Tesla, le constructeur automobile américain à la croissance la plus rapide, a annoncé des livraisons record de ses véhicules électriques au cours du dernier trimestre de 2021 et le meilleur volume total de ventes jamais enregistré, avec 936 172 voitures et crossovers éponymes livrés à des clients du monde entier.


La société a déclaré dans un communiqué qu’elle avait livré 308 600 unités, principalement grâce à la croissance des Tesla Model Y et des berlines Model 3. Les Tesla Model S et Model X, qui se vendent environ 100 000 dollars chacune, représentent une part beaucoup plus faible. La production pour le trimestre dans les usines de Tesla à Fremont, en Californie, et à Shanghai, a totalisé 305 840 unités et 930 422 pour l’année.

La société ne ventile pas ses ventes par région, mais la Chine a joué un rôle clé dans l’accélération de la croissance de ses volumes, à la fois en termes de livraisons aux clients sur place et en tant que base d’exportation vers l’Europe et d’autres marchés. Le nombre de livraisons trimestrielles, en hausse d’environ 70% par rapport à l’année dernière, a dépassé les attentes des analystes financiers, dont Emmanuel Rosner de la Deutsche Bank, qui estimait que les livraisons atteindraient 282 000 unités. Sur l’ensemble de l’année, les livraisons de Tesla ont augmenté de 87% par rapport à 2021.

Bien que l’entreprise ait manqué de peu de livrer 1 million de véhicules l’année dernière, le PDG Elon Musk a déclaré qu’il pensait que Tesla pourrait vendre 20 millions de véhicules électriques par an d’ici la fin de la décennie. Cela serait sans précédent puisque les plus grands constructeurs automobiles du monde, dont Toyota et Volkswagen, ne vendent qu’environ 10 millions d’unités par an dans le monde. Il est certain que Tesla devrait continuer à connaître une croissance substantielle tout au long de l’année 2022, alors qu’elle se prépare à ouvrir de nouvelles usines en Allemagne et au Texas qui augmenteront sa capacité de production totale dans un contexte d’intérêt croissant des consommateurs pour les véhicules électriques.

« Musk & Co. ont mieux géré les pénuries d’approvisionnement en puces que n’importe quel autre constructeur automobile au niveau mondial au cours des six derniers mois, ce qui explique pourquoi Tesla est clairement en position de force à l’approche de 2022, avec un point d’inflexion l’année prochaine », a déclaré Dan Ives, analyste financier chez Wedbush, dans une note de recherche la semaine dernière, dans laquelle il a relevé son objectif de cours sur les actions à 1800 dollars. « Le pivot de la thèse haussière globale sur Tesla reste la Chine, qui, selon nos estimations, représentera 40% des livraisons du fabricant de véhicules électriques en 2022 ».

L’entreprise doit publier ses résultats en termes de chiffre d’affaires et de bénéfice net dans quelques semaines.

L’action Tesla a reculé de 1,3% à 1 056,78 dollars vendredi, dernier jour de cotation de 2021.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Alan Ohnsman

 

<<< À lire également : 580 000 véhicules Tesla font l’objet d’une enquête concernant une fonction de jeu qui pourrait distraire les conducteurs >>>