Qui aurait pu prédire une ascension si rapide ? En seulement 6 ans, depuis le rachat de la marque par Sophie Lacoste, Philippe Lacoste et Alexandre Fauvet en 2014, Fusalp atteint des sommets.

La marque est née en 1952 sur les bords du lac d’Annecy. Dès sa création par un duo de tailleurs – Georges Ribola et René Veyrat – Fusalp révolutionna le vêtement de ski alpin en créant notamment le premier pantalon technique coupe fuseau et la combinaison de ski de compétition qui seront portés par les équipes de France des années 60. Fusalp – contraction de fuseau et Alpes – s’impose alors rapidement sur les pistes de ski et, plus récemment, en ville.


Depuis 2014, Fusalp a amorcé une nouvelle phase de croissance en s’appuyant sur son savoir-faire historique, en cultivant sa différence et en adaptant ses propositions aux contraintes et aux attentes du marché. Pari réussi puisque la marque des champions connaît un souffle nouveau. Pas-à-pas, Fusalp s’est (re)-construit un présent aux fondations solides, inspirée par son passé et motivée par son futur qui s’annonce prometteur.

« Le sport met la technicité en avant alors que la mode a souvent un temps de retard sur les révolutions techniques textiles ou les matières écologiques et recyclées. Ne parlons pas des tissus dits intelligents comme ceux qui permettent la thermorégulation. Or, selon nous, le principe premier d’un vêtement est de protéger le corps, d’accompagner le mouvement et de lui apporter un grand confort, aussi voulons nous réinventer un vestiaire qui corresponde à nos manières de vivre », Alexandre Fauvet – Directeur général. 

Fusalp grandit à vitesse grand V mais toujours de manière assurée. A ce jour, l’entreprise qui emploie plus de 160 collaborateurs est présente dans 25 pays avec 45 boutiques et 6 filiales à l’étranger (Suisse, Angleterre, Norvège, Luxembourg, Corée et Chine). 

La marque au coq bleu blanc rouge ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. En pleine expansion, l’Asie est la prochaine étape de son développement. Déjà présente en Corée et en Chine au travers de pop-up stores, Fusalp a choisi d’étendre sa présence sur le continent et ouvrira dans les semaines à venir trois nouveaux points de vente à Hangzhou, Shanghai et Pékin.

Le choix de la Chine, qui accueillera en 2022 les prochains Jeux Olympiques d’hiver, a sonné comme une évidence : « C’est un marché en développement assez dynamique sur la partie ski. Les Chinois découvrent peu à peu les joies de la neige. En fait, on espère que la Chine sera le marché du futur comme le Japon a pu l’être à une époque bien que les Japonais se soient détournés de la discipline » déclare Alexandre Fauvet – Directeur général. 

Et Fusalp a toutes ses chances sur le marché asiatique. En effet, la maison dévoile saison après saison des collections pour le ski et la ville déclinées sur des palettes de couleurs audacieuses, imaginées par Mathilde Lacoste – Directrice artistique. Forte d’un savoir-faire historique reçu en héritage, la marque propose un vestiaire ski confectionné avec des matières de haute performance technique et un design sport chic très français. Fusalp est devenue une actrice incontournable de l’univers de la mode, proposant des collections urbaines à l’esprit pluriel qui bénéficient de la signature stylistique si caractéristique de la marque.

Fusalp est lancée et rien ne pourra l’arrêter !

 

<<< A lire également : Fusalp, Les Clefs De La Reprise De La Société Par Sophie Et Philippe Lacoste >>>