L’iOS 11.2.2 est arrivé, et donne à Apple l’opportunité de sortir des « allègements » qui cherchent à bloquer les défauts de processeurs Meltdown et Spectre touchant les iPhones, iPads et iPods touch. Mais cela ne fait aussi que retarder des changements plus attendus, ce qui met encore plus de poids sur les épaules de la mystérieuse version iOS 11.2.5.  

Cette version en est à sa deuxième bêta, mais nous n’avons toujours aucune liste de ses fonctionnalités, ni d’explication pour son étrange numéro. L’iOS 11.2.5 est la meilleure chance de Apple pour se faire pardonner l’actuel scandale des batteries d’iPhone.


Jusqu’ici, tout ce qu’a proposé Apple ne vaut pas grand-chose. Sa baisse de prix pour le remplacement de la batterie ne dure que 11 mois, il est donc peu probable qu’elle soit utile aux propriétaires d’iPhone 8, iPhone 8 Plus et iPhone X. Par ailleurs, en confirmant qu’il continuerait à brider les nouveaux modèles d’iPhone avec les futures mises à jour de l’iOS, Apple a seulement promis de s’attaquer aux symptômes, et pas à la cause. Étant donné qu’il a admis qu’il ne doit pas seulement restreindre les performances de l’iPhone pour protéger la batterie, mais aussi des fonctionnalités basiques comme le volume des haut-parleurs ou le flash de l’appareil photo, ce problème est trop important pour se contenter de simplement cacher les dégâts au lieu de les réparer.

En effet, Apple s’en est sorti en déclarant que les batteries d’iPhone sont spécialement « conçues » pour ne conserver que 80 % de leur capacité après 500 cycles de charge (ce qui fait bien moins d’un an si vous utilisez beaucoup votre iPhone). C’est encore pire pour les iPods, qui perdent 20 % de leur capacité après seulement 400 cycles, tandis que les iPads s’en sortent mieux avec 80 % de capacité au bout de 1 000 cycles.

Mais rien de tout cela ne suffit.

On ne peut s’empêcher de comparer ce cas à Samsung, qui a su répondre à son propre scandale lié aux batteries du Galaxy Note 7 en revoyant de fond en comble son processus de production. Il a notamment introduit une méthode de test de sécurité en 8 étapes qui continue à faire autorité, et a développé de nouveaux algorithmes pour lutter contre la dégradation naturelle des batteries au lithium.

Samsung propose désormais des batteries qui conservent 95 % de leur capacité pendant au moins deux ans, bien loin devant tout ce que Apple peut faire ou promettre actuellement. En matière d’excuses, Samsung a placé la barre haut.

Ce qui nous ramène à la version iOS 11.2.5. Apple l’a certainement ainsi baptisée pour se laisser un peu de temps entre d’autres mise-à-jour plus modestes, comme la dernière version 11.2.2. Cette importante mise à jour doit être à la hauteur des vagues promesses de Apple d’améliorer sa transparence, et de donner davantage de contrôle aux utilisateurs sur la batterie de leurs appareils. Elle doit également faire en sorte de mieux réguler la longévité de la batterie, qui a malmené toutes les versions de l’iOS 11. Acheter une nouvelle batterie ne peut pas être une réponse tous les 6 à 12 mois.

Il s’agit de smartphones à plus de 1 000 €, pas de rasoirs ayant besoin de nouvelles lames.

Apple a longtemps bénéficié d’une réputation de génie des logiciels. Après en avoir terminé avec les à-côtés comme l’iOS 1.2.2, il doit trouver une réponse adaptée aux défis lancés par ses problèmes de batterie. Il est essentiel que ses clients sentent qu’ils peuvent procéder à des mises-à-jour sans risques, et sans être confrontés à une nouvelle myriade de bugs et de problèmes de performances. Après une série de nouvelles versions catastrophiques, l’iOS 11.2.5 doit être impeccable.