Bianca Robinson est née pour être entrepreneuse. Très tôt, voyant des opportunités dans son quartier, elle a lancé sa propre entreprise de promenades de chiens. Elle ne se doutait pas que ce serait le début de son parcours d’entrepreneuse, qui l’amènerait à aider des milliers de personnes à améliorer leur entreprise et à créer des sources de revenus numériques.

 

Petits à petit

Malgré ses grandes ambitions, Bianca Robinson a commencé petit à petit. Après avoir obtenu son diplôme de commerce, elle a travaillé pour une société d’ingénierie en tant que chef de projet, mais elle n’a pas tardé à ressentir le besoin d’être son propre patron.

Elle a créé une entreprise de comptabilité et, pendant son temps libre, elle s’est également investie en obtenant un MBA et un master en logistique et gestion de la chaîne d’approvisionnement.

Forte de son MBA et de ses connaissances en gestion, alors qu’elle établissait de solides relations avec ses clients grâce à son entreprise de comptabilité, Bianca Robinson a commencé à vendre ses nouvelles compétences. Elle se développait, et ses clients grandissaient avec elle.

Elle raconte l’histoire d’une cliente qui travaillait dans le commerce de détail depuis dix ans et qui est venue la voir pour qu’elle l’aide à la gestion de son magasin. Au fil du temps, Bianca Robinson a donné à cette cliente les moyens de gérer son propre commerce de détail avec succès.

Après avoir dirigé pendant trois ans sa société de comptabilité dans l’Illinois, l’entrepreneure a changé le nom de son entreprise de Cayden Cay Financials à Cayden Cay Consulting pour refléter la croissance de ses services.

Les affaires ont d’abord été florissantes, mais elle s’est ensuite heurtée à un mur. Tout dépendait d’elle. Son calendrier était plein. Elle n’avait plus de temps ni d’énergie pour prendre des clients supplémentaires et son équilibre entre vie professionnelle et vie privée était inexistant. Bianca Robinson explique : « Je ne faisais qu’échanger du temps contre de l’argent ».

Comme elle employait du personnel pour développer la capacité de son entreprise à prendre plus de clients, cela augmentait son stress. Aux nouveaux employés s’ajoutent des réunions, des problèmes de gestion et de personnel à régler. Malgré ses efforts de développement, elle était toujours un goulot d’étranglement, car ses clients voulaient toujours lui parler.

Plus qu’une société de conseil

Bianca Robinson a réalisé que son entreprise devait évoluer. Elle devait être capable de générer des revenus sans avoir à investir du temps supplémentaire.

Elle a eu une révélation. Plutôt que de fournir plus de services, elle devait vendre plus de produits numériques. « Au lieu d’être un fournisseur de services qui propose également des produits numériques, j’ai changé mon modèle d’entreprise pour devenir un créateur numérique en ligne qui, comme par hasard, propose également des services », explique-t-elle.

Cette femme ambitieuse est passée du statut de consultant à celui d’entrepreneur numérique. Elle a numérisé tout son matériel de formation et a commencé à vendre ses connaissances plutôt que son temps. Grâce aux nouvelles technologies et à des applications comme Teachable et Gumroad, elle a numérisé tout son matériel de formation et a commencé à vendre ses connaissances plutôt que son temps. Elle a utilisé les outils de paiement, de CRM et de marketing par courriel de vcita pour développer et vendre ses produits numériques.

Aujourd’hui, ses clients peuvent accéder aux connaissances de Bianca grâce à des plans, des guides et des cours en ligne. Elle continue à donner des cours en direct et à offrir des services personnalisés, mais de manière sélective uniquement.

Les revenus ont recommencé à s’accélérer et l’effort marginal a diminué. Elle gagnait plus tout en faisant moins.

Le secret de sa stratégie se résume au contenu numérique. Bianca l’appelle son « collatéral éducatif » parce qu’il agit comme un gage de ce qu’elle peut offrir à ses clients potentiels. Le contenu gratuit permet aux clients de voir ce que vous pouvez faire pour eux avant qu’ils ne s’engagent à acheter, et le contenu payant vous permet de monétiser et d’échelonner.

La numérisation comme diversification

Sa nouvelle stratégie numérique a également permis de diversifier ses sources de revenus et de créer une entreprise plus attrayante. En tant que société de conseil, elle pourrait être en danger si elle perdait un client important. En outre, pour se développer, elle doit embaucher plus d’employés et augmenter ses frais de gestion. En revanche, lorsque vous vendez des produits numériques, le nombre de clients potentiels monte en flèche avec moins de personnel et vous êtes moins dépendant d’un seul client.

Cayden Cay Consulting vend aujourd’hui 80 % de contenu numérique et 20 % de services, et est en passe de devenir numérique à 90 %.

La transformation numérique en tant que service

Bianca Robinson ne s’est pas arrêtée là. Elle partage maintenant les leçons qu’elle a apprises sur la transformation numérique et l’entrepreneuriat avec d’autres professionnels. Elle ne se contente pas de vendre du contenu numérique, elle vend le processus de numérisation lui-même. Elle a ainsi élargi son public, qui comprend maintenant des professionnels des services comme les agents immobiliers, les avocats, les dentistes et même d’autres consultants. « J’aide les entreprises de services à ajouter un flux numérique de revenus à leur modèle d’entreprise. »

En particulier pendant la pandémie, où les entreprises de services ont été touchées, Bianca Robinson sert de modèle sur la manière dont les professionnels des services peuvent offrir des services numérisés de qualité.

En 2020, ses clients ont pu générer 2,1 millions de dollars (1,7 million d’euros) de revenus supplémentaires. Un client a gagné 35 000 dollars (29 000 euros) avec un lancement en cinq jours, tandis qu’un autre client a gagné 650 000 dollars (542 000 euros) supplémentaires en six semaines.

Poursuivre l’expansion

Avec une marque en pleine expansion et un bilan positif, Bianca a commencé à vendre des produits supplémentaires pour aider ses clients à réussir.

Après avoir utilisé vcita pour développer sa propre entreprise, elle est devenue revendeur, utilisant le programme « xperts » du logiciel pour permettre à ses clients de reproduire la façon dont elle utilise elle-même la segmentation CRM et les séquences d’e-mails. Elle déclare : « Je peux essentiellement donner à mes clients mon entreprise dans une boîte ».

Bianca a également mis en place un programme d’adhésion pour ses clients en les engageant plus régulièrement, créant ainsi des flux de revenus récurrents pour son entreprise

Des rêves réalisés

Bianca Robinson vit son rêve. Non seulement elle aide des milliers de propriétaires d’entreprises et d’entrepreneurs à transformer leur activité par voie numérique, mais elle a également obtenu des succès financiers sans se disperser.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Neal Taparia

<<< À lire également : Aurélie Alama : l’entrepreneuriat au féminin par excellence >>>