Fondée en 1912, la maison familiale de Champagne Telmont ouvre aujourd’hui un nouveau chapitre de son histoire. Celui de proposer un produit respectueux du terroir et de la biodiversité sans aucun compromis sur le goût. Une ambition portée conjointement par Ludovic du Plessis, Président et actionnaire de la Maison, et Bertrand Lhôpital, arrière-petit-fils du fondateur et maître de chai.

 

Une Maison Familiale et Centenaire

Pour comprendre l’histoire de la maison Telmont, il faut faire un bond en arrière, plus précisément en 1911, durant la révolte des vignerons de la Champagne. Après des récoltes mauvaises, causées tant par le gel que par la prolifération du phylloxéra, les négociants en vin décident de braver les interdits pour s’approvisionner dans l’Aube, en dehors des terres ayant reçues l’appellation Champagne en 1908. En guise de riposte, les vignerons champenois se soulèvent et un certain Henri Lhôpital compose l’hymne « Gloire au Champagne » dont l’air sera repris par tous les amoureux de cette terre viticole. Rien d’étonnant à ce que l’année d’après, en 1912, Henri Lhôpital se décider à fonder sa propre maison pour produire un champagne fidèle à ses valeurs. Depuis ses débuts, l’histoire du domaine est intimement liée à celle de la famille Lhôpital, qui depuis quatre générations, veille à en perpétuer le savoir-faire.

 

L’amour de la terre en héritage

Les vignes du domaine dont le siège est situé à Damery, près d’Epernay

 

Arrière-petit-fils d’Henri le fondateur, Bertrand Lhôpital œuvre au sein de la maison Telmont en qualité de Chef de Cave et de la viticulture. Sous son impulsion, le domaine se transforme. En 2007, Telmont créé une expérience unique « 24h dans le vignoble » pour élargir l’offre oenotouristique. Le principe ? proposer une large gamme d’ateliers dont le primé « atelier de l’œnologue » où les participants sont invités à créer leur propre assemblage sous l’œil avisé de Bertrand Lhôpital. Convaincu qu’un bon champagne ne peut s’obtenir sans prendre soin de son terroir, Bertrand Lhôpital décide de prendre le virage de la certification biologique la même année. Dix ans après, en 2017, le domaine obtient la certification d’une partie de ses parcelles, récompense d’un long travail mené en équipe.

 

« Au nom de la Terre », l’ambition environnementale de Telmont

Ludovic du Plessis, Président et actionnaire de la maison Telmont

En 2019, Ludovic du Plessis, issu du monde des vins et spiritueux, fait la rencontre de Bertrand Lhôpital. Celui qui a fait ses classes chez Dom Pérignon, Moët et Chandon et Louis XIII Cognac, partage avec le maître de chai l’attachement aux vignes françaises. Ensemble, ils se lancent un défi, celui de faire de la maison Telmont une marque pionnière en matière d’engagement environnemental. Le groupe Rémy Cointreau, réceptif à l’initiative intrapreunariale de Ludovic du Plessis, prend une participation majoritaire dans la Maison Telmont en octobre 2020. Un gage de confiance qui permet aux deux hommes de concrétiser leur projet.
Rebaptisée Champagne Telmont, la maison veut tracer une voie exemplaire vers une production 100% bio, mais également limiter son impact sur le milieu naturel. Aujourd’hui, 72% des 24,5 hectares du domaine sont en agriculture biologique (AB) ou en conversion. L’objectif est de porter ce résultat à 100% en 2025, et 2031 pour les vignerons partenaires (49% de ces surfaces le sont déjà ou sont en voie de conversion). En parallèle de cet objectif en matière de préservation du terroir et de la biodiversité, le Champagne Telmont se différencie par sa ligne innovante en matière de packaging. Exit les coffrets et autre emballage à durée de vie très limitée. La maison se recentre sur l’essentiel : la bouteille verte 100% recyclable, et issue à 85% de verre recyclé, sera l’unique contenant de son précieux élixir. Une décision qui suscite la surprise, tant elle se place à contre-courant des habitudes pour le moins conservatrices du secteur. Mais après tout, n’est-ce pas là l’apanage des visionnaires, celui de tracer une autre voie ? Au-delà du produit, Ludovic du Plessis et Bertrand Lhôpital ont revisité l’organisation et le fonctionnement du domaine à la lumière de leur cahier des charges. Revoir la chaîne logistique afin de limiter les émissions de gaz à effet de serre indirectement liées à l’activité ou s’approvisionner à 100% en électricité d’origine renouvelable sont autant d’engagements issus du programme « Au nom de la Terre ». 

 

Un champagne qui fait le choix de la transparence

Autre signature de la Maison, son étiquette entièrement revue afin de répondre aux nouvelles exigences. De traçabilité tout d’abord, ce qui fait que chaque bouteille sera numérotée, permettant de retracer son itinéraire de production. D’information ensuite, pour donner au client la possibilité de retrouver en une fraction de seconde toutes les informations liées à la fabrication et à la composition des vins, et de prolonger la lecture, s’il le souhaite, grâce au QR code qui renvoie directement sur le site de la maison Telmont.

 

La signature Telmont : un équilibre entre fraîcheur et tension

Champagne Telmont, Blanc de noirs

 

Pour ouvrir ce banc d’essai, notre choix s’est porté sur la Réserve Brut, mariage de trois cépages (chardonnay, pinot meunier et pinot noir) dont l’assemblage réunit des vins de sept années distinctes. On a aimé sa fraîcheur, son arôme délicat de fruits et la finesse de ses bulles. Une véritable expression du terroir, et un cru idéal pour découvrir le champagne Telmont.
Vient ensuite la Réserve Rosé qui tient toutes ses promesses lorsqu’on est amateur de cette variété. Une dominante de chardonnay savamment bousculée par du meunier, pour une présence puissante et élégante. La dégustation s’est poursuivie avec le Blanc de Blancs Vinothèque, 100% chardonnay, qui offre en bouche des arômes fruités, relevés d’une note d’acidité très agréable.

 

champagne
La Réserve de la Terre, cuvée phare de la maison Telmont, et son enveloppe de soie recyclable

 

La dégustation s’est poursuivie avec un Blanc de Noirs, assemblage de pinot noir et de meunier. Un champagne complexe, dont la forte personnalité s’explique par la dominante de pinot noir, qui offre une longueur en bouche particulièrement remarquable. Notre coup de cœur s’est porté sur la Réserve de la Terre, champagne certifié bio, la cuvée phare de la maison. Issu d’un assemblage de chardonnay et de meunier, ce champagne se classe au-dessus du lot pour son équilibre parfait entre fraîcheur et tension des saveurs. En un mot, la promesse Telmont est au rendez-vous.

 

<<< À lire également : Royal Champagne Hotel & Spa : l’expérience de voyage ultime en France >>>