La série sud-coréenne Squid Game, actuellement disponible sur Netflix, a rencontré un immense succès à l’échelle mondiale. L’engouement est tel que Netflix ne verrait aucune objection à ce qu’une suite voie le jour, tout comme les spectateurs qui veulent des réponses après la dernière scène pleine de suspense de la série.


 

Une saison 2 n’est pas encore à l’ordre du jour, mais Bela Bajara, responsable mondial de la télévision chez Netflix, semble optimiste. Dans une interview accordée à Vulture, Bela Bajara a laissé entendre que tout dépendrait du scénariste et créateur de la série, Hwang Dong-hyuk, qui est actuellement occupé par d’autres projets : « [Hwang Dong-hyuk] travaille sur un film et sur d’autres projets. Nous essayons de trouver le meilleur moment pour lui ».

Jamais Hwang Dong-hyuk n’aurait imaginé que la série Squid Game rencontrerait un tel succès. Interrogé à plusieurs reprises sur une potentielle saison 2, le scénariste n’a jamais affirmé vouloir créer une suite, tout en suggérant qu’il était ouvert à cette idée : « Je n’ai pas de plans bien précis pour Squid Game 2. C’est assez fatigant rien que d’y penser. Mais si je devais le faire, je ne le ferais certainement pas seul. J’envisagerais de mettre en place une salle des auteurs et de faire appel à plusieurs réalisateurs expérimentés ».

Hwang Dong-hyuk a également souligné à la fois l’incroyable quantité de stress et le potentiel créatif générés par un tel succès mondial. Le scénariste sud-coréen a même déclaré que le public était pour lui une source potentielle d’inspiration : « La pression sur moi est énorme maintenant, avec un public aussi large qui attend une saison 2. À cause de toute cette pression, je n’ai pas encore décidé si je devais ou non créer une suite à la série. Cependant, si l’on regarde le côté positif, avec autant de spectateurs qui ont apprécié la saison 1 et attendent beaucoup d’une saison 2, nombreux sont ceux qui donnent leur avis sur la direction que devrait prendre la série. De ce fait, je pourrais m’inspirer des idées des fans du monde entier pour créer la prochaine saison ».

Pour autant, est-ce que cette série a vraiment besoin d’une deuxième saison ? Squid Game est une histoire relativement courte avec un message clair. La série est écrite pour refléter le monde brutal de l’endettement, du surmenage et du stress qui définit la société moderne. Hwang Dong-hyuk décrit sa série comme une « fable » anticapitaliste, une histoire simple, remplie de personnalités archétypales. « Je voulais écrire une histoire qui soit une allégorie ou une fable de la société capitaliste moderne, quelque chose qui dépeigne la compétition extrême, un peu comme la compétition extrême de la vie. Mais je voulais que la série ait des personnages que nous avons tous déjà rencontrés dans la vie réelle », a ainsi déclaré le scénariste sud-coréen.


ATTENTION SPOILER


Une saison 2 pourrait permettre de faire la lumière sur l’histoire obscure de ces jeux. Cependant, se plonger dans l’histoire de Squid Game n’est pas sans risque. Bien que de nombreuses questions restent sans réponse, les spectateurs n’ont pas nécessairement besoin de s’enliser dans les détails du contexte. Les informations dont le public dispose sont suffisantes : les organisateurs sont des milliardaires tout-puissants qui ne sont motivés que par l’ennui et qui prennent du plaisir à regarder les concurrents s’entre-déchirer pour de l’argent.

Il va sans dire que la plupart de ces concurrents n’ont pas survécu aux jeux. Seul le personnage principal, Gi-hun, s’en sort. À la fin de la série, celui-ci arbore une nouvelle coiffure à la Sharon Osbourne et veut s’en prendre aux organisateurs du jeu. Cependant, selon Hwang Dong-hyuk, cette fin n’est pas tout à fait ce qu’elle semble être : « C’est vrai que la fin de la saison 1 est assez ouverte, mais j’ai pensé que cela pourrait être une bonne conclusion pour l’ensemble de l’histoire. La saison 1 se termine avec Gi-hun qui fait demi-tour au dernier moment et ne prend pas l’avion pour rejoindre sa fille aux États-Unis. En réalité, c’était ma façon de montrer qu’il ne faut pas se laisser entraîner par le flux compétitif de la société, mais plutôt qu’il faut commencer à réfléchir à qui crée tout le système, et s’il y a une possibilité pour vous de faire demi-tour et de l’affronter. Donc, ce n’est pas nécessairement Gi-hun qui revient en arrière pour se venger ».

À part Gi-hun, seule une poignée de personnages apparus à l’écran a survécu jusqu’au générique de fin. Le scénariste sud-coréen semble sérieusement considérer l’idée d’un retour de ces personnages dans la saison 2 : « Par exemple, l’histoire de l’officier de police et de son frère, l’Agent. Si je finis par créer une suite, j’aimerais explorer cette intrigue : que se passe-t-il entre ces deux frères ? Et puis je pourrais aussi me lancer dans l’histoire de ce recruteur en costume qui joue au ddakji avec Gi-hun et lui donne la carte pour accéder aux jeux dans le premier épisode… Je ne sais pas encore, mais je dirai juste qu’il y a beaucoup de possibilités pour les intrigues de la saison 2 ».

Si une deuxième saison est commandée par Netflix, il faut espérer qu’elle ne sera pas diffusée à la hâte pour profiter du succès de la série. À l’origine, Squid Game devait être un long métrage, mais pendant dix ans le projet n’a intéressé aucun producteur, ce qui a donné à Hwang Dong-hyuk le temps de parachever son scénario.

Cependant, lorsqu’une deuxième saison arrivera, le public sera peut-être passé à autre chose. Squid Game a su capter l’esprit du temps en basant sa publicité presque uniquement sur le bouche-à-oreille. Désormais, c’est une franchise de valeur absorbée par le système qu’elle critique si impitoyablement. Ironie du sort, selon plusieurs estimations, la série aurait rapporté 900 millions de dollars à Netflix, un jackpot qui éclipse la récompense accordée au gagnant des jeux mortels.

Du point de vue de la narration, une suite n’est pas forcément nécessaire, mais étant donné le succès financier de la série, une suite est sûrement inévitable.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Dani Di Placido

<<< À lire également : Pourquoi « Squid Game », la nouvelle série de Netflix, est numéro 1 dans 90 pays ? >>>