L’attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a tenu son premier briefing sous le gouvernement Biden mercredi soir, promettant de rétablir la « transparence » et la « vérité », après des années de méfiance entre l’équipe de presse de Donald Trump et les médias.


Faits marquants

  • Prenant un ton différent de celui de Donald Trump, qui a constamment interrogé et insulté les médias, Jen Psaki a déclaré qu’elle avait « un profond respect pour le rôle d’une presse libre et indépendante dans notre démocratie ».
  • Elle a reconnu qu’elle pouvait être en désaccord avec les journalistes, mais a déclaré que « nous partageons un objectif commun, qui est de partager des informations exactes avec le peuple américain ».
  • Jen Psaki semblait promettre un changement radical par rapport au premier point de presse de Sean Spicer, où il s’était battu avec des journalistes et avait menti sur la taille de la foule lors de l’investiture de Donald Trump, et par rapport aux moments où Sarah Huckabee Sanders avait induit les journalistes en erreur.
  • Répondant aux questions des journalistes, Jen Psaki a déclaré que le premier appel de Joe Biden aux dirigeants étrangers se fera avec le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, vendredi, et que les dirigeants parleront probablement de la décision du nouveau président américain de mettre fin au pipeline Keystone XL.
  • L’attachée de presse a ajouté que Joe Biden laissera le Congrès décider de poursuivre ou non le procès de destitution de Donald Trump au Sénat, et que sa première priorité en matière de politique étrangère est de ressouder les alliances.

 

Citation clé

 « J’ai un profond respect pour le rôle d’une presse libre et indépendante dans notre démocratie et pour le rôle que vous jouez tous. Comme je l’ai dit précédemment, il y aura des moments où nous serons en désaccord, mais nous partageons un objectif commun, qui est de partager des informations exactes avec le peuple américain. »

 

À surveiller

Jen Psaki a indiqué que Joe Biden signera jeudi un décret invoquant le Defense Production Act pour les vaccins contre la Covid-19.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur :

<<< À lire également : USA &#8220;Spéciale Investiture&#8221; : Joe Biden : quels seront ses principaux défis ? >>>