C’est la question que tout le monde se pose : quand les Américains pourront-ils voyager à nouveau en Europe et quels pays ouvriront leurs frontières en premier ? Il est difficile d’apporter une réponse précise à cette question. Toutefois, certains pays européens envoient déjà des signaux favorables à la réouverture de leurs frontières aux touristes américains.

 

En fonction du taux de vaccination

Pour que les pays européens accueillent à nouveau les touristes américains, il faudra que le Vieux Continent et les États-Unis affichent un taux de vaccination suffisamment élevé, ce qui n’est pas le cas actuellement. Selon le Jonhs Hopkins Coronavirus Resource Center, au 9 mars 2020, 9,6 % de la population américaine a été vaccinée, contre seulement 2,5 % de la population au sein de l’Union européenne (UE). En outre, alors que Joe Biden a annoncé vouloir que tous les Américains adultes soient vaccinés d’ici le mois de mai, l’UE n’en sera au même point qu’à la fin de l’été. Le président américain a également annoncé qu’il prévoyait de révoquer l’interdiction de voyager au Royaume-Uni et dans l’UE (mesure mise en place par Donald Trump en mars 2020) d’ici la mi-mai. Cependant, les Américains doivent avoir un endroit où aller s’ils veulent traverser l’Atlantique…

En fonction de la réciprocité

Les Américains sont actuellement interdits de voyage dans l’UE (et ils doivent observer une période de quarantaine s’ils se rendent au Royaume-Uni, et uniquement en cas de motif impérieux). Pour que les Américains puissent voyager, il faut que les pays ouvrent leurs frontières aux touristes internationaux.

En fonction du « problème de compression »

Selon Bloomberg, il existe un réel problème pour trouver des chambres disponibles. De nombreux séjours, mariages ou chambres d’hôtel qui avaient été réservés pour 2020 ont été reportés à début 2021. Désormais, ils sont reportés à la fin de l’année, voire à 2022. Par ailleurs, de nombreux gouvernements ont demandé à leur population de ne pas voyager en dehors du pays jusqu’en 2022. De ce fait, les hôtels sont submergés de réservations de voyageurs nationaux. De la Norvège à l’Irlande, les hôtels enregistrent un taux d’occupation de 80 à 100 % pour l’été 2021.

En fonction du vaccin Johnson & Johnson

Ce vaccin va « changer la donne » selon Paul Tumpowsky, fondateur et directeur général de l’agence en ligne de voyages de luxe Skylark. Étant donné que ce vaccin ne nécessite qu’une seule injection et qu’il est le quatrième à être approuvé, Paul Tumpowsky prévoit que « dans six semaines, toute cette histoire sera terminée. Le monde va passer à la quatrième vitesse, et très rapidement. »

Paul Tumpowsky conseille aux touristes américains de réserver dès maintenant, tout en prenant soin de prendre une assurance annulation, pour s’assurer de trouver de la place. De nombreux professionnels du tourisme estiment que la saison estivale durera plus longtemps que d’habitude et que le meilleur pari pour les Américains serait de planifier un voyage à l’automne. Les températures sur les côtes méditerranéennes seront encore agréables et de nombreux touristes nationaux seront sûrement rentrés chez eux. Pour l’instant, les meilleures options sont l’Islande, le Royaume-Uni, l’Estonie et la Grèce.

 

Le Royaume-Uni : date de réouverture des frontières aux Américains (probablement) le 1er juillet

Durdle Door, Dorset, Angleterre. | Source : Getty Images

 

Normalement, le Royaume-Uni pourrait être une destination possible, si ce n’est pas déjà le cas. Après une forte troisième vague en janvier, qui a fait plus de 126 000 morts, le Royaume-Uni a été soumis à confinement strict et rouvre désormais par étapes. La prochaine échéance à respecter est le 5 avril, puis le 17 mai. Le gouvernement annoncera à chaque fois si les mesures peuvent être assouplies. Le confinement et la campagne de vaccination acharnée portent actuellement leurs fruits. En outre, même si les résidents britanniques sont vaccinés et prêts à voyager, il est possible que le gouvernement interdise à ses ressortissants de voyager, de peur de déclencher une nouvelle vague.

Le 23 mars, le gouvernement britannique a déclaré que « nous observons l’arrivée de cette troisième vague et de nouveaux variants dans certains pays européens, et il est très important que nous protégions les progrès réalisés jusqu’alors au Royaume-Uni. » Parallèlement, un éminent conseiller scientifique a déclaré à la BBC que la population britannique « devrait prévoir de passer leurs vacances au Royaume-Uni cet été », ajoutant que si la fermeture des frontières était assouplie trop tôt, cela risquerait de compromettre le succès du programme de vaccination au Royaume-Uni. Le gouvernement britannique a interdit tous les voyages internationaux jusqu’au 30 juin, provoquant une hausse des réservations nationales et de nombreuses personnes espèrent pouvoir partir (et arriver) à compter du 1er juillet.

Néanmoins, par rapport aux autres pays européens, le Royaume-Uni est plus susceptible d’ouvrir ses frontières aux touristes américains en raison de sa situation sanitaire plus favorable. En outre, comme le pays ne fait plus partie de l’UE, il est plus susceptible de prendre une décision unilatérale sur l’ouverture aux Américains.

 

L’Islande : ouverture des frontières aux touristes américains entièrement vaccinés à partir du 18 mars 2021

Bárðarbunga, volcan en Islande. | Source : Getty Images

 

Depuis le 18 mars, l’Islande a ouvert ses frontières aux touristes du monde entier, à condition qu’ils soient vaccinés. Avant cette date, seuls les Européens vaccinés pouvaient se rendre librement sur l’île, mais toutes les autres arrivées étaient interdites.

La Première ministre islandaise, Katrín Jakobsdóttir, a déclaré dans un communiqué que « le monde a beaucoup souffert au cours des 12 derniers mois et nous espérons tous un retour calme et sûr à la normale. Cela inclut également la reprise du tourisme, qui est précieuse pour la culture, le commerce et les entreprises. La décision d’ouvrir nos frontières pour les personnes vaccinées en provenance de pays en dehors de la zone UE/EEE est une décision logique en accord avec notre politique actuelle. »

Les certificats et justificatifs suivants sont acceptés aux frontières islandaises :

  • Les certificats de vaccination délivrés par l’UE/EEE ;
  • Un certificat délivré par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dès lors que l’OMS a examiné et autorisé le vaccin mentionné dans le certificat ;
  • Un certificat attestant d’une infection antérieure à la covid-19, en conformité avec les exigences définies par l’Épidémiologiste en Chef.

Une fois en Islande, les voyageurs ne pourront pas se rendre dans un autre pays de l’espace Schengen ou de l’UE. En outre, comme l’Islande est une île, il n’y a pas de frontières terrestres, ce qui facilite grandement les contrôles.

 

L’Estonie : ouverture des frontières à tous les voyageurs vaccinés

Tallin, Estonie. | Source : Getty Images

 

Certains pays de l’UE accueillent désormais librement les voyageurs vaccinés, sans quarantaine (c’est le cas de la Pologne), mais dans l’ensemble, cette mesure ne s’applique encore qu’aux voyageurs en provenance de l’UE. Toutefois, comme le rapporte Time Out, les « voyageurs du monde entier » peuvent désormais entrer en Estonie, sans devoir se soumettre à un auto-isolement, s’ils ont reçu l’un des vaccins contre la covid-19. Le vaccin doit avoir été administré au cours des six derniers mois (les voyageurs sont également exemptés en cas d’infection antérieure à la covid-19). Le gouvernement estonien a clairement indiqué que les touristes vaccinés doivent continuer à suivre toutes les mesures sanitaires en vigueur en Estonie.

 

La Grèce : un plan pour rouvrir les frontières à la mi-mai

Santorin, Grèce. | Source : Getty Images

 

L’économie grecque est fortement tributaire du tourisme et le pays s’est empressé de conclure des accords avec ses voisins européens pour faciliter les déplacements des personnes vaccinées. Selon Reuters, le ministre du Tourisme, Harry Theocharis, a établi une feuille de route pour ouvrir les frontières du pays à tous les voyageurs. La Grèce espère ainsi accueillir à partir de la mi-mai les personnes qui sont vaccinées contre la covid-19, qui ont des anticorps ou dont le test PCR est négatif. Harry Theocharis a ajouté que « la Grèce est prête et dispose d’un protocole complet pour l’été 2021. » Le pays assouplit actuellement ses mesures en vue du week-end de Pâques.

 

Les enfants ne feront peut-être pas partie du voyage…

La plupart des pays qui ont ouvert leurs frontières aux voyageurs vaccinés ne l’ont pas encore fait pour les enfants. Il faudra un certain temps avant que les enfants soient vaccinés, ce qui signifie que les vacances en Europe cette année pourraient être réservées aux adultes.

Selon CNBC, les enfants plus âgés seront vaccinés avant leurs frères et sœurs plus jeunes, dans le cadre d’un processus appelé « désescalade par âge ». Les laboratoires pharmaceutiques testent actuellement les vaccins sur les enfants plus âgés avant de passer progressivement aux nourrissons.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Alex Ledsom

<<< À lire également : L’Europe sera-t-elle ouverte pour l’été ? Tous les paris sont ouverts pour les voyageurs américains >>>