Après trois semaines en salles aux États-Unis, Fast & Furious : Hobbs & Shaw a rapporté 133,8 millions de dollars au box-office outre Atlantique. Fin août, les recettes du film devraient atteindre 150 millions de dollars. Une chose est sûre : le nouvel épisode de la saga Fast & Furious aura été le plus rentable du mois.

Et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle. Ce mois d’août a en effet été particulièrement désastreux pour le box-office américain.

Le week-end dernier n’a pas vraiment aidé à redresser la situation : les 89 films proposés dans les cinémas américains ont engrangé seulement 108,1 millions de dollars, soit 83,7 millions de moins que les entrées du film Le Roi Lion pendant le week-end du 19 au 21 juillet seulement.

Les recettes totales du mois d’août s’élèvent ainsi à 304,8 millions de dollars et pourraient faire de 2019 la pire année pour un mois d’août.

Tout dépendra donc des résultats de ce week-end aux États-Unis, et ils ne s’annoncent pas forcément très prometteurs. La Chute du Président devrait mener le bal, alors que les deux premiers films de la saga n’avaient pas connu un incroyable succès au box-office. Passé ce week-end, il restera peu de temps aux cinémas américains pour redorer leur blason, et les films prévus pour la fin du mois ont peu de chance de remplir cette mission.

Si ce week-end n’enclenche pas de recettes supérieures à 116 millions de dollars, alors ce mois d’août sera officiellement le pire depuis 1998 (et ce sans même prendre en compte l’inflation).

Les mois de septembre et d’octobre sont généralement plus calmes pour le box-office américain. Avec les blockbusters de l’été qui ne deviennent qu’un lointain souvenir et les grosses productions prévues pour l’hiver, cette période est un entre-deux. C’est souvent le moment choisi par Disney et Marvel pour ses films qui ne peuvent pas faire face à la concurrence.

Le mois d’août n’avait pourtant pas mal commencé. Le premier week-end avait rapporté 145,2 millions de dollars, se plaçant ainsi comme le 13e meilleur week-end de l’année sur les 36 déjà écoulés. C’est plus tard que les choses ont commencé à se gâter, avec le week-end du 17 et 18 août et ses entrées historiquement basses, en faisant le 29e week-end de l’année.

Quelles que soient les recettes finales du mois d’août, elles devraient néanmoins dépasser celles du mois de janvier, qui avait engrangé seulement 393,8 millions de dollars. Mais il est à noter que le mois de janvier est toujours difficile pour les cinémas, alors que ce n’est pas nécessairement le cas du mois d’août.

Voici le classement du box-office américain du mois d’août pour les 20 dernières années :

  1. Août 2014 – 1 012 milliards de dollars
  2. Août 2007 – 871,4 millions de dollars
  3. Août 2001 – 852,2 millions de dollars
  4. Août 2013 – 841,5 millions de dollars
  5. Août 2016 – 828,9 millions de dollars
  6. Août 2018 – 747,2 millions de dollars
  7. Août 2009 – 744,4 millions de dollars
  8. Août 2012 – 739,1 millions de dollars
  9. Août 2002 – 707,4 millions de dollars
  10. Août 2011 – 693,7 millions de dollars
  11. Août 2006 – 672,8 millions de dollars
  12. Août 2008 – 655,6 millions de dollars
  13. Août 1999 – 653,4 millions de dollars
  14. Août 2010 – 646,3 millions de dollars
  15. Août 2003 – 634,4 millions de dollars
  16. Août 2000 – 583,5 millions de dollars
  17. Août 2004 – 568,5 millions de dollars
  18. Août 2015 – 574,4 millions de dollars
  19. Août 2017 – 424,4 millions de dollars
  20. Août 1998 – 386,1 millions de dollars

Il faudra attendre le 31 août pour découvrir l’étendue des dégâts. Mais même si les recettes grappillent encore 150 millions de dollars, le mois d’août 2019 restera dans les annales comme l’un des pires mois du box-office américain.