S’adressant à ses abonnés via un Live Instagram mardi soir, la représentante Alexandria Ocasio-Cortez a rappelé l’expérience déchirante qu’elle a vécue en se trouvant à l’intérieur de la Chambre des représentants lors de l’attaque du Capitole américain par les partisans de Donald Trump, affirmant qu’elle craignait pour sa vie.

 

Principaux faits

  • Alexandria Ocasio-Cortez a déclaré qu’il y avait eu une « rencontre rapprochée » où elle a cru qu’elle « allait mourir ».
  • « Je ne savais pas si j’allais arriver à la fin de cette journée vivante, et pas seulement dans un sens général mais aussi dans un sens très, très spécifique », a ajouté la membre du Congrès, sans donner plus de précisions.
  • Alexandria Ocasio-Cortez a affirmé qu’il y avait un « endroit sûr » dans le Capitole où elle ne se sentait pas en sécurité parce qu’ « il y avait des membres de QAnon et des membres du Congrès suprémacistes blancs qui, à mon avis, divulgueraient mon emplacement et créeraient des opportunités pour me blesser ».

 

Le contexte

La Chambre des communes et le Sénat ont été évacués le 6 janvier après qu’une foule de partisans de Donald Trump a pris d’assaut le Capitole et a failli atteindre les législateurs qui étaient blottis à l’intérieur. Des photos de l’intérieur des chambres montrent des membres du Congrès visiblement inquiets, recroquevillés sous leurs chaises, alors que la police barricadait les portes et préparait des armes. Les législateurs ont reçu l’ordre de mettre des masques à gaz alors que des gaz lacrymogènes étaient dispersés dans tout le Capitole afin de repousser les émeutiers. Cinq personnes sont mortes pendant la prise de contrôle, dont un membre des forces de police du Capitole.

« J’ai un message pour les membres du Congrès qui ont amplifié les mensonges pour miner notre démocratie, encouragé une attaque contre notre Capitole et tenté de renverser notre élection : Démissionnez », a déclaré Alexandria Ocasio-Cortez sur Twitter mardi. Une foule de démocrates ont appelé Ted Cruz (R-Tex.) et Josh Hawley (R-Mo.) à démissionner après que le duo a contribué à mener l’effort d’opposition au Collège électoral.

Le Congrès devrait voter sur la mise en accusation de Donald Trump pour son rôle dans l’instigation d’une émeute qui a pris d’assaut le Capitole mercredi dernier. Alexandria Ocasio-Cortez a été l’un des plus ardents défenseurs de la destitution au Congrès, affirmant que « chaque minute » que Donald Trump passe au Congrès « présente un danger clair et présent ».

Dans une émission diffusée en direct sur Facebook mardi, la représentante Mikie Sherill a affirmé que des membres du Congrès avaient donné aux gens des visites de « reconnaissance » du Capitole quelques jours avant le siège.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Jack Brewster

 

<<< À lire également : Arnold Schwarzenegger compare l’assaut du Capitole américain à la Nuit de Cristal des nazis >>>