Pleine période de confinement, la majorité d’entre nous travaillons encore et travaillons de la maison. Dans ce calme apparent nous pourrions penser que les tensions entre collaborateurs, entre clients/fournisseurs, entre managés/managers, etc… se sont apaisées, voir même ont disparus. C’est faux. Ces tensions sont latentes et ne demandent que la reprise pour s’exacerber.

Quelles conséquences pour l’entreprise si elles ne sont pas anticipées ?


Car la reprise va nous confronter aux autres… et aux autres avec qui plus est l’impatience de rattraper le temps, le stress des objectifs ou de relancer la production, la colère d’avoir été impuissant sur l’activité pendant plusieurs semaines, …

L’expérience de Stanford menée en 1971 par le psychologue américain Philip Zimbardo a montré que ceux sont les situations qui impactent d’avantage nos comportements que nos croyances. Et la situation exceptionnelle que nous vivrons post confinement risque de raviver toutes ces tensions et impacter négativement le collectif.

Comment s’assurer d’une performance sociale pour avoir une performance économique post confinement.

Voici 4 points pour faciliter la reprise :

  • Accueillez vos collaborateurs dans le meilleur état d’esprit possible. Ventilez les émotions de vos collaborateurs : le confinement n’aura pas le même impact sur tout le monde fonction de plusieurs paramètres : vivre dans une maison en province aura un impact différent que de vivre dans un studio d’une grande ville. Vivre en famille sera également très différent que de vivre totalement seul. Etant confronté à nous même pendant le confinement nous ne le vivrons pas tous de la même manière. Permettez à vos collaborateurs d’avoir un sas de décompression et un temps de parole entre eux. Ce temps de parole permettra de réduire les tensions inhérentes à la reprise du travail et de le transformer en énergie positive.
  • Utilisez ce temps faible de confinement pour le transformer en temps fort : En rugby il est communément admis qu’un match se gagne sur sa gestion du temps faible. Il en est de même dans la vie d’une entreprise. Ce temps faible de confinement est une contrainte qui nous est imposée. Profitez-en pour former et faire monter en compétences vos collaborateurs sur de nombreux sujets. Cela peut être aussi bien sur vos offres internes ou success case que sur des softs skills pour les aider à redémarrer avec efficacité et rapidité. Il est bon à savoir que notamment pour les 8 millions de salariés en chômage partiel de très nombreuses formations sont prises en charge à 100% par l’administration régionale du travail ou les OPCO. Allez-vous laisser vos concurrents profiter de ce temps faible pour se former et pas vous ?
  • Fédérez autour d’un nouvel Etat Final Partagé (EFP). La stratégie de votre entreprise a surement évolué sur les dernières semaines face à la situation. Que cela soit de nouvelles opportunités ou des contraintes, expliquez la réalité de la situation à vos collaborateurs. Expliquez-leur le nouveau cap qui a été défini et pourquoi. Avec un EFP redéfini et clair ils pourront alors être force de proposition sur comment rendre cette vision réalisable. Ils pourront aussi s’investir pleinement dans cette nouvelle mission qui est la leur.
  • Redéfinissez des objectifs réalistes et atteignables pour l’ensemble des collaborateurs. Il n’y rien de pire en reprenant l’activité que de la reprendre en étant découragé. En sachant que quoi qu’il arrive je ne pourrais pas atteindre mes objectifs de performance à cause non pas de la qualité de mon travail mais d’un facteur exogène : la crise et le confinement. Le fait d’avoir également des objectifs non atteignables va avoir aussi un effet négatif sur votre activité commerciale. En négociation on n’est jamais aussi bon que quand on n’est pas dans le besoin. Être dans le besoin c’est accepter de faire des concessions sans contrepartie, avec cette boule au ventre de louper l’affaire. Plus vos collaborateurs auront besoin de closer des deals, moins ils seront bons. Plus vos collaborateurs seront motivés à closer des deals, meilleurs ils seront. Et c’est là toute la différence entre avoir des objectifs atteignables ou non atteignables en période post confinement.

<<< À lire également : Crise Sanitaire : Comment Trouver Du Cash En Urgence ? >>>