Apple a dévoilé, lors de sa traditionnelle Keynote, trois nouveaux modèles de son smartphone vedette à savoir l’iPhone 8, l’iPhone 8 Plus et, surtout, son modèle anniversaire baptisé “iPhone X”, spécialement conçu pour fêter les dix ans de l’objet le plus emblématique de la firme de Cupertino.

This is it ! Après tant de mois d’attentes, de fébrilité, de fuites tous azimuts, de rumeurs plus ou moins fondées, Apple a enfin levé le voile sur les nouveaux modèles de son produit phare, l’iPhone 8 et l’iPhone 8 plus mais surtout l’iPhone X, un dernier modèle spécialement dessiné pour fêter le 10e anniversaire du smartphone qui a littéralement fait basculer la marque à la pomme dans la stratosphère.  Au-delà de ces considérations, place maintenant à l’objet tant désiré. A tout seigneur tout honneur : l’iPhone X, doté d’un large écran sans bordure et d’un système de déverrouillage par reconnaissance faciale, constitue « le plus grand pas en avant depuis le premier iPhone », selon les propres termes de Tim Cook, dans un grand raout dont Apple est friand avec, petite nouveauté, une toile de fond « new-look » : l’Apple Park, le siège flambant neuf de la marque à la pomme, toujours dans la localité de Cupertino, au sud de San Francisco.


« La nouvelle star » d’Apple disposera également d’un système de chargement sans fil et intégrera des applications de réalité augmentée. L’iPhone X sera disponible en précommande le 27 octobre pour un lancement prévu le 3 novembre. Prix annoncé : 999 dollars, mais il faudra débourser 1 150 euros pour sa version 64 Go et 1 329 euros pour disposer de 256 Go, ce qui en fait le smartphone le plus cher au monde. La principale innovation, comme évoqué en préambule, n’est autre que la reconnaissance faciale. « Désormais, votre visage devient votre mot de passe. Face ID est un nouveau moyen sécurisé de déverrouiller votre appareil, de vous authentifier et de régler vos achats », souligne le communiqué de lancement. Et d’ajouter. « Activé par la caméra TrueDepth, Face ID est facile à configurer. Le système projette et analyse plus de 30 000 points invisibles pour générer une carte de profondeur précise de votre visage».

L’iPhone 8 et 8 plus, la « suite logique »

Outre ce modèle anniversaire sur lequel devraient se ruer les aficionados de la marque à la pomme, Apple a également mis sur rampe de lancement les successeurs logiques de l’iPhone 7 et ses déclinaisons : les iPhones 8 et 8 plus. Equipés d’une façade de verre, possédant des fonctions de réalité augmentée, ces deux nouveaux modèles sont, de facto, plus rapides que leurs prédécesseurs. Leurs tarifs sont également « plus abordables » et seront disponibles dès le 22 septembre respectivement à partir de 699 et 799 dollars.

 A l’instar de leur « grand frère » iPhone X, ces deux nouveaux représentants de la firme de Cupertino disposent de capacités de réalité augmentée qui permettent par exemple d’insérer des personnages de jeux ou des statistiques de sport et autres recommandations de restaurants dans un univers réel. « Nos équipes ont travaillé pour faire de l’iPhone le premier smartphone vraiment créé pour la réalité augmentée », a souligné Philip W. Schiller, vice-président Marketing d’Apple.

En Bourse, Apple fait le yo-yo

Autre spécificité longtemps attendue : ces trois nouveaux modèles pourront se recharger sans fil. « Comme il ne requiert aucun câble de chargement, l’iPhone X inaugure véritablement un avenir sans fil » , abonde Apple, pas peu fier de cette nouvelle innovation, pourtant sans surprise. Ajoutant qu’il suffit désormais de « charger son iPhone à l’aide des stations de chargement sans fil disponibles dans les hôtels, les cafés et les aéroports du monde entier ». En outre, Apple a également annoncé le lancement d’une nouvelle version de son Apple Watch, « la montre connectée la plus vendue au monde », toujours selon les dires de Tim Cook. Cette nouvelle mouture sera dotée d’un boîtier multimédia « Apple TV K4 » adapté aux téléviseurs en haute définition. Comme lors de chaque Keynote, le titre Apple a fait montre d’une certaine nervosité en oscillant entre mouvement haussier et séquence baissière avec une régularité déconcertante. Finalement, l’action a terminé en repli de 0,42% à 160,82 dollars. Prochaine étape : la mise en vente à partir du 22 septembre. Le compte à rebours est déclenché.