Le distributeur du Trumpy Bear (ours en peluche) a déclaré mardi à Forbes qu’il avait reçu des centaines de menaces concernant le produit, y compris des menaces de mort, et qu’une de ces menaces était suffisamment inquiétante pour ouvrir une enquête du FBI. Les chaines de télévision comme Fox News ont fait la publicité de cet ours en peluche de 40 dollars à l’effigie du président Donald Trump.

Elliott Bracket, vice-président de la société de marketing Exceptional Products (connu pour ses gadgets et ses bidules « as-seen-on-TV », comme l’outil de coiffure HairDini) supervise la promotion et la distribution du Trumpy Bear. Il a déclaré à Forbes que les gens laissent des menaces – y compris des menaces de mort – sur leur messagerie vocale au bureau, ou parfois par e-mail.


« Nous avons reçu une menace de mort que nous avons dû transmettre au FBI », a déclaré M. Bracket, ajoutant : « Il a dit que nous devions mourir et que le président devait être assassiné ».

Cet homme, qui est resté anonyme, a appelé tous les téléphones du bureau et a laissé une menace de mort sur la boîte vocale de chaque employé.

« Les autorités lui ont rendu visite », a déclaré M. Bracket, et ont affirmé que l’homme avait été placé sur la liste des menaces des services secrets au cas où M. Trump se rendrait dans la ville où il vit.

« Quand on y pense, c’est un ours en peluche », a déclaré M. Bracket, ajoutant qu’il pense que les gens réagissent fortement au produit parce que « Donald Trump est quelqu’un qui ne fait qu’attirer les émotions extrêmes ».
Le FBI et les services secrets n’ont pas répondu aux demandes de commentaires de Forbes.

« Il est extraordinairement triste que des gens menacent un ours en peluche », a déclaré V.L. Lange, inventeuse de l’ours en peluche à Forbes mercredi. « Quel est l’objectif de tout cela ? Je n’en suis pas sûre ».

« Nous ne sommes pas un comité d’action politique. Nous vendons un produit », a déclaré Elliott Bracket. « C’est juste une idiotie que les gens aiment et que les gens aiment détester. »

Le chiffre
10. C’est le nombre de menaces reçues par Exceptional Products concernant Trumpy Bear qui ont été transmises aux forces de l’ordre, a déclaré M. Bracket.

Le fait
Selon Elliott Bracket, les gens pensent souvent que le Trumpy Bear est une blague ou une parodie, et non un vrai produit disponible à l’achat. Le site web Snopes, qui vérifie les faits, a une page consacrée à la preuve que l’Ours est bien réel.

A retenir
Un spot publicitaire de 2017 pour le Trumpy Bear, écrit, réalisé et interprété par Lange, débute avec une voix off proclamant « Une tempête arrive ». Les spéculations sur Twitter ont lié cette phrase à la théorie de conspiration des QAnon. Les partisans pensent que Trump lutte contre un groupe « État dans l’État » de politiciens libéraux, de fonctionnaires et de célébrités d’Hollywood qui dirigent un réseau mondial de trafic sexuel. Pour les partisans des QAnon, « la tempête » fait référence à un moment dans le futur où Donald Trump va rassembler un prétendu « État dans l’État » et l’arrêter, dans une sorte de compte rendu mondial.

Selon Bracket, la publicité pour l’ours Trumpy de 2017 est antérieure à celle de QAnon, ce que confirme un article de Wired sur le jouet en 2018. Selon Elliott Bracket, la référence à la tempête est tirée de la Bible, ce que Mme Lange a rejeté. « Il y a beaucoup de références aux tempêtes dans la Bible, mais j’ai inventé cela moi-même », a-t-elle déclaré. Elliott Bracket a refusé de divulguer les chiffres de vente du Trumpy Bear parce que c’est une société privée. Il a cependant déclaré que les ventes de l’ours ont augmenté en mars, ce qu’il a attribué au fait que davantage de personnes sont restées chez elles en raison de la pandémie de coronavirus et ont vu les publicités du Trumpy Bear à la télévision.

<< Article traduit de Forbes US – Auteur (e) : Lisette Voytko >>

<<< A lire également :   Facebook Et Twitter Agissent Contre Les Affirmations De Trump >>>>