Aujourd’hui, l’iOS 11.2.5 de Apple est un mystère. La raison qui pousse Apple à sauter 4 versions d’iOS (la dernière en date étant la 11.2.1), est un mystère. Son contenu est un mystère. Mais après les révélations de la semaine dernière concernant les baisses de puissance de l’iPhone, et le lynchage (mérité) qui a suivi, la future mise à jour 11.2.5 est devenue la plus importante de ces dernières années…

Pour résumer : Apple doit résoudre un problème de perte de confiance. En levant le voile (avec un an de retard), Apple a reconnu ralentir les iPhones (comme par hasard juste après la sortie de chaque nouvelle génération) pour empêcher leurs batteries mal en point d’éteindre soudainement le téléphone s’il continuait à fonctionner à plein régime.

Apple liste ici les conséquences de ce ralentissement :

  • Démarrage des applications plus long
  • Déroulement de l’écran plus lent
  • Baisse de la luminosité (qui peut être corrigée dans le Centre de Contrôle)
  • Baisse du volume sonore (jusqu’à -3 dB)
  • Réduction graduelle de la vitesse d’animation sur certaines applis
  • Dans les cas les plus extrêmes, le flash de l’appareil photo est désactivé (c’est visible sur l’interface de l’appli photo)
  • Il faut parfois redémarrer les applis qui s’actualisent en arrière-plan

Donc oui, même votre iPhone d’à peine un an aura des haut-parleurs moins puissants et moins de flash pour en protéger la fragile batterie. Les conséquences sont assez extraordinaires…

Non seulement le titre de champion de la performance, clamé haut et fort, sonne aujourd’hui un petit peu creux maintenant que l’on sait que cette « performance » ne dure qu’un an, mais en plus on sait que ça n’a rien de normal. HTC, Motorola, LG et Samsung font partie des grandes marques qui n’ont pas tardé à appuyer le fait qu’ils ne voyaient aucune raison de brider la performance de leurs smartphones. Cette déclaration de Samsung en est un bon exemple :

« La qualité de nos produits a toujours été, et sera toujours, la priorité de Samsung Mobile. Nous nous assurons de la longévité de la batterie de nos appareils Samsung grâce à plusieurs niveaux de mesures de sécurité, dont des algorithmes qui régissent le courant de charge de la batterie et sa durée de chargement. Nous ne réduisons pas les performances du processeur grâce à des mises-à-jour logicielles au détriment de la longévité du téléphone. »

En réalité, Samsung fait ici preuve de modestie. Depuis son propre scandale au sujet de la batterie des Galaxy Note 7 en 2016, le célèbre constructeur a publié un rapport complet, développé une méthode de vérification de sécurité en 8 points toujours inégalée aujourd’hui, et conçu  une nouvelle technologie qui permet de conserver 95 % de la capacité de la batterie après deux ans d’utilisation. Pendant ce temps, LG et Google proposent des garanties de deux ans sur leurs téléphones et qui incluent la batterie.

Les deux options, à savoir une meilleure technologie et une extension de garantie, devraient être des engagements de la part de Apple, surtout au vu du prix des iPhones et des marges généreuses que prend le groupe. Actuellement, leur promesse d’une réduction du prix des nouvelles batteries pendant une période limitée de 11 mois n’est pas suffisante, et il n’a rien promis concernant la durée de vie de la batterie. On peut donc s’attendre à ce que l’iPhone X soit bridé fin 2018, avec le remplacement des batteries au prix fort dès janvier 2019. C’est loin d’être suffisant.

Les premiers changements de cap doivent venir avec l’iOS 11.2.5.

Après avoir sorti en catastrophe des mises à jour les unes après les autres, avec bien souvent des effets néfastes, Apple doit restaurer la confiance de ses clients avec plus de transparence, et cela commence avec l’iOS 11.2.5. Il doit donc donner aux utilisateurs un accès facile et détaillé de l’état de la batterie, et le choix de placer la priorité sur les performances ou l’économie. Il n’y aucune raison pour qu’un iPhone 7 en train de charger voie ses performances de jeu diminuées (Apple a déclaré que le bridage de l’iPhone 7 avait commencé avec l’iOS 11.2).

Des changements plus importants demanderont davantage de temps et, surtout, un changement de paradigme au sein de Apple est plus que nécessaire, pour s’éloigner de la fierté qu’il tire d’une mentalité de « je sais tout » sous-jacente.

Peut-être que la même course désespérée des mises à jour va continuer. Peut-être que les iOS 11.2.2, 11.2.3, et 11.2.4 vont apparaître comme par magie avant cette surprenante version 11.2.5, actuellement en beta-test. Peut-être faudra-t-il attendre la version 11.3, voire l’iOS 12 pour voir apparaître de réels progrès. Espérons que non.

Apple peut prendre des premières mesures avec la version 11.2.5. Après ses dernières déclarations, ce serait là un véritable signe de « courage ».