Le marché a terminé en hausse mercredi – le S&P 500 se rapprochant d’un nouveau record – après que le président Trump a annoncé l’achat par le gouvernement de 100 millions de doses du vaccin expérimental  de Moderna contre le coronavirus.

Le Dow Jones Industrial Average a augmenté de 1,1 %, soit environ 300 points, mercredi, tandis que le S&P 500 a progressé de 1,4 % et le Nasdaq Composite, un indice axé sur la technologie, a gagné 2,1 %.


Le S&P 500 s’est rapproché d’un nouveau record, terminant la journée juste en dessous de son précédent résultat (atteint en février) de 3 386,15.

Le président Trump a annoncé mardi dernier que le gouvernement fédéral achèterait 100 millions de doses du vaccin expérimental contre le coronavirus de Moderna, qui est actuellement en phase 3 d’essais sur l’homme. 
L’accord, d’une valeur de 1,5 milliard de dollars, fait suite à des accords similaires que le gouvernement a conclus avec d’autres fabricants de médicaments pour d’éventuels traitements contre les coronavirus, comme Pfizer et Johnson & Johnson.

Les valeurs technologiques ont également fortement rebondi mercredi, après avoir entraîné le marché à la baisse lors de la session précédente. Les actions de Facebook, Amazon, Netflix et Alphabet ont augmenté d’environ 2%, tandis que Microsoft et Apple ont tous deux gagné 3%.

Les actions de Tesla, quant à elles, ont bondi de près de 13 % après la division des actions de la société par cinq qui a été annoncée mardi.

« Bien que les marchés pensent qu’un accord fiscal sera finalement conclu, il ne s’agit pas d’un catalyseur essentiel pour les actions (du moins à court terme) », déclare Adam Crisafulli, fondateur de Vital Knowledge. Des données économiques solides, des bénéfices élevés et l’anticipation de la réunion de la Réserve fédérale le mois prochain sont autant d’éléments qui aident le S&P 500 « à absorber l’acrimonie de Washington ».

L’ancien vice-président Joe Biden a annoncé mardi dernier qu’il avait choisi l’ancienne opposante démocrate Kamala Harris (D-Calif.) comme candidate à la vice-présidence, mettant ainsi fin à des mois de spéculation sur le tout premier processus de sélection d’un vice-président féminin. La sélection de Kamala Harris par Joe Biden « n’a pas été particulièrement surprenante pour le marché car elle était déjà considérée comme l’une des principales candidates », a déclaré le Bespoke Investment Group dans une note récente.

Samedi dernier, le président Trump a publié plusieurs décrets visant à étendre les programmes d’aide économique, comme l’extension des allocations de chômage fédérales – à un taux réduit de 400 dollars par semaine, le report des paiements des prêts étudiants jusqu’en 2020, la prolongation d’un moratoire fédéral sur les expulsions et l’octroi d’un congé de charges sociales.

Mais l’action exécutive de M. Trump a été critiquée par les deux parties et risque de faire l’objet de contestations judiciaires, car la poursuite des programmes nécessiterait un financement fédéral du Congrès. Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a déclaré lundi que la Maison Blanche est ouverte à la reprise des pourparlers avec les démocrates sur l’aide aux victimes du coronavirus et qu’elle est prête à fournir davantage de fonds d’aide afin de trouver un compromis.

 

<< Article traduit de Forbes US – Auteur (e) : Sergei Klebnikov >>

<<< A lire également : Emirates Prend En Charge Les Funérailles De Ses Voyageurs Infectés Par Le Covid-19  >>>