77% des Américains éligibles avaient reçu au moins une dose de vaccin contre le coronavirus, ont déclaré des responsables de la Maison Blanche, attribuant le succès de la campagne de vaccination de masse au nombre croissant de mandats de vaccination mis en place dans le pays.

 

Principaux faits

  • Plus de 3 500 organisations à travers le pays ont rendu obligatoire la vaccination contre le coronavirus, a déclaré mercredi à la presse Jeff Zients, coordinateur de la réponse au coronavirus à la Maison Blanche, y compris des systèmes de santé, des écoles, des universités, des gouvernements d’État et locaux et des entreprises privées.
  • Le président Joe Biden a évoqué pour la première fois l’idée de mandats fédéraux de vaccination en juillet, lorsqu’il a encouragé les entreprises locales et les agences gouvernementales à exiger la vaccination de leurs employés. Depuis lors, le nombre d’Américains éligibles qui ne sont pas vaccinés a chuté d’environ un tiers, passant de 97 millions à 66 millions, a indiqué Jeff Zients.
  • L’obligation de vaccination a contribué à une augmentation de plus de 20 points du taux de vaccination national, a ajouté Jeff Zients, ainsi qu’à une diminution des nouvelles infections et des décès dus au coronavirus.
  • La moyenne hebdomadaire des nouvelles infections quotidiennes à coronavirus est en baisse de 12% par rapport à la semaine précédente, a déclaré le Dr Rochelle Walensky, directrice des CDC, au cours de la même conférence de presse, tandis que la moyenne hebdomadaire des décès est en baisse de 5%.

 

Le contexte

Selon les CDC, 187,7 millions d’Américains ont été entièrement vaccinés contre le coronavirus, ce qui représente environ 56,5% de la population. Vendredi, les États-Unis avaient administré 400 millions de doses. Alors que les régions où des mandats sont en place ont observé une hausse des taux de vaccination, certains États ont interdit les exigences en matière de vaccination et les « passeports vaccinaux ». Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a signé lundi un décret interdisant à toute entité de l’État d’exiger des vaccins contre le coronavirus, une mesure radicale qui s’applique même aux entreprises privées. Mardi, l’administration du gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a annoncé qu’elle infligerait une amende de 3,57 millions de dollars au comté de Leon, qui entoure Tallahassee, après que le gouvernement local a demandé aux employés de fournir une preuve de vaccination. L’État affirme que l’action a violé l’interdiction de la Floride sur les passeports vaccinaux.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Carlie Porterfield

 

<<< À lire également : New York : Vaccination obligatoire pour le personnel de santé >>>