Il y a certains mots dans la langue française qui ne peuvent être que prononcés et non lus. Alors que certains accessoires créés en France parlent leur propre langue sans émettre un son. En France, le leadership n’est accordé que lorsque l’excellence est atteinte. Telle est la promesse du foulard en soie Hermès.

 

Au fil du temps, le foulard a progressé sans relâche, passant des salles d’exposition conservatrices de l’ancien monde (à la fois intimes et chics) à un espace de type auditorium très exposé – comme le nouveau lieu de travail en interne agrandi. Hermès parvient à la fois à honorer le patrimoine et à actualiser les racines d’une dame des temps modernes.

Plus précisément, les passionnés de l’industrie ont une gratitude sentimentale et intriguée pour la naissance de nouvelles collections qui continuent de s’étendre sur sa gamme éclectique de créations. C’est ce que nous appelons la mode moderne, le « streetwear » si vous préférez.

Ce que je trouve impressionnant chez Hermès, c’est que la marque met en avant l’esprit révolutionnaire de liberté, d’égalité et de fraternité. La culture des marques implique un profond engagement dans l’esprit social, tant passé que présent. Pour transmettre ce message à grande échelle, il faut aujourd’hui maîtriser le marché mondial de la consommation, qui est en pleine fusion. Les idées créatives sont variées, mais avec son grain artisanal naturel, qui incarne parfaitement l’émotion de chaque foulard en soie.

Hermès est fondée à Paris en 1837

Le temps et le lieu sont un mantra sain à garder à un niveau de pensée monotone lorsqu’on aborde visuellement les collections des nouvelles saisons, alors qu’elles osent s’aventurer dans les nouveaux mondes courageux des styles de vie fluides entre les sexes. Ainsi, que serait la mode sans l’incroyable histoire de ses ancêtres élégants qui ont d’abord orné les rues de designs à la fois intemporels et classiques sans jamais avoir capturé le magnifique espace-temps d’antan ?

  

L’iconique foulard en soie Hermès est un exemple parfait du riche héritage français de la marque, fabriqué par l’une des plus prestigieuses maisons de mode de luxe au monde à ce jour. D’une certaine manière, il transmet le message que le style intemporel est plus que souvent capable de prendre le devant de la scène avec une fière projection de goût raffiné et de sophistication gracieuse. Et je ne parle pas seulement de la génération actuelle, mais plutôt des générations à venir. Grâce à sa capacité à bien s’adapter à l’évolution artistique et aux progrès technologiques, il défend triomphalement son territoire avec la force d’âme de la Grande Armée – qui était l’armée impériale commandée par l’empereur Napoléon Bonaparte pendant les guerres napoléoniennes entre 1803 et 1815.

En 1937, Hermès présente la création de son premier foulard en soie

En fait, quelques décennies plus tard, Hermès est fondée à Paris en 1837 par Thierry Hermès. Dans un premier temps, la trajectoire était celle de l’équipement équestre, en particulier des harnais. Avec une approche passionnée pour développer une mise à niveau simpliste et modernisée de ses conceptions, il a commencé à se concentrer sur la corrélation sur mesure de produits supérieurs faits sur mesure avec une relation intime et intensément engagée entre lui et le client. C’est ce qui a véritablement fait avancer la marque, avec une qualité exceptionnelle et un flux créatif.

Peu de temps après, Thierry Hermès a connu le succès grâce à ses entreprises créatives visant à promouvoir le développement de l’industrie des équipements équestres, ce qui a ouvert la voie à l’élargissement du stock de produits de l’entreprise à d’autres longueurs innovantes.

Avançant dans l’histoire de la marque, en 1937, Hermès présente la création de son premier foulard en soie. Ce chef-d’œuvre de la mode entre rapidement dans le répertoire de la société et donne naissance à l’intention d’un avenir vivant et coloré le long de la chronologie du luxe de la mode.

« Jeu des omnibus et dames blanches », a été conçu par Robert Dumas

Plongeons-nous dans l’histoire de l’éloquent et désirable foulard, le « carré » comme on dirait, et dans son voyage vers la gloire. Le premier foulard à avoir vu le jour, « Jeu des omnibus et dames blanches », a été conçu par Robert Dumas (membre de la famille Hermès). L’inspiration représente un groupe d’éléments expressifs participant à un jeu de société captivant, entouré d’un symbole qui allait manifestement devenir un symbole récurrent dans la maison d’un cheval et d’une calèche inclinée « Les Omnibus ». Mesurant 90 cm x 90 cm et tissé dans des soies collectives (originaires de Chine), son voyage vers la célébrité avait commencé et a pris forme de manière fluide grâce à de nombreuses adaptations de design, avec la contribution d’artistes de renom pour les collections des années à venir.

La société veille à ce que la maison absorbe en permanence des designers fraîchement introduits, issus d’un mélange universel cultivé de styles artistiques du monde entier, en abandonnant toute forme d’inspiration statique qui ne favoriserait pas la réalisation d’une inventivité unique. Des artistes tels que Ugo Bienvenu, Daiske Nomura et Alice Shirley ne sont qu’une poignée des rares à avoir collaboré avec la société en ajoutant leur touche individuelle, ce qui a permis d’obtenir des succès honorables, tant au niveau de la qualité que de la précision du design.

Hermès

Lorsqu’on fantasme sur cet objet délicat, on ne peut pas échapper aux visions imaginatives de Jackie Kennedy un foulard drapé sur les épaules pendant qu’elle passe l’été sur la côte de la Nouvelle-Angleterre à Newport, Rhode Island. C’est un délicieux et aristocratique monde de glamour qui a orné l’endurance d’un véritable style d’élégance à son plus haut niveau.

Aujourd’hui, les partisans de l’élite incluent la reine Elizabeth II. En fait, Elizabeth II et la duchesse de Cambridge, Kate Middleton, sont toutes deux au cœur de son exposition publique en tant que successeurs actuels.

Dans le passé, la Princesse Grace de Monaco a fait preuve d’une certaine décadence en portant une fois le foulard comme écharpe pour son bras cassé, sous les acclamations alarmantes d’un public avisé en matière de mode.

Par coïncidence, il est porté par des personnes de tous âges et, en 2021, il est ouvertement diversifié.

La renommée et la reconnaissance de cet article sont dues en partie au fait que Hermès l’a réinventé de génération en génération ; une sorte de passage du flambeau sur la chronologie de la mode. En observant son évolution de carrière au fil du temps, il s’est prêté à de nombreuses occasions de désir. Non seulement un placement sophistiqué et royal, mais aussi sexy et séduisant lorsqu’il est porté d’une manière sensuelle respectée. Ce simple article peut non seulement compléter une tenue, mais aussi lui conférer une amélioration lui permettant d’obtenir un statut avec une simplicité pure et une touche de charme.

D’un regard conditionné, des variétés de motifs complexes et vastes offrent une nouvelle approche passionnante de l’objet carré et poli, le transposant dans un environnement immersif à maintes reprises.

Au fil des années, Hermès a pris en charge une nouvelle expansion créative en ouvrant ses portes exclusives et discrètes, permettant au public d’entrer dans les pièces de ses ateliers pour avoir un aperçu de la construction des produits. Cette entreprise n’a cessé de se développer, depuis les expositions de galeries ouvertes dans le monde entier, comme la Saatchi Gallery de Londres, jusqu’à d’autres villes du monde comme Shanghai et Los Angeles.

Le Hermès Carré Club est une installation interactive qui présente le foulard Hermès comme sa pièce maîtresse. Événement ludique, il offre l’occasion de rencontrer et d’échanger avec les artistes, à la fois partenaires de longue date de la maison et nouveaux talents venus du monde entier et de cultures différentes. Lieu de découverte et d’expérimentation, le Hermès Carré Club s’intéresse aux mains accomplies qui illustrent les collections de soie pour femmes et hommes. En bref, c’est un mélange de styles qui expriment l’élégance et la légèreté, où l’on peut jouer avec les designs, les couleurs, les formes et les matières. Après une tournée mondiale à New York, Milan, Paris et Singapour, le Hermès Carré Club est lancé à Dubaï avec un nouveau format. Ce nouveau format vise à faire vivre aux visiteurs une expérience festive, rythmée et surprenante.

 

Depuis sa création en 1937, le foulard Hermès a bien évolué. Plus précisément, la création et le savoir-faire exceptionnel ont été au cœur de la philosophie des collections de soie Hermès, grâce à la diversité des créations et des artistes, des techniques d’impression et à l’abondance des formats.

Une multitude de variations sont réalisées par les artistes de la maison, sous la direction artistique de Pierre-Alexis Dumas. Ces artistes conçoivent des illustrations détaillées et les interprètent dans le langage de la soie. Au Carré Studio, les visiteurs peuvent rencontrer les artistes et les regarder travailler sur leur art en temps réel.

Bien que le foulard fasse toujours partie du terrain de jeu, les connaisseurs de la mode seront sûrs et certains de voir la mode classique de l’élégance vestimentaire revenir en force. Hélas, le foulard Hermès continuera d’être un acteur clé dans les temps de la mode en pleine mutation, tout en recevant une standing ovation, quelles que soient les nouvelles tendances !

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Joseph DeAcetis

 

<<< À lire également : Hermès Commémore Le 75ème Anniversaire Des Nations Unies >>>