En exclusivité pour Forbes, celui que tout le monde appelle Jean Roch, le roi des nuits parisiennes depuis 20 ans, nous confie comment la crise a bouleversé son business et comment il compte rebondir en réinventant son métier. Interview vérité.

La nouvelle a surpris le monde de la nuit. Après avoir animé la plus belle avenue du monde, puis la rue Rivoli depuis 2008, sa célèbre discothèque, le VIP Room, la boîte de nuit a fini par rendre les armes et tirer le rideau sur des décennies de soirées endiablées.


“Depuis cinq ans, nous subissons de plein fouet les conséquences des attentats, des manifestations des ‘gilets jaunes’, des grèves sociales et maintenant du Covid-19. Notre métier n’est pas aidé à Paris. Le Vip Room ne rouvrira pas ses portes. C’est terminé. J’ai mis le fonds de commerce en vente”, explique Jean Roch, l’une des figures du monde de la nuit, à la fois Dj et gérant de plusieurs discothèques notamment à Saint-Tropez.

Jugeant que désormais “Paris n’est plus une fête”, Jean Roch a publié plusieurs messages sur Instagram pour remercier sa clientèle : “Thank you for the good time”.

jean roch

La fin d’une belle aventure pour ce club prisé des plus grandes stars telles que les Black Eyed Peas ou Laetitia Hallyday, laquelle venait y fêter de nombreux anniversaires avec son mari Johnny. Mais cette fermeture est aussi l’occasion pour Jean-Roch de rebondir et de se réinventer. Il confie en exclusivité à Forbes ses nouvelles envies, ses nouveaux projets, notamment l’ouverture de la Gioia à Saint-Tropez, et nous communique son formidable enthousiasme pour réinventer le clubbing 2.0.

Interview vérité.