Sur le marché du travail, la formation est cruciale : c’est la clef qui permet de rester compétent et engagé. Aujourd’hui, l’évolution rapide du paysage économique exige une formation délibérée, régulière et continue. Il est même presque nécessaire d’apprendre de nouvelles choses chaque jour, pour ne pas prendre de retard sur les autres.

Si la plupart des entreprises disposent d’une vaste bibliothèque de ressources formatives, que ce soient des ateliers vidéo ou des livres blancs, les programmes de formation sur les sujets les plus importants ont souvent été dispensés en personne. Ce sont eux qui justifient de devoir réunir tout le monde au même endroit, pour apprendre de l’animateur et des autres.

Jusqu’à présent, dans de nombreuses entreprises, la vidéo était principalement utilisée pour combler les lacunes ou compléter les programmes en personne. Mais depuis le début de la pandémie de Covid-19, qui a démocratisé le télétravail, les formations en présentiel ont été réduites, voire annulées. L’impossibilité de les organiser pousse les entreprises à établir une bibliothèque de matériel d’apprentissage en ligne, pour assurer la croissance professionnelle de leur personnel.

La formation vidéo se révèle être un outil fiable pour les ressources humaines, et a véritablement contribué au développement de nombreux employés pendant le confinement. Des produits comme LinkedIn Learning, Udemy et Learn It Live offrent de vastes bibliothèques d’apprentissage vidéo sur tous les sujets, que ce soit l’utilisation d’Adobe Illustrator ou les bases de la gestion de projet. Grâce à ces bibliothèques, vos collaborateurs ont accès à une grande variété de cours, qui leur permettent d’acquérir un large éventail de nouvelles compétences.

Mais s’appuyer uniquement sur ces outils n’est pas non plus idéal. Une experte du Learning & Development s’interroge : « Si chaque entreprise dispose des mêmes ressources d’apprentissage, quel est le rôle de la formation, et quelle est la valeur unique que chacun peut apporter à l’entreprise ? » Il est donc nécessaire de réfléchir à la meilleure manière de mettre au point un service innovant qui puisse refléter la valeur des employés.

Les tendances en matière de développement des talents, ainsi que l’impact actuel du coronavirus sur la formation, suggèrent quelques idées importantes :

1.    La formation par vidéo occupe le devant de la scène. Elle devrait même devenir la principale forme de formation dans la plupart des entreprises. La pandémie de coronavirus a poussé de nombreux employés à travailler à distance, rendant essentiel l’accès à une formation partout et à tout moment, sur n’importe quel appareil. Cela signifie que de nombreux programmes de formation qui étaient proposés en personne seront dispensés en partie ou en totalité par le biais de la vidéo à la demande ou en direct.

2.    Toutes les formations par vidéo ne se valent pas. Le fait de se fier exclusivement à des bibliothèques de modules de formation vidéo disponibles sur le marché est limité. L’aspect positif, c’est que cela permet d’accéder à des formations sur d’innombrables sujets. Toutefois, cela ne permet pas de transmettre les priorités formatives d’une entreprise ou d’offrir une expérience unique aux intéressés. Si toutes les entreprises s’appuient sur la même bibliothèque de vidéos, la formation devient un produit de base et les responsables du Learning & Development deviennent des spécialistes de l’approvisionnement (il leur suffit alors de commander du contenu préemballé aux fournisseurs).

3.    Le support est le contenu. L’utilisation innovante de la vidéo en dit long sur les entreprises et le développement de leurs talents. Il s’agit d’ailleurs du support de formation préféré des générations Y et Z. Mais ce que ces derniers visionnent sur YouTube a une valeur de production extrêmement élevée, et ils placent ainsi la barre encore plus haut en ce qui concerne la qualité de leur formation vidéo. Il en existe d’ailleurs des gratuites sur YouTube, qui sont un exemple de qualité et qui modifient les attentes des intéressés. Le simple fait de parler devant une caméra peut ne pas être suffisamment convaincant ou engageant pour promouvoir une formation efficace.

4.    La vidéo n’est qu’une partie de la solution. Seule, elle n’est pas aussi efficace que les programmes en personne. Les ateliers en présentiel offrent la possibilité de discuter spontanément avec les instructeurs et les uns avec les autres pour approfondir l’apprentissage. Par conséquent, pour que les programmes de formation vidéo soient utiles et capables d’induire un véritable changement des comportements, il est nécessaire d’y associer d’autres éléments, tels que des sessions de formation en direct, des évaluations, une responsabilisation, des aspects sociaux et une reconnaissance. Si vous voulez faire plus que simplement transmettre des connaissances à vos collaborateurs, et si vous cherchez à transformer la formation en action et l’action en résultats, vous devrez créer des programmes plus intégrés, interactifs et personnalisables, qui n’utilisent pas que la vidéo. Dans son livre The Expertise Economy, Kelly Palmer, spécialiste de l’avenir des formations, déclare : « L’apprentissage doit être personnalisé pour chaque individu en fonction de ses lacunes en matière de compétences et de connaissances, de ses objectifs personnels et professionnels et de ses intérêts particuliers ».

Le coronavirus ainsi que d’autres tendances dans le monde de l’entreprise ont changé à jamais le paysage de la formation. Les entreprises tournées vers l’avenir transforment leurs stratégies, afin que leurs employés puissent non seulement rester compétents, mais aussi s’investir dans les caractéristiques uniques de l’entreprise.

Que le Covid-19 maintienne de nombreux individus en télétravail pendant plusieurs mois ou même plus, la formation à distance s’inscrit à long terme.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : William Arruda

 

<<< À lire également : Épanouissement Professionnel : Faut-Il Investir Dans Des Formations ? >>>