Trois chercheurs travaillant dans un laboratoire de virologie de Wuhan se sont rendus à l’hôpital avec des symptômes de type Covid quelques semaines avant que le premier cas de Covid-19 ne soit confirmé en Chine le 8 décembre, selon de nouveaux renseignements américains obtenus et rapportés par le Wall Street Journal dimanche. Ces renseignements corroborent les conclusions précédentes du Département d’État et jettent de nouveaux doutes sur l’affirmation de longue date selon laquelle le Covid-19 ne s’est pas échappé d’un laboratoire.

 

Principaux faits

  • Le Département d’État avait précédemment rapporté que les officiels américains avaient « des raisons de croire » que plusieurs chercheurs de l’Institut de virologie de Wuhan avaient eu « des symptômes compatibles à la fois avec le Covid-19 et les maladies saisonnières courantes » l’automne dernier, mais il n’a pas précisé si les chercheurs avaient été hospitalisés, ni le moment exact de leur maladie.
  • Des responsables anonymes au courant des renseignements auraient donné au Wall Street Journal des avis divergents sur la véracité de ces nouvelles informations, l’un d’entre eux affirmant qu’il fallait approfondir les recherches tandis qu’un autre les décrivait comme « très précises ».
  • « Les États-Unis continuent à exagérer la théorie de la fuite de laboratoire », a déclaré le ministère chinois des Affaires étrangères, qui n’a pas immédiatement répondu à la demande de commentaires de Forbes, dans un communiqué au Wall Street Journal.
  • Dans sa déclaration, le ministère des Affaires étrangères a rappelé les conclusions de l’Organisation mondiale de la santé, publiées en mars, selon lesquelles il était « extrêmement improbable » que le Covid-19 provienne d’une fuite de laboratoire et qu’il était plus probable que le virus se soit propagé des chauves-souris aux humains.
  • Toutefois, après la publication du rapport, le directeur général de l’OMS, Tedros Ghebreyesus, a demandé une recherche plus approfondie sur la question, affirmant que l’enquête n’avait pas évalué de manière adéquate la possibilité d’une fuite de laboratoire.
  • Forbes attend les commentaires du département d’État.

 

Le contexte

L’année dernière, de nombreux scientifiques ont d’abord rejeté les affirmations selon lesquelles le Covid-19 provenait d’un laboratoire de Wuhan, mais cette théorie est rapidement devenue un sujet brûlant pour les législateurs conservateurs rejetant la responsabilité de la pandémie sur la Chine. Cependant, alors que la vaccination généralisée aide les États-Unis à passer un cap sur le virus, un nombre croissant de responsables nationaux demandent à nouveau des enquêtes sur les origines du Covid-19. Le mois dernier, le secrétaire d’État Antony Blinken a condamné la Chine pour son manque de transparence durant les premiers jours de la pandémie, déclarant que le pays n’avait pas donné aux experts internationaux de la santé un accès en temps réel aux informations sur la propagation du virus. Il a également exhorté le pays à contribuer à la mise en place d’un système de sécurité sanitaire mondial plus solide pour réexaminer les origines de la pandémie.

Bien que le virus ait été confirmé pour la première fois en décembre 2019, les chercheurs de l’OMS ont depuis identifié plus de 90 cas potentiels de Covid-19 remontant jusqu’en octobre de cette année-là.

 

Citation importante

Interrogé au début du mois pour savoir s’il était convaincu que le Covid-19 s’était développé naturellement, le Dr Anthony Fauci, l’un des plus grands experts en maladies infectieuses des États-Unis, a répondu : « Non, en fait… Je n’en suis pas convaincu. Je pense que nous devrions continuer à enquêter sur ce qui s’est passé en Chine… Certes, les personnes qui ont enquêté disent qu’il s’agissait probablement de l’émergence d’un réservoir animal qui a ensuite infecté des individus, mais cela aurait pu être autre chose, et nous devons le découvrir ».

 

Critique importante

Yuan Zhiming, le directeur du laboratoire national de biosécurité de Wuhan, a déclaré lundi aux médias d’État chinois que le rapport était « un mensonge complet ». Yuan Zhiming a déclaré qu’il ne savait pas d’où provenaient les informations contenues dans le rapport et a qualifié les affirmations concernant le laboratoire de « sans fondement ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Jonathan Ponciano

 

<<< À lire également : Retour Sur La Théorie Selon Laquelle Le Covid-19 A Été Créé Dans Un Laboratoire À Wuhan >>>