Après son abandon à Roland-Garros pour protéger sa santé mentale, Naomi Osaka ne participera pas au tournoi de Wimbledon. Néanmoins, selon une déclaration publiée par son agent jeudi 17 juin, la joueuse de 23 ans prévoit toujours de représenter le Japon aux Jeux olympiques (JO), qui débuteront le mois prochain à Tokyo.

 

La no 2 mondiale, Naomi Osaka, ne participera pas à Wimbledon pour « passer du temps avec ses amis et sa famille. » Depuis son abandon à Roland-Garros, elle n’a disputé aucun tournoi, mais « sera prête pour les JO » et est « impatiente de jouer devant son public. »

En octobre 2019, une semaine avant de fêter ses 22 ans, Naomi Osaka (née au Japon d’une mère japonaise) a renoncé à sa citoyenneté américaine pour représenter le Japon aux JO. La cérémonie d’ouverture des JO aura lieu le 23 juillet prochain.

Selon Forbes, Naomi Osaka est la sportive la mieux payée de tous les temps.

Quelques jours avant le début du tournoi de Roland-Garros, Naomi Osaka a reconnu qu’elle luttait contre des problèmes de santé mentale. La joueuse a également déclaré qu’elle « ne participerait à aucune interview » pendant le tournoi, expliquant qu’elle ressentait souvent « d’énormes vagues d’anxiété » lorsqu’elle parlait aux journalistes. Après son match du premier tour, la tenniswoman a refusé de prendre part à la conférence de presse obligatoire et a reçu une amende de 15 000 dollars. Les organisateurs des quatre tournois du Grand Chelem ont ensuite publié une déclaration commune avertissant la joueuse japonaise que le fait de se soustraire à ses futures obligations médiatiques entraînerait des amendes supplémentaires, voire une suspension. Naomi Osaka a donc décidé d’abandonner Roland-Garros, déclarant qu’elle n’a « jamais souhaité être une distraction » et reconnaissant qu’elle souffrait de « longues crises de dépression » depuis 2018.
Lundi dernier, les organisateurs du tournoi WTA 500 de Berlin ont annoncé que la joueuse de 23 ans s’était retirée de l’évènement. Après son abandon à Roland-Garros, Naomi Osaka a déclaré qu’elle espérait avoir une conversation constructive avec les responsables de la Women’s Tennis Association avant de revenir sur les courts. « Je souhaite réellement travailler avec le Tour pour discuter des façons dont nous pouvons améliorer les choses pour les joueurs, la presse et les fans », a affirmé la jeune femme.

Jeudi 17 juin, les organisateurs de Wimbledon ont déclaré qu’ils avaient contacté Naomi Osaka au sujet des obligations médiatiques du tournoi. « Nous avons entamé une consultation », a indiqué Sally Bolton, directrice générale du All England Club. « Bien sûr, cette consultation doit inclure non seulement les joueurs, mais également les médias et tous ceux qui sont engagés dans ce secteur. »

Les quatre titres du Grand Chelem de la tenniswoman japonaise ont été obtenus sur des surfaces dures. Elle n’a jamais dépassé le troisième tour à Wimbledon (gazon) ou à Roland-Garros (terre battue).

Naomi Osaka ne sera pas la seule à être absente à Wimbledon. Rafael Nadal a également annoncé qu’il ne participera ni à Wimbledon ni aux JO de Tokyo, expliquant avoir pris cette décision difficile afin de prolonger davantage sa carrière. Le no 3 mondial a déclaré sur Twitter que cela n’est « jamais une décision facile » de se retirer d’un tournoi important, mais « qu’après avoir discuté avec mon équipe et avoir écouté mon corps… c’est la bonne décision. »

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Tommy Beer

 

<<< À lire également : En 2021, Roger Federer jouera Wimbledon, aux JO de Tokyo et à l’US Open >>>