L’évènement « California Streaming », organisé mardi 14 septembre par Apple, a permis de présenter au monde entier les quatre nouveaux modèles d’iPhone 13.

 

Assister au lancement d’un iPhone sans public, et donc sans son enthousiasme, est une chose curieuse. Pour autant, il est plus facile de repérer les informations omises ou peu développées lorsque le train de la hype est plus calme. Dans la masse d’informations fournies par Apple lors de la présentation des nouveaux modèles d’iPhone, trois domaines étaient peu détaillés. Qu’est-ce que Tim Cook et son équipe n’ont pas dit sur les nouveaux smartphones iOS ?

 

  • La puce A15 Bionic

Grâce à son haut niveau d’intégration matériel/logiciel et aux permutations limitées entre iPhone, iPad et puces, Apple est à juste titre applaudi pour avoir repoussé les limites des processeurs Apple Silicon. Cependant, quelle est la qualité de la puce A15 Bionic ?

Selon Apple, la puce A15 Bionic est le processeur le plus rapide sur le marché, jusqu’à 50 % plus rapide que la concurrence. Apple continue en affirmant que le GPU (Graphic Processing Unit, processeur graphique) est jusqu’à 30 % plus rapide que la concurrence et qu’il permet d’offrir toute sa puissance au mode Cinématique, aux Styles photographiques, à Texte en direct et à d’autres fonctionnalités. Néanmoins, ces déclarations manquent de concret.

On ignore ce qu’Apple appelle « la concurrence », tout comme on ignore les facteurs ou les critères utilisés pour obtenir ces taux. Par ailleurs, « jusqu’à 50 % » est une fourchette assez large. Apple aurait pu comparer cette nouvelle puce avec la A14 Bionic, et ainsi démontrer à quel point la A15 Bionic est un réel bond en avant.

Apple
iPhone 13 Pro et 13 Pro Max. | Source : APPLE PRESS

 

  • La batterie plus performante

Bonne nouvelle ! Les nouveaux iPhone offrent « une autonomie pendant 24 h ». Quel iPhone n’a pas été présenté de la sorte ? Ce qui est curieux ici, c’est que l’autonomie de la batterie pendant toute une journée a été un argument de poids non seulement pour Apple, mais également pour d’innombrables autres fabricants de smartphones. Là encore, cette affirmation manque de concret.

Contrairement à la puce A15 Bionic, ici Apple a directement établi une comparaison entre les iPhone. L’autonomie de l’iPhone 13 Mini a augmenté de 1,5 heure par rapport à l’iPhone 12 Mini. Quant à l’autonomie de l’iPhone 13 normal, elle a augmenté de 2,5 heures par rapport à l’iPhone 12. Pour autant, ces résultats dépendent en grande partie de la configuration réseau et d’autres facteurs utilisés par Apple lors de la phase de test. Un rapide coup d’œil aux spécifications techniques n’est guère plus instructif : « Tous les chiffres avancés en matière d’autonomie dépendent de la configuration réseau et de nombreux autres facteurs. Les résultats réels sont susceptibles de varier ».

Et pourtant, Apple affirme que ce nouveau modèle d’iPhone dispose d’une plus grande autonomie de batterie par rapport à un point de référence non défini. Peut-être que selon Apple les journées sont plus longues…

 

  • La qualité cinéma
Apple
Mode Cinématique sur l’iPhone 13. | Source : APPLE PRESS

Lors de cette présentation, Apple n’a pas expliqué ce qu’était véritablement « la qualité cinéma », ni comment l’appareil photo de l’iPhone 13 Pro et de l’iPhone 13 Pro Max modifiera cette fonctionnalité. D’un point de vue technique, les nouveaux modèles d’iPhone disposent d’outils formidables : le rack focus (contrôle de la mise au point), le mode Cinématique filmant en HDR Dolby Vision, le Smart HDR 4 (permettant de détecter jusqu’à quatre personnes différentes au sein d’une scène et d’affiner le contraste, l’éclairage et la couleur de la peau pour chacune d’elle), et le logiciel de traitement d’image d’Apple (amélioré depuis iOS 14).

Cependant, qu’est-ce que cela change en réalité ? Le montage ? La cinématographie ? Les éclairages ? Les coupes ? Mais le rôle d’Apple est-il réellement de modifier les conventions de la technique littéraire dans un média visuel ? Ou bien, il existe peut-être un filtre qui ajoute des reflets et des ombres à un gros plan de bottes et de chaussures s’écrasant sur le sol, ce qui pourrait mettre James Cameron au chômage.

 

Bonus :

Lundi 13 septembre, Apple a informé sa communauté que des vibrations de forte amplitude pouvaient dégrader le système de caméra de l’iPhone, citant en exemple les moteurs de motos puissantes. Cependant, mardi 14 septembre, Apple a montré le nouvel iPhone 13 sur une mobylette. Manifestement, ce moyen de transport n’a pas un moteur aussi puissant qu’une moto, alors quel est le seuil à ne pas dépasser ?

Il arrive qu’un fabricant puisse faire un énorme bond en avant en matière de capacités et de désidérabilité de son matériel. Apple ne fait pas exception à cette règle. Il y a déjà eu des années où le nouvel iPhone fit clairement un grand bond en avant, et le lancement de l’iPhone X en est un parfait exemple. Cependant, il y eut d’autres fois où la mise à jour consista simplement à polir les bords, à tout améliorer légèrement, et à laisser les petits avantages s’additionner pour créer un meilleur produit que l’année précédente.

C’est dans cette dernière catégorie que se situent les quatre iPhone 13. Il n’y a rien de spectaculairement nouveau, il n’y a pas d’énormes nouveautés, mais l’iPhone 13 est une amélioration par rapport à l’iPhone 12.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Ewan Spence

<<< À lire également : Le P50 Pro de Huawei est radicalement différent de l’iPhone 12 Pro Max >>>