L’inclusion, la parité et la diversité par les actes. Avec une représentation homme / femme parfaitement équilibrée à 50/50 jusque dans le comité de direction, Amazon France est un bonne élève de l’égalité professionnelle. En cette Journée internationale des femmes, Forbes s’est entretenu avec Anne-Marie Husser, DRH France et Luxembourg de ce membre des GAFA, pour un tour d’horizon des bonnes pratiques.

 

Comme chaque 8 mars, le monde entier rendra hommage aux femmes et aux grandes causes qui les concernent. De quelle manière marquez-vous le coup chez Amazon ? 

Anne-Marie Husser : Amazon a déployé un programme commun à l’international qui est enrichi de spécificités propres à chaque pays. Ce programme est étalé sur toute une semaine et proposé à l’ensemble de nos salariés qui peuvent y participer librement sur leur temps de travail et nous les avons encouragés à le faire à travers des actions de communications dédiées. Il est articulé autour du message « Challenge. Champion. Change », autrement dit relever des défis, réussir et accompagner le changement. Ce programme s’inscrit plus globalement dans la mise en œuvre des engagements d’Amazon en faveur de la Diversité, de l’Equité et de l’Inclusion.

En France, l’initiative est organisée autour de deux grands axes : la mise en avant de la contribution des femmes à la société en général et le développement personnel. Le premier axe regroupe plusieurs actions, dont la mise en avant d’entrepreneures françaises à travers une boutique dédiée sur notre site sous le patronage de Diane Von Furstenberg, créatrice de mode très engagée dans l’entrepreneuriat au féminin. Nous publierons sur notre site un portrait de ces femmes qui capitalisent sur Amazon pour développer leur activité. Nous organisons également une table ronde avec des entrepreneures qui viendront partager leur expérience. La semaine sera aussi ponctuée par des échanges et une dizaine d’évènements consacrés à la mise en avant de femmes ayant réussi dans différents secteurs d’activités.

Pour le second volet, nous avons prévu des sessions coaching et de mentoring pour les femmes qui en ressentent le besoin. Elles pourront être « connectées » à une personne plus expérimentée dans l’organisation afin de bénéficier de conseils, notamment sur la gestion de leur carrière. Les femmes étant en général assez discrètes et frileuses à l’idée de mettre en avant leurs réalisations, nous avons aussi prévu des ateliers autour du « faire-savoir » et de la prise de parole.  Enfin, la semaine sera également parsemée de moments consacrés à des mamans, mais aussi des papas, qui témoigneront de leur statut de parent chez Amazon, l’idée étant de démontrer par l’exemple qu’il est tout à fait possible de concilier vie professionnelle et vie de famille chez Amazon.

Enfin, et parce que les moments de convivialité font partie de notre culture, la semaine sera rythmée par une série d’animations ludiques et de détente : cours de danse, séances de yoga, fitness et autres exercices de callanetics

L’inclusion,  l’égalité salariale ou la parité dans les comités de direction, sont des questions régulièrement débattues. Quelle promotion des femmes au sein du board notamment ? 

A-M.H. : Pour nous, l’important est d’avoir une représentativité en interne fidèle à la société dans laquelle nous opérons. Or, la société est faite d’hommes, de femmes, de personnes d’âges différents, d’individus qui ont des diplômes et d’autres qui n’en ont pas, de personnes avec des origines sociales ou des cultures différentes… Notre souhait est d’avoir toute cette diversité au sein d’Amazon. Elle nous permet de mieux comprendre nos clients, et donc de mieux les servir, mais aussi d’en sortir grandis en nous enrichissant mutuellement.

Les femmes représentant 50% de la société, il était donc normal qu’elles représentent 50% des effectifs d’une entreprise, ce qui est le cas chez Amazon. Nous avons même 50% de femmes au comité de direction. Bien entendu, pour en arriver là nous avons mis en place des mesures, dont une vigilance certaine lors des recrutements, mais nous n’avons jamais forcé les chiffres. Cette parité est plus le reflet de notre engagement en faveur de la diversité et de l’inclusion que d’une politique de quotas qui d’ailleurs n’existe pas chez Amazon.

Anne-Marie Husser © Amazon

Amazon a construit sa culture d’entreprise sur 14 principes de leadership qui permettent de prendre des décisions objectives

 

Rappelons qu’à l’heure actuelle, ce sont majoritairement les hommes qui sont aux commandes et qui disposent des leviers du changement…Comment sortir de ce schéma ?

A-M.H. : Je ne pense pas qu’il existe un mécanisme à proprement parler pour sortir de ces schémas. Pour autant, je suis persuadée que la solution repose beaucoup sur le comportement des leaders. Les jeunes générations suivent les modèles de leaders qui les inspirent et s’ils voient en eux des personnes à l’écoute, inclusives, qui embarquent le plus grand nombre de personnes dans leurs réflexions, etc., on entre alors dans un cercle vertueux car ils se projettent plus longtemps et plus loin dans l’organisation. Sans oublier que nous avons dans nos leaders des femmes brillantes qui constituent également des modèles.

Parallèlement, Amazon a construit sa culture d’entreprise sur 14 principes de leadership qui permettent de prendre des décisions objectives : vous prenez juste le meilleur talent, indépendamment du genre ou même du diplôme. Qu’il s’agisse de recrutement, de gestion des parcours ou de promotion interne, c’est finalement l’adéquation à la culture de l’entreprise qui décide du meilleur candidat. Et parce que notre culture est fondée sur l’inclusion, nous sommes parvenus « naturellement » à la parité, en tout cas sans mettre en place des politiques de quota qui desservent plus qu’elles ne font avancer les choses. Un programme mis spécifiquement en place pour les femmes peut en effet engendrer l’opposition des genres. Or, c’est en associant plus qu’en divisant qu’on avancera sur ce sujet. Le thème de notre programme pour la journée internationale des femmes est bien entendu autour des femmes, mais tous les hommes sont invités à participer et échanger. Ils font d’ailleurs partie de plusieurs de nos ateliers. La solution est dans l’inclusion.   

Les GAFA, le monde de la Tech révolutionnent constamment notre quotidien ; pour autant, ce secteur n’est pas en pointe sur ce sujet. Pourquoi ?

A-M.H. : De fait, avec nos 50% de femmes au comité de direction et dans nos effectifs, Amazon est plutôt en pointe sur ce sujet. Cela étant dit, pour des raisons culturelles ou encore historiques, les femmes sont moins attirées par certains secteurs, et les sciences du numérique en font partie. D’ailleurs, nous recevons plus de candidatures d’hommes que de femmes. Nous prêtons donc une attention particulière à notre attractivité auprès des femmes, notamment quand nous faisons du « sourcing » de candidats en allant chercher sur les réseaux sociaux des talents féminins pour essayer d’apporter un équilibre dans notre flux entrant.

Un message aux femmes qui rêvent de faire carrière au sein d’Amazon ?

A-M.H. : À toutes les femmes, ayez confiance en vous, acceptez que tout ne soit pas parfait et n’hésitez pas à être dans le faire-savoir car l’entreprise ne peut pas toujours remarquer les efforts réalisés sans qu’on l’y aide un peu.
Et à celles qui rêvent de travailler chez Amazon, je dirais : nous avons hâte de vous connaître ! Diplômées ou pas, vous pouvez faire carrière dans tous les métiers chez Amazon. Mais quelque part, j’ai aussi envie de dire la même chose aux hommes…

 

<<< À lire également : L’héritage de Jeff Bezos à la tête d’Amazon >>>