L’une des montres Rolex les plus rares et les plus recherchées est désormais disponible dans le cadre d’une vente aux enchères en ligne qui a débuté vendredi et qui se poursuivra jusqu’au 31 juillet. La Rolex Cosmograph Daytona JPS référence 6264, en or 18 carats, est vendue par Sotheby’s à Londres. Les enchères du premier jour ont presque dépassé la plus haute estimation, qui s’élevait à 650 000 £.

Cette montre associe deux des caractéristiques les plus demandées pour une montre Rolex : elle possède le cadran dit « Paul Newman » assez rare, et les couleurs or et noir rappellent la marque de cigarettes John Player Special et surtout les couleurs des voitures de Formule 1 des années 1970 que la marque sponsorisait à l’époque. La montre reste l’un des modèles les plus célèbres de l’histoire des Grands Prix.


Selon Sotheby’s, la montre est extrêmement rare, puisqu’elle a été produite en très peu d’exemplaires sur une courte période de temps, et apparaît ainsi rarement à la vente.

 

Rolex
La Rolex Cosmograph Daytona JPS 6264 en or 18 carats, estimée à 650 000 £ par Sotheby’s – Crédit photo : Sotheby’s

 

Sam Hines, directeur mondial de Sotheby’s Watches, explique : « Il est difficile de surestimer la rareté d’une montre en or jaune 18 carats 6264 et la fascination qu’elle suscite chez les collectionneurs de montres anciennes. Les termes « Graal » et « icône » sont souvent utilisés pour décrire la Daytona JPS. Au-delà de sa rareté, l’aura de la montre se dégage de sa beauté exceptionnelle (la chaleur et la profondeur de la combinaison noir et or) et de son association avec un âge d’or de la Formule 1. C’est un rêve pour les connaisseurs en horlogerie, qui sont souvent des amateurs de voitures ».

Sam Hines précise que la référence Rolex 6264 est considérée comme l’incarnation ultime des poussoirs à pompe Daytona et n’a été produite qu’en petit nombre entre la fin des années 1960 et le début des années 1970. Il ajoute : « Alors que la plupart des 6264 ont été produites en acier inoxydable, quelques pièces ont été fabriquées en or jaune 18 carats. Une partie de celles-ci était équipée du célèbre cadran Paul Newman et était produite avec trois variantes de cadran, appelées “Lemon”, “Champagne” et “JPS” par les collectionneurs ».

Le modèle JPS associe un boîtier et un bracelet en or jaune avec une lunette en acrylique noir et un cadran noir. Les initiales JPS signifient « John Player Special », la marque de cigarettes aujourd’hui synonyme des couleurs noir et or légendaires qui ont orné les voitures Lotus F1 de 1972 à 1986. Elle est également associée aux noms de grands pilotes, comme Emerson Fittipaldi, Ronnie Peterson, Nigel Mansell et Ayrton Senna.

Selon la tradition des collectionneurs de montres, et plus particulièrement de montres Rolex, la société n’avait pas l’intention de produire une montre qui imiterait les couleurs de la célèbre course. Le surnom JPS a ainsi été donné par des aficionados de Rolex.

Parmi les détails du cadran Paul Newman, désormais emblématique, on trouve : un cristal acrylique bombé, des sous-cadrans avec des index reliés au centre, et le sous-cadran des secondes à 9 heures, marqué aux positions 15, 30, 45 et 60.

À ce jour, après 10 enchères, le prix de la montre s’élève à 600 000 £. Les enchères ont pris un rythme effréné et il semble que l’estimation de Sotheby’s sera facilement éclipsée. Les enchères se dérouleront sur le site de l’hôtel des ventes jusqu’au 31 juillet.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Anthony DeMarco

 


<<< À lire également : Des Sacs À Mains Louis Vuitton D’Exception Aux Enchères  >>>