Nokia va construire le premier réseau cellulaire sur la lune dans le cadre d’un projet de la NASA visant à établir une présence humaine durable sur la surface lunaire.

 


Principaux faits

  • Le réseau sera de type 4G, une technologie plus robuste et plus fiable compte tenu de son ancienneté, mais la société affirme qu’elle “poursuivra” les applications spatiales de la 5G à l’avenir.
  • Nokia affirme que le réseau fournira la connectivité “pour toute activité que les astronautes doivent effectuer”, y compris l’utilisation du réseau pour la transmission de données biométriques, le contrôle des rovers lunaires, la diffusion de vidéo haute définition et la possibilité de communications vocales et vidéo.
  • La société a déclaré que le réseau serait construit fin 2022, les humains devant arriver peu après en 2024 dans le cadre du projet Artemis de la NASA.
  • La société Intuitive Machines, basée au Texas, s’associera à Nokia pour livrer l’équipement sur la lune à l’aide de leur atterrisseur lunaire.

 

Le contexte

Le projet Artemis de la NASA vise à faire atterrir la première femme et le prochain homme sur la lune d’ici 2024. D’ici 2028, il espère avoir les débuts d’une base lunaire et, à terme, une présence humaine durable. L’agence a alloué plus de 370 millions de dollars, annoncés mercredi dernier, à des projets qui l’aideront à atteindre cet objectif, notamment ceux axés sur la cryogénie et la robotique.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Robert Hart

 

<<< À lire également : Comment La 5G Va Créer 300 000 Emplois Dans Le Secteur Manufacturier >>>