Mercredi, l’ancien président Donald Trump a répété sa fausse déclaration de victoire aux élections de 2020. C’est la première fois qu’il fait une telle déclaration depuis qu’il a concédé l’élection au président Joe Biden au lendemain de l’assaut du Capitole le 6 janvier.

 

Faits clés

  • Hier, Donald Trump a fait appel à Fox News pour faire l’éloge de l’animateur radio conservateur Rush Limbaugh, qui est décédé d’un cancer du poumon à l’âge de 70 ans mercredi, marquant la première interview télévisée de Donald Trump depuis le 6 janvier et sa première déclaration publique non écrite depuis qu’il a quitté son poste.
  • Au cours de l’interview, Trump a loué la loyauté de Rush Limbaugh et sa couverture amicale du gouvernement Trump, ainsi que sa conviction que Trump pouvait gagner les élections alors qu’il était encore considéré comme un outsider.
  • Cependant, Trump a également félicité Rush Limbaugh pour avoir affirmé à tort que les élections de 2020 avaient été volées par une fraude électorale généralisée, déclarant que « Rush pensait que nous avions gagné » et qu’il était « très en colère à ce sujet ».
  • « Et moi aussi, d’ailleurs », a ajouté Trump, en réaction aux propos des animateurs de Fox News, Harris Faulkner et Bill Hemmer, ce dernier étant largement considéré comme l’une des personnalités de la « straight news», ajoutant : « Je pense que nous avons gagné de manière substantielle ».
  • Fox News, comme tous les autres grands médias, y compris la chaîne Newsmax, favorable à Trump, a appelé à l’élection de Biden, qui a remporté 306 voix contre 232 pour Trump.

 

Contexte clé

Trump a été mis en accusation par la Chambre des représentants des États-Unis le mois dernier en partie pour avoir répandu de fausses allégations de fraude électorale qui ont finalement conduit ses partisans à essayer d’empêcher les législateurs de certifier la victoire de Biden. Il a été acquitté par le Sénat, mais même certains sénateurs du Parti républicain qui ont voté pour l’acquitter ont déclaré que ses allégations de fraude électorale étaient dangereuses.

 

Citation clé

« Un nouveau gouvernement sera inauguré le 20 janvier », a déclaré Trump dans une vidéo du 7 janvier largement qualifiée de concession, promettant de se concentrer sur « la garantie d’une transition du pouvoir en douceur, ordonnée et sans heurts ». Cependant, il a laissé une marge de manœuvre pour les fausses allégations de fraude électorale et a déclaré qu’il « croit fermement que nous devons continuer à réformer nos lois électorales pour vérifier l’identité et l’éligibilité de tous les électeurs ».

 

Tangente

Depuis qu’il a quitté la Maison Blanche, Trump n’a fait qu’une poignée de déclarations publiques, la dernière en date étant celle où il a qualifié le chef du groupe républicain au sénat, Mitch McConnell, d’« amateur politique austère » et a promis de soutenir les principaux opposants de droite aux républicains du Sénat considérés comme insuffisamment loyaux.

 

À surveiller

L’interview de Trump sur Fox News est la dernière indication qu’il est enhardi par son acquittement par le Sénat lors d’un procès pour mise en accusation samedi et qu’il prévoit de reprendre bon nombre de ses anciennes habitudes alors qu’il fait un retour en force sur la scène politique.

Article traduit de Forbes US – Auteur : Andrew Solender

<<< À lire également : Donald Trump : une majorité d&#8217;Américains favorables à sa condamnation >>>