68% des Américains pensent que les PDG devraient prendre position sur les questions sociales, selon un sondage publié vendredi. La raison ? Les chefs d’entreprise se font de plus en plus entendre au milieu des manifestations pour la justice raciale cette année.

Faits clés

  • Il s’agit d’un bond significatif par rapport à l’année dernière, où seulement 59 % des personnes interrogées souhaitaient que les chefs d’entreprise prennent position sur les questions sociales.
  • Parmi ceux qui affirment que les PDG ont une responsabilité, les deux tiers disent que les dirigeants devraient le faire sur des questions qui n’ont pas d’impact direct sur leur entreprise, ce qui représente également une augmentation par rapport à l’année dernière.
  • Le sondage a été réalisé par JUST Capital, une association à but non lucratif qui classe les entreprises en fonction de facteurs tels que l’impact environnemental et communautaire, avec un échantillon de 4 469 personnes.

Contexte clé

Bien que la plupart des grandes entreprises aient publié des déclarations soutenant Black Lives Matter à la suite du décès de George Floyd cet été, le sondage intervient alors que la Silicon Valley débat du rôle de la justice sociale sur le lieu de travail. Le PDG de Coinbase, Brian Armstrong, a rédigé cette semaine un article controversé annonçant que l’entreprise ne participerait pas à un activisme social plus large, ce qui a provoqué un tollé général. M. Armstrong a fait valoir qu’en agissant de la sorte, il crée une division interne et détourne l’attention de la mission de l’entreprise. Pourtant, de nombreux critiques ont noté l’ironie d’une société de cryptocommunication, dont la mission est intrinsèquement politique, qui hésite à remettre en cause le statu quo. Google et Facebook ont également pris récemment des mesures pour modérer davantage le débat interne sur les questions politiques brûlantes.

Randall Lane, responsable du contenu chez Forbes, siège au conseil d’administration de JUST Capital.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Rachel Sandler

<<< À lire également : Marques : Quand Les Questions Sociales Influencent Les Clients >>>