La Food and Drug Administration envisage d’autoriser cette semaine l’administration de trois doses du vaccin Pfizer contre le coronavirus à tous les adultes américains, ont rapporté le New York Times et NBC News, ce qui élargirait considérablement l’éligibilité aux injections de rappel.


 

Principaux faits

  • L’agence pourrait donner son feu vert à l’administration de rappels du vaccin Pfizer à tous les adultes, élargissant ainsi l’accès au-delà des personnes âgées et des personnes à haut risque actuellement autorisées à recevoir une dose supplémentaire de Pfizer, ont déclaré le Times et NBC, citant des sources anonymes.
  • Pfizer a demandé à la FDA d’étendre l’éligibilité aux injections de rappel la semaine dernière. La FDA prévoit d’autoriser les injections de rappel sans consulter son comité consultatif indépendant, un groupe d’experts qui s’est prononcé sur certaines des décisions précédentes de l’agence concernant l’autorisation des vaccins Covid-19, selon le Times.
  • Forbes a contacté la FDA et Pfizer pour obtenir des commentaires.

 

Ce qu’il faut surveiller

Si la FDA approuve l’extension des injections de rappel, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) devraient ensuite se pencher sur la question. Un groupe indépendant des CDC, qui émet des recommandations non contraignantes, doit se réunir.

 

Le contexte

Les autorités fédérales ont autorisé les rappels pour les trois vaccins Covid-19, mais l’éligibilité varie. Toute personne ayant reçu le vaccin à injection unique de Johnson & Johnson peut recevoir une dose supplémentaire, mais les rappels pour les vaccins de Pfizer et Moderna ne sont autorisés que pour les personnes âgées ou les adultes confrontés à un risque accru de Covid-19 en raison de leur travail ou d’un problème de santé sous-jacent. En septembre, le comité consultatif de la FDA a décidé de ne pas recommander les injections de rappel de Pfizer pour toutes les personnes âgées de 16 ans et plus, arguant que le vaccin est toujours très efficace contre les maladies graves et la mort. Toutefois, certains membres du conseil ont déclaré le mois dernier qu’ils pourraient soutenir l’élargissement de l’éligibilité aux groupes à faible risque, dans le but de réduire le risque de percées infectieuses, a noté NBC News.

 

Chiffre important

30,7 millions. C’est le nombre d’Américains qui ont déjà reçu une injection de rappel de vaccin Covid-19, soit 15,7% de la population entièrement vaccinée du pays, selon les données des CDC.

 

Fait surprenant

Plusieurs États ont eux-mêmes élargi l’éligibilité aux injections de rappel, indiquant que tous les résidents sont autorisés à prendre une dose supplémentaire de vaccin. Le gouverneur du Colorado, Jared Polis, a signé la semaine dernière un décret estimant que tous les habitants de son État sont exposés à un risque élevé de Covid-19, et la ville de New York a demandé lundi aux prestataires de soins de santé de ne refuser aucun adulte qui demande une injection de rappel.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Joe Walsh

 

<<< À lire également : L’Autriche ordonne le confinement des personnes non vaccinées >>>