Elon Musk souhaite diffuser plus largement ses modèles Tesla électriques, avec un nouveau type de batterie lithium-ion plus grosse et moins chère.

Pour cela, il compte augmenter massivement la production de batteries, afin de créer un avantage concurrentiel. Mais il faudra attendre quelques années pour les fabriquer en grandes quantités, et le système de fabrication nécessaire n’est pas tout à fait au point, une nouvelle qui a contribué à la chute des actions Tesla.


L’entrepreneur milliardaire, qui fait la promotion du Tesla Battery Day, une grande journée d’annonces, depuis des mois, a profité de l’événement organisé sur le parking du siège en Californie pour dévoiler la cellule 4680 développée par les ingénieurs Tesla en interne. Plus du double de la taille des cellules 2170 utilisées actuellement par Tesla, les nouveaux dispositifs fournissent cinq fois plus d’énergie, ont une portée de 16 % supérieure et sont six fois plus puissants.

La production limitée des nouvelles cellules a commencé dans une usine pilote de batteries dans la Silicon Valley, mais il faudra du temps pour atteindre le niveau de production envisagé par Elon Musk : « Il faudra probablement attendre un an avant d’atteindre le taux annualisé de 10 gigawatts-heure avec l’usine pilote, et ce n’est qu’une usine pilote. Les usines de production actuelles seront plutôt de l’ordre de 200 gigawattheures, peut-être plus avec le temps ».

« Ce n’est pas loin de fonctionner, mais ce n’est même pas encore arrivé au niveau de l’usine pilote. »

Elon Musk, PDG de Tesla

Le PDG a ensuite précisé que le nouveau système de production des cellules 4680 présentait encore des failles : « Pour être clair, je ne peux pas dire qu’en ce moment, il fonctionne totalement. Ce n’est pas loin de fonctionner, mais ce n’est même pas encore arrivé au niveau de l’usine pilote. C’est sur le point de fonctionner. Tout ce que je peux dire, c’est que ça fonctionne probablement, mais avec un rendement élevé ».

Avoir des batteries moins chères et des processus de fabrication améliorés signifie que Tesla pourrait, selon Elon Musk lui-même, sortir une voiture électrique « entièrement autonome » pour un prix de 25 000 $, peut-être sous trois ans. Mais puisque le PDG promet une Tesla grand public et abordable depuis 2006, l’arrivée d’un tel produit reste incertaine. Actuellement, la version de base de la Model 3 sans options se vend à 49 600 € (frais d’entretien inclus). Elon Musk avait promis que la Model 3 coûterait 30 000 €, mais la société n’a pas encore trouvé de moyen de la vendre à ce prix.

Pour produire sa nouvelle batterie, Tesla prévoit de construire une usine de fabrication de cathodes. Le constructeur va passer du graphite au silicium, un matériau moins coûteux pour les anodes. L’entreprise a également obtenu l’autorisation de s’approvisionner en lithium sur 4 000 hectares dans le Nevada, bien qu’Elon Musk n’ait pas encore révélé l’emplacement exact ni les dépenses liées à cette opération. 

La révélation concernant les nouvelles batteries a suivi l’assemblée annuelle des actionnaires de l’entreprise, qui s’est déroulée en plein air en raison de la pandémie de Covid-19, les participants ayant suivi l’événement depuis leurs véhicules Tesla sur le parking de l’entreprise. Les klaxons ont remplacé les applaudissements habituellement entendus réservés à Elon Musk lors des événements de l’entreprise. 

Lors de la conférence annuelle, des investisseurs militants de Tesla ont émis deux propositions : une meilleure divulgation des conditions de travail, et un engagement à garantir que toutes les matières premières nécessaires aux batteries et autres composants proviennent de sources éthiques. Le conseil d’administration de Tesla a recommandé de voter contre ces deux mesures, qui ne seront sans doute pas adoptées.

Alors que les discussions concernant la nouvelle cellule étaient très détaillées, le calendrier pluriannuel de l’entreprise pour son lancement ainsi que les nouvelles avancées dans son système de production ont semblé décevoir les investisseurs. En conséquence, l’action Tesla a chuté d’environ 6 % au Nasdaq.

Pour Patrick Hummel, analyste chez UBS : « Tesla a présenté des innovations qui vont permettre d’accroître son avance technologique et financière (comme prévu), mais le calendrier pourrait être décevant étant donné l’engouement suscité par cet événement. Comme aucune de ces annonces n’est une grande surprise, nous pensons que le marché va probablement voir négativement le fait qu’au moins une année supplémentaire soit nécessaire pour voir (certaines) de ces innovations appliquées à un produit réel ».

Le Tesla Battery Day, comme la plupart des événements récents organisés par l’entreprise, a été suivi principalement par des fans d’Elon Musk et de son travail. Lors de la séance de questions-réponses, aucune question n’a été posée par les analystes financiers ou les journalistes.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Alan Ohnsman

 

<<< À lire également : L’Action Tesla Est-Elle Surévaluée ? >>>