Une recherche d’emploi s’avère exténuante – physiquement, mentalement et émotionnellement. Physiquement, cette activité prend du temps ; des heures par semaine régulièrement sur plusieurs mois. Mentalement, vous devez vous tenir au courant des secteurs et des entreprises que vous ciblez, rester en contact avec de nouvelles connaissances professionnelles et surveiller l’avancement des différentes opportunités. Sur le plan émotionnel, ce ne sera pas une promenade de santé, car certaines candidatures deviennent des entretiens, mais d’autres ne mènent nulle part.

Attendez-vous à ce que vos forces diminuent lors de votre recherche d’emploi et à planifier à l’avance la manière dont vous allez vous re-stimuler et vous remotiver. En évitant les signes de burnout, vous vous assurez une continuité d’effort dans la recherche d’emploi à un rythme régulier, plutôt que de commencer puis d’arrêter. Un travail régulier et continu vous aidera à décrocher un nouveau poste.


Voici cinq façons d’éviter le burnout pendant votre recherche d’emploi :

1 – Prévoyez des pauses régulières 

Vous voudrez peut-être faire des recherches sur toutes les entreprises de votre liste cible pour en finir, mais si vous ne vous accordez pas de pause, vous risquez davantage de passer sous silence des détails importants. Si vous passez en revue tous vos appels de réseau en même temps, vous risquez de passer pour un robot et donc d’être dénué de sincérité. Si vous remplissez votre journée d’activités consécutives, vous ne laissez aucune place à une bonne idée – comme se souvenir d’un ancien collègue à qui vous pouvez vous adresser ou reconnaître que quelque chose que vous avez appris pourrait intéresser l’une de vos entreprises cibles.

Que vous inscriviez des pauses spécifiques dans votre calendrier ou que vous régliez une alarme pour qu’elle sonne toutes les heures ou toutes les deux heures, programmez réellement vos pauses. En outre, planifiez-les de manière à être enthousiaste et choisissez des activités qui vous changeront les idées. Une promenade, un café spécial ou un épisode de votre sitcom préférée sont autant de moyens de changer d’air. Prévoyez également des pauses plus longues tous les deux ou trois jours – allez dans la nature, ou voyez un ami (vous pouvez prendre un déjeuner virtuel si vous vous abritez sur place).

2 – Domptez votre discours négatif

Parfois, ce n’est pas trop de travail, mais le fait de ne pas commencer du tout qui est nécessaire à surmonter. J’ai entendu des demandeurs d’emploi qui ont repoussé l’idée de contacter leur réseau ou de postuler à un emploi parce que la voix négative dans leur tête leur disait qu’ils n’étaient pas prêts à commencer ou qu’ils ne méritaient pas d’être embauchés. Vous devrez apprivoiser ce discours négatif avant qu’il ne vous dissuade de chercher un emploi.
Nommer la voix est une façon de l’apprivoiser. Lorsque vous nommez la voix, vous la mettez à l’extérieur de vous-même. Vous pouvez la remarquer et choisir de la laisser partir. Vous pouvez même choisir un nom amusant pour votre voix négative (comme Newman, si vous êtes un fan de Seinfeld) pour lui donner moins de puissance. Si vous avez une voix positive qui se fait entendre, donnez-lui aussi un nom et appelez-la quand Newman se présente.

3 – Conservez une liste de victoires

Les hauts et les bas émotionnels d’une recherche d’emploi peuvent drainer votre confiance si vous ne faites pas attention. Conservez une liste de vos victoires, non seulement en matière de recherche d’emploi, mais dans tous les domaines de votre vie. Notez même les petits moments positifs de chance, comme le fait de choisir la file d’attente la plus rapide à l’épicerie. Si vous êtes de mauvaise humeur, consultez votre liste de victoires pour vous faire remonter le moral.

Avoir une liste de victoires est un excellent outil pour préparer votre état d’esprit avant un entretien ou une réunion de réseautage. Le fait de savoir que vos gains sont liés à votre recherche d’emploi vous donne aussi quelque chose de positif à dire lorsque les gens vous demandent inévitablement comment se passe votre recherche. Vous pouvez répondre en dressant une liste de ce que vous avez accompli, et les gens sauront alors que vous êtes au top et ne vous donneront pas de conseils non sollicités !

4 – Entourez-vous d’exemples de réussite

En plus de vos propres gains, vous pouvez vous appuyer sur les gains des autres. Recherchez des articles de personnes qui ont réussi dans les secteurs et les rôles qui vous intéressent. Cherchez des articles sur des personnes qui ont été embauchées, quel que soit le secteur ou le rôle. Le fait de voir que d’autres personnes ont accompli ce que vous voulez accomplir donne l’impression que c’est plus faisable.

Lorsque j’ai fait un tournant dans ma carrière à l’âge de 40 ans, cela a ajouté une dimension internationale à ma vie, ce qui était surprenant dans la mesure où j’avais vécu toute ma vie dans la même ville (y compris les années d’université). Mais j’avais lu histoire après histoire des gens qui refondaient leur vie et leur carrière à l’étranger, de sorte que cette option me semblait accessible même à moi. L’association professionnelle liée à votre secteur ou domaine fonctionnel peut publier les profils des membres qui ont réussi. Vous pouvez également trouver des profils dans des publications commerciales, telles que Forbes, Fast Company, Inc, etc.

5 – Pouvoir contacter un ami qui vous remontera le moral, si nécessaire

Tout le monde devrait avoir un tel ami dans son réseau (si vous n’en avez pas, construisez votre réseau pour inclure cette personne et d’autres amis importants). Il sera toujours votre champion. Il n’aura peut-être pas de conseils, d’idées ou de commentaires à vous faire parvenir, mais il aura toujours des mots encourageants. Ces personnes sont optimistes et enthousiastes, vous pouvez donc compter sur eux pour vous stimuler.

Je ne préconise pas une fête de pitié régulière – vous ne voulez pas faire fuir votre ami. Mais parfois, vous pouvez avoir besoin de vous défouler, ou au moins de dire franchement ce que vous ressentez, et cette personne ne se laissera pas abattre par votre négativité. En fait, son enthousiasme est souvent contagieux et le simple fait de lui parler peut vous aider à rebondir, que vous parliez spécifiquement ou non de votre recherche d’emploi.

La recherche d’emploi est un marathon et un sprint

Vous voulez avoir un ami supporter, des exemples de réussite et les trois autres tactiques à votre disposition pour vous aider dans votre recherche d’emploi. La recherche d’un emploi au jour le jour ressemble à un marathon, où il faut se préparer à un long voyage.

Cela dit, la recherche d’emploi la plus productive a un sens de l’urgence et de la rapidité – vous voulez être le premier à postuler, ou idéalement entendre parler des emplois avant qu’ils ne soient largement affichés. De cette façon, la recherche d’emploi est aussi un sprint, et vous pouvez utiliser ces tactiques comme un coup de fouet pour propulser votre recherche vers l’avant.

 

<< Article traduit de Forbes US – Auteur (e) : Caroline Ceniza-Levine >>

<<< A lire également : Emploi : L&#8217;Égalité Pour Les Femmes Sera Atteinte Dans&#8230; 257 Ans >>>