Après avoir appris que Virgin Galactic allait proposer davantage d’activités de tourisme spatial à ses clients potentiels, la société a effectué jeudi dernier un deuxième vol d’essai réussi depuis son siège social de Spaceport America au Nouveau-Mexique. Il s’agit du deuxième des deux vols d’essai de vol planés prévus en avance sur les vols d’essai motorisés ; le premier a eu lieu le 1er mai.

 


Virgin Galactic a effectué des vols d’essai de plané tout au long du processus de développement de son véhicule SpaceShipTwo Unity. Le vol à voile permet aux pilotes de recueillir des données sur les systèmes et les performances qui les aideront lors des vols à venir. Le vol de jeudi a été effectué par les pilotes Mark « Forger » Stucky et Michael « Sooch » Masucci, qui ont obtenu leurs ailes en tant qu’astronautes commerciaux en avril 2019 après un vol réussi deux mois plus tôt.

« Je suis ravi du travail acharné de l’équipe pour mener à bien le vol d’essai d’aujourd’hui. C’était un test important qui, en attendant l’examen des données, signifie que nous pouvons maintenant commencer à préparer les véhicules pour le vol motorisé », a déclaré George Whitesides, PDG de Virgin Galactic et de The Spaceship Company.

Après avoir décollé via l’avion porteur VMS Eve à une altitude de 51 000 pieds (près de 15,5 km), le VSS Unity a atteint une vitesse maximale de Mach 0,85, aidant les pilotes à simuler le stress que le véhicule subit pendant la phase d’accélération de la fusée lors de futurs vols commerciaux. Pendant le vol, Stucky et Masucci ont effectué une série de manœuvres qui ont aidé l’entreprise à améliorer sa modélisation aérodynamique et sa sécurité.

Avec toutes ces données, il ne reste plus qu’à les analyser et à commencer à préparer la prochaine phase du tourisme spatial : les vols spatiaux motorisés. Pour cela, il faudra également terminer la cabine des clients de Unity afin d’offrir le confort ultime lors de ce vol unique en son genre. Le salon de vol de Virgin Galactic a été achevé en août 2019, et est resté vide en attendant que les plus de 600 clients payants puissent en profiter avant et après les vols.

Les vols éventuels depuis Spaceport America, attendus depuis longtemps, feront le bonheur de beaucoup de gens : Virgin Galactic est le locataire principal du site du Nouveau-Mexique et promet des vols au-dessus du Nouveau-Mexique depuis le début des années 2010. « Je suis enthousiasmée par les progrès constants de Virgin Galactic au Nouveau-Mexique et je suis confiante dans leur travail à venir », a déclaré la gouverneure du Nouveau-Mexique, Michelle Lujan Grisham, à propos du vol d’essai réussi de jeudi. « Notre État a la possibilité d’être un leader dans le domaine des vols spatiaux commerciaux, et des partenaires comme Virgin Galactic ouvrent la voie ».

« Notre objectif pour cette année reste inchangé : nous assurer que les engins et nos opérations soient prêts pour un service commercial de vol spatial régulier et à long terme », a conclu George Whitesides dans un communiqué de la société.

Il semble que le rêve lointain de vols spatiaux commerciaux soit en fait tout proche.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Valerie Stimac

 

<<< À lire également : Richard Branson Sacrifie Virgin Galactic Pour Sauver Son Empire >>>