La Federal Aviation Administration a clos une enquête sur un vol d’essai de Virgin Galactic qui avait dévié de sa trajectoire au cours de l’été, permettant ainsi à l’entreprise de tourisme spatial de Richard Branson de reprendre les vols après un retard de plusieurs semaines.


 

Principaux faits

  • Une enquête sur l’incident menée par la FAA a confirmé que le vol d’essai de Virgin Galactic à la mi-juillet – qui a transporté Richard Branson et plusieurs autres membres d’équipage à la frontière de l’espace – a dévié de la trajectoire de vol approuvée par l’agence lors de son retour sur Terre, et que la société n’a pas correctement communiqué ce problème aux régulateurs, a déclaré la FAA à Forbes.

  • L’agence va maintenant autoriser Virgin Galactic à reprendre ses vols, après avoir temporairement immobilisé les avions de l’entreprise lorsqu’elle a ouvert l’enquête sur l’incident début septembre.
  • Virgin Galactic a accepté de modifier « la manière dont elle communique avec la FAA pendant les opérations de vol afin d’assurer la sécurité du public », a déclaré la FAA.
  • Dans une déclaration, Virgin Galactic a indiqué qu’elle allait « étendre l’espace aérien protégé pour les futurs vols » afin que ses avions aient de la place pour « une variété de trajectoires de vol possibles », et qu’elle allait modifier ses protocoles de communication des informations relatives à la mission à la FAA.
  • Le New Yorker a rapporté au début du mois que les pilotes de Virgin Galactic avaient modifié la trajectoire de l’avion après qu’un voyant d’avertissement ait indiqué que leur ascension était trop faible, mettant en péril leur capacité à redescendre vers la Terre dans le « cône de descente » spécifié dans lequel ils étaient censés se trouver, une décision que la société a ensuite fait valoir comme étant sûre.

 

Le contexte

Virgin Galactic a été fondée par Richard Branson – dont la fortune nette est estimée à 4,4 milliards de dollars – en 2004, et est entrée en bourse il y a deux ans. L’entreprise espère proposer des vols commerciaux dans l’espace suborbital, offrant des vues extraterrestres de la Terre et de brèves périodes d’apesanteur aux passagers prêts à payer un billet à six chiffres. Virgin Galactic a l’intention de commencer à effectuer des vols commerciaux au début de l’année prochaine et a recommencé à vendre des billets à 450 000 dollars le mois dernier. En juillet, Richard Branson et plusieurs membres du personnel de Virgin Galactic se sont rendus aux confins de l’espace lors d’un vol d’essai, que la société a décrit comme sa première mission avec équipage.

 

Fait surprenant

Un avion de Virgin Galactic s’est écrasé lors d’un vol d’essai en 2014, tuant un pilote. Les régulateurs fédéraux ont imputé le crash à une erreur humaine, concluant que l’un des pilotes avait déverrouillé prématurément un « système de mise en drapeau automatique » conçu pour ralentir l’avion.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Joe Walsh

 

<<< À lire également : Virgin Galactic relance la vente de billets pour les vols spatiaux pour un montant stratosphérique de 450 000 dollars par billet >>>