COVID-19 | Le 9 mai, l’Espagne a sorti de six mois d’état d’urgence et les habitants ont fêté la nouvelle dans les rues du pays, comme si c’était le Nouvel An. Il appartient désormais à chaque région de mettre en place des restrictions locales pour contrôler la propagation du virus, bien que les interdictions de voyager au sein d’une région et le couvre-feu aient été levés.

 

Les voyageurs en provenance de pays extérieurs à l’Union européenne (UE) et à l’espace Schengen ne peuvent pas entrer en Espagne jusqu’au 31 mai, date à laquelle la situation sera réexaminée. Le pays a récemment déclaré espérer ouvrir ses frontières aux ressortissants de pays tiers à partir de juin. Tous les voyageurs en provenance de l’UE et du Royaume-Uni doivent être en possession d’un test Covid-19 négatif de moins de 72 heures.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Alex Ledsom

 

<<< À lire également : Voyager en Europe cet été : voici les cinq destinations les moins chères ! >>>