Sonara Camp, c’est l’expérience glamping du moment. A vivre dans la ville la plus surréaliste du moment, Dubaï. L’Emirat de tous les superlatifs nous en met plein la vue même en ces temps de Covid… contre laquelle il semble s’être prémuni. La vie triomphe dans les gratte-ciel et au milieu des dunes, exactement là où un nouveau concept a vu le jour. Planté dans la réserve eco-friendly de Dubaï, ce hotspot est le fruit de l’imagination d’une Suissesse expatriée qui fourmille d’idées, Stéphanie Danial. Forbes vous immerge dans votre prochaine destination inspirante. 

Etape obligée de tout séjour dans l’Emirat, le désert du Golfe d’Arabie nous reconnecte à l’âme véritable de cette destination tape-à-l’œil. Pour rompre avec l’expérience trop convenue d’un énième hôtel dressé dans ce panorama de sable, Stéphanie Danial, ex-banquière à succès, a choisi la voie de la différence. Celle d’un camp privé au cœur des dunes où la vie s’organise telle une caravane en vacances. L’entrepreneure nous invite à goûter à la sédentarisation le temps d’un après-midi ponctué d’un dîner gastronomique ou d’une nuit magique. Ce lieu d’un nouveau genre propose une kyrielle d’activités à destination des familles, des couples, des amis qui investissent ce village en fête.

© Sonara Camp Dubaï

 

Ici, un stand de tir à l’arc, là-bas des balançoires, une piste de sand boarding (surf sur sable), plus loin un terrain de volley-ball, un cinéma en plein air ou encore un bar-lounge ceint de poufs confortables et, plus improbable, un véritable restaurant gastronomique. Dans ce ‘mirage’ (bien réel), on se divertit, se challenge, se pose à la manière d’esthètes aventuriers sur fond de musique live et de dégustations culinaires. « Je vis à Dubaï depuis environ 11 ans et nos amis en visite ont toujours voulu découvrir le désert. A part la balade à dos de chameau et la sortie en quad, rien d’unique n’existait ! J’ai donc décidé d’enrichir l’expérience en imaginant un endroit convivial offrant, dans une unité de lieu et de temps, des moments récréatifs, épicuriens, culturels qui vous laissent un souvenir impérissable. », confie l’instigatrice, Stéphanie Danial.

© Sonara Camp Dubaï

Le projet novateur rencontre rapidement l’adhésion des autorités locales en raison de sa vocation écologique. L’esthétique du camp promet une bonne intégration dans la nature avec ses tentes bédouines revisitées, son éclairage en LED, son recours à l’énergie solaire pour les infrastructures, son approvisionnement en circuit court et son artisanat éthique. La Suissesse obtient de s’implanter au sein de la Dubaï Desert Conservation Reserve (DDCR), l’un des plus beaux endroits de la région, mais aussi l’un des plus contrôlés. Sonara Camp gagne sa place au soleil parmi les 5 autres concessionnaires de luxe autorisés à opérer dans cet emplacement royal. Ce sont ainsi plus de 50 espèces végétales, 120 oiseaux et une centaine de mammifères, dont les majestueux Oryx emblèmes de la Péninsule, à découvrir au hasard d’une promenade ou lors d’excursions balisées. Le spectacle y est permanent pour qui sait ouvrir ses sens. 

© Sonara Camp Dubaï

 

Lier slow tourisme de luxe à ce panorama d’exception, une évidence pour cette pionnière. « En 2018, j’ai lancé Nara Escape : un camp chic totalement nomade, monté et démonté à la demande pour offrir une expérience à la carte. Ainsi, du design aux arts de la table, en passant par les activités (comme par exemple l’observation des étoiles en partenariat avec le Dubaï Astronomy Club), chaque élément est personnalisable à l’envi. Je repars à chaque fois d’une feuille blanche ! Mon objectif est de transmettre le plus d’émotions dans ce tête-à-tête avec le désert. », partage-t-elle avec un enthousiasme intact. Ses clients s’appellent : Bvlgari, Hermès, Ferrari, Apple, Uber ou Amazon. Pas mal ! De quoi se faire surtout un nom rapidement…

Aujourd’hui, cette mère de quatre garçons veut autant s’adresser aux entreprises réputées qu’aux tribus en quête d’évasion. C’est tout l’esprit de Sonara Camp qui devient le terrain de jeu des familles et amis cherchant à prendre leur revanche sur la crise à travers d’heureuses retrouvailles. Nara représente notamment les initiales de ses quatre fils : Neil, Adam, Ryan et Adrian et signifie en arabe ‘le crépitement du feu’. Un nom qui sonne comme une évidence.

© Sonara Camp Dubaï

Accueillis de 16 heures à la tombée de la nuit, les explorateurs venus de tout horizon prennent littéralement possession des lieux en vue d’un road-trip éco-désertique. Sans pour autant sacrifier au confort ! Des majordomes veillent à la bonne installation de chacun, un ballet de serveurs agrémente les réjouissances de mignardises et autres collations, des douches semblables à celles d’un hôtel de standing assurent les visiteurs de ne manquer de rien. Quant à ceux qui souhaitent jouer les prolongations, des tentes à la « Lawrence d’Arabie » pleines de charme se transforment en nid douillet.

© Sonara Camp Dubaï

Votre escapade atteint son paroxysme lors du banquet nocturne savamment orchestré. A la tombée de la nuit, les guests prennent leur quartier dans un restaurant tout droit sorti d’un conte des mille et une nuits ! Stéphanie Danial a eu l’ingénieuse idée de s’associer à un chef français, Franck Sanna, pour revisiter le terroir local et les plats signature tricolores. Lors d’un show cooking, le maestro nous balade entre Orient et Occident : salade fattouch, bœuf Angus mariné servi avec une sauce chimichurri à la roquette, huître, shawarma au poulet dans un cornet, poisson perche dans une feuille de bananier régalent les convives…Côté dessert, les saveurs fusionnent : ganache au cacao avec une émulsion d’avocat et une tuile au chocolat au cumin, crème chiboust au jus de fraise et gingembre dans un feuilleté aux pommes.

© Sonara Camp Dubaï

Une cuisine raffinée qui s’adresse également aux enfants (mini-hamburgers, pizza au feu de bois, brochettes de marshmallow au grill…), ainsi qu’aux végétariens et végétaliens avec différentes options. Sous le ciel étoilé dubaïote, les gourmets vivent une soirée privilégiée au rythme d’animations rondement menées comme cet incroyable magicien, François Chapman, venu lui aussi importer son savoir-faire de France. Ce virtuose glisse de l’illusion au merveilleux avec l’art et la manière d’un grand mentaliste qui vous laisse incrédule. Entre ses mains, cartes et objets prennent un tour des plus bluffants ! L’homme a eu l’occasion de divertir les plus grandes personnalités à l’instar de Vladimir Poutine, Johnny Hallyday, Steve Jobs ou Julia Roberts.

© Sonara Camp Dubaï

Clou du spectacle, le show pyrotechnique de cracheurs de feu. Cette fois, la Suissesse a fait appel au talent de deux frères égyptiens pour faire monter la température. Le duo parfaitement synchronisé exécute une chorégraphie endiablée lors d’une séquence inoubliable. Un numéro instagrammable à souhait qui participe à la renommée de l’adresse.

 

Sonara Camp, une histoire faite pour durer.

Dubai Desert Conservation Reserve

Al Ain Road Margham

Gate Sonara Camp

Tél : +971 50 336 7909

[email protected]

 

Nara Private Escape

Tél : +971 50 336 0397

[email protected]

 

<<< À lire également : Sharaan : Un projet hôtelier inédit par l’architecte français Jean Nouvel dans le désert d’Al-Ula >>>