Avec la Lune froide apparue dans le ciel fin décembre, nous commençons cette semaine avec un ciel nocturne plutôt clair en début ou en fin de soirée. Il est donc temps de porter votre attention sur la Lune. Si vous avez des jumelles, vous pourriez même observer les cratères le long de l’ombre de la Lune. 

D’ici le week-end, la Lune froide s’estompera et sera hors de portée, rendant le ciel plus sombre, bien que les principales curiosités de cette semaine ne soient pas des constellations, mais des étoiles et des planètes. En plus de votre dernière chance de regarder la planète Mars rouge vif, l’étoile Sirius, encore plus brillante, est facile à trouver. Il y aura aussi une occasion rare de voir la petite Mercure près de Saturne. 

 

Mercredi 6 janvier 2021 : le dernier quartier de Lune signale l’ouverture de la fenêtre d’observation des étoiles

À 9 h 37 (temps universel coordonné), notre satellite atteindra sa phase de dernier trimestre. Cela signifie que la Lune se lèvera après minuit, ouvrant la voie à 10 nuits successives de ciel sombre et sans Lune, facilitant l’observation des étoiles. 

Jeudi 7 janvier 2021 : la Lune près de l’étoile Spica

Ce qui ressemble à une seule étoile en cache souvent plusieurs. Dans le ciel du matin, avant l’aube, la lune gibbeuse décroissante sera proche de Spica, l’étoile la plus brillante de la constellation de la Vierge. Il s’agit d’une étoile double, dont la principale étoile géante bleue pourrait un jour devenir une supernova. Elle est à environ 261 années-lumière. 

Pour voir ce phénomène entre Spica et un croissant de Lune éclairé à 37 %, regardez à l’est environ 90 minutes avant le lever du Soleil. Pendant que vous y êtes, essayez de trouver l’étoile supergéante rouge vif Arcturus en haut à gauche de la Lune. Elle se trouve dans la constellation du Bouvier. 

Dimanche 10 janvier 2021 : le croissant de Lune croise l’étoile Antarès

Un croissant de Lune éclairé à 9 % passera à 5,6 ° d’Arcturus, l’étoile la plus brillante de la constellation du Scorpion. Pour observer ce phénomène, regardez à basse altitude au sud-est, environ une heure avant le lever du Soleil. 

Dimanche 10 janvier 2021 : Jupiter, Saturne et Mercure en triple conjonction

Environ 45 minutes après le coucher du Soleil, il sera possible de voir Jupiter, Saturne et Mercure former un triangle (à condition d’être rapide et d’avoir une bonne vision basse de l’horizon sud-ouest). Vous aurez probablement besoin de jumelles. Les planètes ne seront distantes que de 1,6 °, mais il serait intéressant de les observer plusieurs soirs de suite pour voir leur évolution, car elles seront relativement proches l’une de l’autre toute la semaine. 

Lundi 11 janvier 2021 : Vénus et un croissant de Lune

Si vous êtes prêt 45 minutes avant le lever du Soleil et que vous regardez bas à l’horizon du sud-est, vous pourrez apercevoir un croissant de Lune très mince, illuminé à seulement 3,6, qui se trouvera à 1,5 ° de la planète Vénus. Vous aurez peut-être besoin de jumelles pour trouver notre satellite, mais cela en vaudra la peine !

Étoile de la semaine : Sirius

Non, l’étoile Polaire n’est pas la plus brillante du ciel nocturne ! Ce titre revient à Sirius, qui brille dans le sud-est ce mois-ci. À 8,6 années-lumière de notre planète, c’est l’étoile la plus proche que nous pouvons observer à l’œil nu depuis l’hémisphère nord. Trouvez-la en localisant les trois étoiles de la ceinture d’Orion et en regardant à leur gauche, puis légèrement en dessous. Également appelée « étoile du chien », Sirius se trouve dans la constellation du Grand Chien.

Planète de la semaine : Mars

Mars brille depuis plusieurs mois, mais janvier 2021 marque la fin d’une période. Cette semaine, il s’agira de la planète la plus brillante du ciel nocturne, au point même d’être plus brillante que toutes les étoiles (à l’exception de Sirius). Par la suite, la distance entre la Terre et Mars va augmenter rapidement et, par conséquent, la planète rouge va s’assombrir considérablement ce mois-ci. À la mi-février 2021, trois appareils spatiaux arriveront sur Mars : le Perseverance Rover de la NASA, l’orbiteur Hope des Émirats et le Tianwen-1 de l’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA). 

 

Les heures et les dates indiquées s’appliquent aux latitudes nordiques moyennes. Pour obtenir les informations les plus précises sur un lieu donné, consultez les planétariums en ligne tels que Stellarium et The Sky Live. Vérifiez également les heures de lever/coucher de la planète, du Soleil et de la Lune pour savoir où vous vous trouvez. 

 

Article traduit de Forbes US : Auteur : Jamie Carter

 

<<< Cette Astronaute De La NASA Passée De L’Espace Aux Abîmes >>>