Jeff Bezos, fondateur et PDG d’Amazon, a annoncé ce jeudi qu’il allait remettre environ 4% des actions de la société à sa femme MacKenzie, probablement au début du mois de juin. Le couple est en train de finaliser son divorce.

 


Ces actions valent plus de 35 milliards de dollars, à l’heure où cet article a été écrit. Ce divorce ferait de MacKenzie la troisième femme la plus riche au monde, derrière Françoise Bettencourt Meyers, l’héritière de la fortune L’Oréal estimée à 52,9 milliards de dollars, et Alice Walton, l’héritière de Walmart qui possède 45 milliards de dollars. MacKenzie deviendrait la 26ème personne la plus riche de la planète, devant Phil Knight, le fondateur de Nike.

Malgré cette perte, Jeff Bezos restera la personne la plus riche au monde avec une fortune dépassant les 110 milliards de dollars. Bill Gates est la deuxième personne la plus riche au monde, avec une fortune estimée à 99,5 milliards de dollars.

Bien que toujours en cours de négociation, le règlement du divorce sera probablement le plus important de l’histoire. Parmi les autres divorces les plus importants, on retrouve celui de Steve et Elaine Wynn (elle avait reçu règlement estimé à 850 millions de dollars), ainsi que celui de Bill et Susan Gross (elle avait reçu un règlement de 1,3 milliard de dollars).

Jeff Bezos a déclaré dans un tweet que « Dans tout ce que nous avons fait ensemble, les capacités de MacKenzie ont été pleinement mises en évidence. Elle a été une partenaire, une alliée et une mère extraordinaire. »

MacKenzie a elle aussi posté un tweet dans lequel elle se dit « Reconnaissante d’avoir terminé le processus de divorce avec Jeff. Heureuse de lui donner toutes mes parts dans le Washington Post et Blue Origin, ainsi que 75% de nos actions Amazon et le contrôle des votes de mes actions pour soutenir ses contributions avec les équipes de ces sociétés incroyables. »

Le couple a annoncé avoir déposé une demande de divorce ce 4 avril et attendre un décret officiel en juillet dans une déclaration SEC qui décrit le transfert des actions. La déclaration indique également que Jeff Bezos continuera d’exercer les droits de vote rattachés aux actions de MacKenzie, à moins qu’elle ne les vende sur le marché libre ou ne les donne à des organismes sans but lucratif. Si MacKenzie décidait de vendre ses actions, le bénéficiaire des actions devrait signer une entente semblable accordant à Jeff Bezos le contrôle des droits de vote.

Le couple a annoncé son divorce en janvier, après 25 ans de mariage. Leur séparation a fait scandale, alors que des SMS intimes entre Bezos et Lauren Sanchez, une présentatrice de télévision, avaient été diffusés par le National Enquirer. Bezos a par la suite publié une lettre ouverte accusant American Media Inc, propriétaire du National Inquirer, d’extorsion et de chantage. Jeff Bezos a également engagé une équipe d’enquêteurs pour déterminer qui a eu accès à ses messages privés. Son consultant Gavin De Becker a finalement accusé le gouvernement saoudien d’avoir illégalement accédé au téléphone portable de Bezos. Les autorités saoudiennes ont nié cette allégation.