Pour la huitième année consécutive, la CDEFI, la Conférence des Directeurs d’Ecoles Françaises d’Ingénieurs, récompense les femmes ingénieures, qu’elles soient étudiantes ou jeunes diplômées, ainsi que les écoles mettant en place des actions en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes et l’inclusion de jeunes femmes dans leurs cursus.

« Les femmes ne représentent que 28% des effectifs des élèves ingénieures », déplore Marc Renner, président de la Conférence des Directeurs d’Ecoles Françaises d’Ingénieurs (CDEFI). « Pourtant, elles sont encore présentes à 47% dans les filières scientifiques en terminale. » En partant de ce constat, la CDEFI a créé en 2011 Les Ingénieuses, qui est à la fois un moyen d’attirer les jeunes femmes vers ces filières, mais aussi plusieurs prix qui mettent en lumière de jeunes ingénieures, qu’elles soient étudiantes ou fraîchement diplômées. Le concours décerne également une distinction à l’école qui favorise le plus la mixité. « Ce concours répond à une double demande de la CDEFI : il s’agit d’inciter les femmes à devenir ingénieures, mais aussi à améliorer leur situation d’emploi », ajoute Marc Renner.

Pour cette huitième édition, 217 candidatures ont été reçues, et six prix sont décernés. L’école la plus mobilisée, le projet le plus original, le prix pour l’enseignement de l’égalité femmes-hommes, le prix de l’élève ingénieure France et Maghreb et le prix de la femme ingénieure.

Prix de la Femme Ingénieure

Cette année, le prix de la femme ingénieure est attribué à Amandine Dessalles, ingénieure principale de l’armement au ministère des Armées. Diplômée de l’ENSTA Bretagne, elle a effectué un master recherche en parallèle de son cursus d’ingénieure. Elle s’interroge sur les interactions entre l’homme et la machine. Elle a commencé par creuser ce sujet avant de travailler sur les drones. Elle a été responsable du système d’information d’artillerie Atlas et responsable d’une équipe de quinze personnes pour le système d’information du maintien en condition opérationnelle aéronautique. Elle travaille aujourd’hui pour APNM Armement.

Prix du projet le plus original

C’est l’école ENSCMu, l’école nationale supérieure de chimie de Mulhouse qui remporte le prix avec deux projets lauréats ex aequo.

Un projet à destination d’enfants de maternelle mené par les étudiants de première année qui participent à l’animation d’ateliers scientifiques dans une école. Depuis 2014, plusieurs étudiants choisissent ce programme, notamment des jeunes femmes, pour susciter des vocations dès le plus jeune âge. Les écoliers ont pu tester la cuisine moléculaire, créer une lampe à lave ou de la neige qui ne fond pas.

Un projet à destination des élèves des écoles primaires avec des animations organisées par des élèves ingénieurs encadrés par des professeurs. Les étudiants mettent en place des expériences scientifiques à faire réaliser en classe, du CP au CM2 et dans cinq écoles de la ville, par les écoliers.

Disparités entre les secteurs

Marc Renner constate une disparité entre les secteurs : « Certains diplômes sont très féminisés, comme l’agriculture, la chimie, la biologie. A l’inverse la technologie, le numérique, l’informatique et la mécanique n’attirent pas du tout les femmes. » Le président de la CDEFI ne se l’explique pas. « Des  secteurs comme le géni civil et la construction sont très féminins, et les femmes, aussi nombreuses que les hommes, sont très efficaces sur les chantiers, milieux majoritairement masculins. »

Pour la CDEFI, « le tout n’est pas uniquement d’insérer plus de femmes, mais aussi de faire en sorte qu’elles puissent s’exprimer dans leur carrière et qu’elles ne soient par exemple pas freinées par la maternité ». Marc Renner imagine pourquoi pas de décerner à l’avenir un prix de l’entreprise la plus impliquée dans l’égalité entre les femmes et les hommes.

Le concours Les Ingénieuses est lancé en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie, le BNEI, Campus-Channel, la Commission des titres d’ingénieurs, Elles bougent, Femmes Ingénieurs, IESF, l’Onisep et [email protected]