On l’a connue chroniqueuse chez Laurent Ruquier mais aujourd’hui, la pétillante Péri Cochin nous partage sa passion des arts de la table au côté de son acolyte Arabelle Reille. Avec leur concept « Waww La Table », le tandem créatif a investi avec succès les réseaux sociaux en jouant des codes. Dresser une table n’a jamais été aussi prisé des millennials !


 

Quel est l’art et la manière de dresser une table parfaite au quotidien ?

Péri Cochin : Notre règle : c’est qu’il n’y a aucune règle ! Thierry Marx dit qu’un bon repas commence par le premier coup d’œil que nous posons sur la table. Alors chacun est libre d’y mettre ce qu’il aime. Personnellement, je n’oublie jamais de mettre des bougies. Et Arabelle adore les nappes.

Et pour les grandes occasions ?

P.C : Une belle nappe et de jolis couverts font vite la différence, par exemple. Mais là encore chez Waww La Table, nous pensons que la créativité et l’originalité doivent rester les maîtres mots. Ce qui compte, c’est la convivialité, l’envie de faire plaisir, de partager. Et cela se ressent tout de suite.

 

Dans le design, certains vantent le « less is more » ; dans la mode, d’autres interdisent l’association de plus de deux couleurs…Dans les arts de la table, quels sont les écueils à éviter ?

P.C : Mettre des couverts à poissons pour couper une viande (rires). Sérieusement, nous croyons sincèrement que tout est permis, et c’est de plus une véritable tendance : mélanger l’ancien et le nouveau, l’uni et le bariolé, les pièces chères et celles dégotées à 2€ dans un marché vintage. Il faut décomplexer ! Nous trouvons Nadine de Rothschild très sympathique mais très XXe siècle ! Ce qui compte aujourd’hui, c’est l’harmonie de l’ensemble.

 

Les arts de la table, est-ce seulement réservés aux épicuriens et aux personnes qui aiment recevoir ?

P.C : Certainement pas ! Et d’ailleurs nous n’aimons pas ce vocable « arts de la table », même si c’est celui que tous emploient. Il a quelque chose de désuet, de codifié. Nous cherchons un nouveau mot à inventer qui irait bien mais nous n’avons pas encore trouvé. A vos suggestions !

 

Arabelle Reille et Péri Cochin © Waww La Table

 

La France, patrie du luxe, est-elle la référence ultime dans ce domaine ?

P.C : Oui, certainement et définitivement ! Il faut aussi reconnaître les savoir-faire ancestraux, le raffinement de certaines cultures à l’instar de l’Asie, du Japon ou, plus proche de nous, du Portugal. Ces pays aussi se distinguent pour leur grande finesse en la matière qui perdure encore aujourd’hui.

 

Pourquoi avez-vous créé Waww La Table ?

P.C : J’aime être à table, j’aime faire des dîners…. Et d’ailleurs, Laurent Ruquier riait de cela bien volontiers. J’avais monté il y a 15 ans « J’adorelesdiners.com », c’est vous dire combien c’est une longue histoire ! Arabelle, de son côté, adore recevoir amis et famille en permanence et mélange tout le monde de façon très joyeuse. C’est de là qu’est né « Waww La Table » après le 1er confinement… Nous étions en manque de dîners entre copains ! Alors, nous avons lancé ce concours sur Instagram pour s’amuser. Tout le monde peut participer et gagner un sublime cadeau en envoyant ses propres photos d’une belle table dressée. Notre jury composé de Stéphane Bern, India Mahdavi  et Thierry Marx choisit chaque semaine la plus belle table qui remporte un ensemble de Verres Dior, Baccarat ou des couverts Christofle pour ne citer qu’eux.

 

<<< À lire également : Julie Boucon et Stéphanie Bourgeois, co-fondatrices de Holy Owly, l’application qui révolutionne l’apprentissage des langues pour les enfants >>>