nous lie, il est possible de s’écouter et de coopérer. C’est cette « voie du milieu » qui nous anime. Et les synergies sont nombreuses sur le sommet. Ça donne de l’espoir et de l’énergie pour avancer encore plus vite. » Et pour financer cette transition ? Alors que plus de 500 investisseurs seront présents pour rencontrer les solutions, plus d’un demi-milliard de nouveaux fonds dédiés à l’impact seront annoncés pendant l’événement.

 

Indépendance et maîtrise des orientations

Et qui est ChangeNOW, au juste ? « Nous sommes une start-up financièrement à l’équilibre et qui réinvestit ses bénéfices dans la mission. Notre priorité est notre indépendance éditoriale, nous gardons la maîtrise de nos orientations. Notre colonne vertébrale, c’est l’impact social et environnemental, au sens des 17 objectifs définis par l’ONU. L’enjeu est de les appliquer à tous les secteurs – à l’industrie, aux services, au tourisme, à la ville… ».

L’appel à candidatures pour exposer est ouvert jusqu’à la mi-octobre. En trois semaines, l’événement lancé sur Facebook a recueilli plus de 10.000 participants. Inscriptions ouvertes : 90€ pour les start-up pour les 3 jours, et 30 € pour les inscriptions individuelles le samedi, demi-tarif pour les étudiants.

 

ChangeNOW 2020 – International Summit for Change

 

Pierre Mangin