Le marché des technologies portables est en pleine éclosion. En effet, les ventes ont augmenté de 35 % en un an. Selon un rapport de Canalys, une société d’analyse spécialisée dans le secteur, « la forte demande d’appareils dédiés à la santé » booste le marché, avec une estimation de 20,5 millions d’unités vendues entre janvier et mars de cette année.

Ces appareils sont soit des bracelets connectés pouvant suivre les performances sportives, soit des montres intelligentes. Et étonnamment, Apple est le grand gagnant de cette dernière catégorie. Le géant de Cupertino, qui a lancé sa troisième génération de montres connectées fin 2017, jouit de 18 % des parts de marché, ce qui représente 3,8 millions d’unités vendues : « La clé du succès de l’Apple Watch Series 3, c’est la vente record de montres compatibles avec LTE », explique Jason Low de Canalys. « Les opérateurs bénéficient de revenus dus à la vente de montres connectés et aux abonnements inhérents. Le nombre d’opérateurs proposant l’Apple Watch LTE augmente chaque mois dans le monde entier.

« Alors qu’Apple offre une large gamme de montres compatibles LTE, l’absence de produits Android similaires est très frappante. Si Google décide de poursuivre le développement d’une hypothétique Pixel Watch, alors la concurrence sur ce segment serait assurée ».

Seule la marque chinoise Xiaomi se rapproche des ventes d’Apple, surtout en Chine, grâce à sa gamme de bracelets connectés Mi. Ces derniers sont vendus à moins de 30 dollars, ce n’est donc pas surprenant de voir que la marque chinoise devance Fitbit dans ce domaine, bien que le spécialiste américain du suivi des performances sportives conserve une part de marché de 11 %.

Toujours selon le rapport de Canalys, Garmin serait l’autre grand gagnant du secteur, car il s’agit désormais du deuxième plus grand vendeur de montres intelligentes, avec un millions d’unités vendues le trimestre dernier : « La transition de Garmin vers les montres intelligentes a été rapide, car il a pu se servir de son expertise en GPS pour fournir un service aux joggeurs et aux amateurs d’activités de plein air », explique Vincent Thielke de Canalys. « La marque a apporté des améliorations plus que bienvenues, notamment le Garmin Pay, le Forerunner, la gamme vivoactive. Elle propose même de l’espace pour stocker des musiques sur sa dernière Forerunner 645. Bien que lancer de nouveaux services soit un excellent moyen de consolider sa présence sur le marché, Garmin doit s’assurer de les améliorer en les adaptant aux besoins des consommateurs. Ces petits appareils pourraient devenir plus chers si Garmin était le seul moteur d’un tel écosystème ».