Vous voulez le look d’un Mac cher mais vous ne pouvez pas tout à fait vous offrir un ordinateur Apple ? Distribué sous Linux gratuitement, le Raspberry Pi à 35 dollars, est une copie conforme de MacOS.

 


Baptisée (pas trop subtilement) iRaspbian, la distribution crée une version quasi identique du Dock de MacOS, du Launcher et même du fond d’écran par défaut de MacOS 10.15 Catalina.

La ressemblance n’est cependant que superficielle, la façade de MacOS s’estompant rapidement lorsque vous commencez à vous plonger dans le système d’exploitation, qui est basé sur Raspbian – le système d’exploitation officiellement pris en charge pour le Raspberry Pi.

iRaspbian est livré avec une série d’applications intégrées, dont Chromium Media Edition (la version du navigateur web qui vous permet d’utiliser des services tels que Netflix), LibreOffice et le pack artistique GIMP – qui ont tous leurs propres icônes sur le Dock.

Plusieurs jeux rétros sont préinstallés, ainsi que Steam – bien que, comme le révèle la vidéo d’ETA Prime ci-dessus, il n’y a qu’une sélection très limitée de titres dans le magasin Steam qui fonctionneront sur le matériel limité de Raspberry Pi.

Comme si iRaspbian n’était pas déjà en train d’énerver les avocats d’Apple, la distribution comprend également un émulateur pour Mac OS 9, ainsi qu’un émulateur pour Windows 98.

À en juger par la vidéo, la distribution fonctionne remarquablement bien sur le Raspberry Pi 4, qui n’a qu’une fraction de la puissance du Mac le plus petit de la gamme Apple. Le Raspberry Pi 4 est équipé d’un processeur Cortex A72 quad-core à 1,5 GHz et peut être configuré avec jusqu’à 4 Go de RAM. Il s’adresse aux amateurs qui réalisent leurs propres projets informatiques, et non aux acheteurs qui tentent de reproduire un Mac à bas prix.

La distribution est disponible en téléchargement gratuit sur le site web de raspbian-x. Vous voudrez peut-être vous y rendre avant que l’équipe juridique d’Apple ne le fasse.

 

Mise à jour, 20 mai : Le site de téléchargement de iRaspbian a été supprimé. Un tweet qui a été envoyé par une personne apparemment liée au projet disait « Le site et les liens de téléchargement ont été supprimés. C’était un projet amusant et on n’a pas pensé aux ramifications juridiques. C’était une tentative de rendre le Pi 4 plus amusant à utiliser pour ceux qui ne l’utilisent pas seulement pour des projets de hardware. D’autres ne pensent qu’à l’argent et aux poursuites judiciaires. Tant pis. ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Barry Collins

 

 

<<< À lire également : Apple : Pourquoi Les Nouveautés De MacOS Catalina Vont Semer La Confusion >>>