La championne de tennis Naomi Osaka a été condamnée à une amende de 15 000 dollars et menacée d’être suspendue des futurs tournois du Grand Chelem après avoir tenu sa promesse, la semaine dernière, de boycotter les conférences de presse pendant le Tournoi de Roland-Garros en raison de craintes pour sa santé mentale.

 

Faits marquants

  • Noami Osaka, actuellement classée n°2 mondiale, a battu la Roumaine Patricia Maria Țig en deux sets consécutifs dimanche matin à Paris et n’a pas assisté à la traditionnelle conférence de presse d’après-match après avoir déclaré la semaine dernière que le fait d’être confrontée aux questions des médias pouvait nuire à la santé mentale des athlètes.
  • Roland Garros a annoncé peu après que Naomi Osaka se verrait infliger une amende de 15 000 dollars pour ne pas avoir assisté à la conférence de presse obligatoire.
  • Les organisateurs des quatre tournois du Grand Chelem – les tournois de tennis les plus prestigieux du monde – ont déclaré dans un communiqué commun que de nouvelles violations de ses obligations médiatiques par la joueuse professionnelle pourraient entraîner des amendes supplémentaires, son exclusion du tournoi de Paris et même la suspension de futurs tournois du Grand Chelem.
  • « Un élément central du règlement du Grand Chelem est la responsabilité des joueurs de s’engager avec les médias, quel que soit le résultat de leur match, une responsabilité que les joueurs prennent pour le bénéfice du sport, des fans et pour eux-mêmes », ont déclaré les organisations de tennis dans un communiqué dimanche.
  • La semaine dernière, Naomi Osaka a déclaré qu’elle ne participerait pas aux conférences de presse pendant Roland-Garros afin de préserver sa santé mentale et qu’elle se contenterait de payer les amendes qu’elle recevrait. Elle a ajouté : « Les journalistes posent aux athlètes des questions qui sèment le doute dans nos esprits et je ne vais tout simplement pas me soumettre à des gens qui doutent de moi ».
  • Le prochain match de Naomi Osaka, contre la Roumaine Ana Bogdan, est prévu pour mardi.

 

Nombre important

37 millions de dollars. C’est la somme que Naomi Osaka a gagnée entre mai 2019 et mai 2020, selon une estimation de Forbes, faisant d’elle l’athlète féminine la mieux payée de tous les temps en une seule année.

 

Tangente

Les autres joueuses de tennis professionnelles sont divisées sur les déclarations audacieuses de la jeune femme de 23 ans concernant ses obligations envers la presse. Ashleigh Barty, actuellement classée meilleure joueuse du monde, a déclaré la semaine dernière que « la presse fait en quelque sorte partie du travail », en réponse à des questions sur le boycott de Naomi Osaka. « Nous savons ce à quoi nous nous engageons en tant que joueurs de tennis professionnels », a déclaré Ashleigh Barty, championne de Roland-Garros 2019. « Mais je ne peux pas commenter personnellement pour ce qu’elle traverse. »

 

Citation importante

« Si les organisations pensent qu’elles peuvent simplement continuer à dire : “Répondez à la apresse ou vous aurez une amende”, et continuer à ignorer la santé mentale de leurs athlètes qui sont la pièce maîtresse de leurs organisations, alors je ne peux que rire », a déclaré Naomi Osaka la semaine dernière.

 

Contexte clé

Dans une déclaration de la semaine dernière, Naomi Osaka a déclaré que les conférences de presse auxquelles les athlètes professionnels sont tenus de participer confirment sa conviction que « les gens n’ont aucune considération pour la santé mentale des athlètes », citant des exemples d’athlètes s’effondrant dans une salle de presse après une défaite difficile. « Je pense que toute cette situation revient à rabaisser une personne et je ne comprends pas le raisonnement qui se cache derrière », a-t-elle déclaré. Les quatre organisateurs de tournois du Grand Chelem ont indiqué dans leur déclaration de dimanche qu’ils s’engageaient à améliorer les ressources en matière de santé mentale pour leurs joueurs.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Carlie Porterfield

 

<<< À lire également : En 2021, Roger Federer jouera Wimbledon, aux JO de Tokyo et à l&#8217;US Open >>>