Lundi, Elon Musk a laissé entendre qu’il prévoyait de rendre publique l’entreprise Starlink de SpaceX dans le domaine de l’internet spatial dans plusieurs années, lorsque la croissance des revenus sera « régulière et prévisible ». En effet, cette entreprise, qui vise à terme à fournir du haut débit dans le monde entier, dessert des villes de l’Etat de Washington ravagées par des incendies de forêt le long de la côte ouest des États-Unis.

 

Principaux faits

  • Le PDG de Tesla a révélé ses projets sur Twitter, déclarant que les petits investisseurs de détail « auront la priorité absolue » lorsque l’entreprise sera cotée en bourse.
  • Les investisseurs peuvent attendre un certain temps – Elon Musk a déclaré qu’il ne fera entrer la société en bourse que dans plusieurs années, lorsque la croissance des revenus sera régulière et prévisible, ajoutant : « Le marché public n’aime pas les flux de trésorerie irréguliers ».
  • L’année dernière, Elon Musk a déclaré qu’il pensait que Starlink serait une source de revenus importante pour SpaceX, avec l’ambition de fournir un internet haut débit dans le monde entier.
  • La société assiste la division de gestion des urgences du département militaire de l’état de Washington dans ses interventions dans les villes dévastées par les incendies de forêt, en fournissant un accès internet aux intervenants d’urgence et au public.
  • En février, la présidente de SpaceX, Gwynne Shotwell, a fait part aux investisseurs des projets de la société de transformer Starlink en une entreprise distincte et de la rendre publique.

 

Le contexte

Starlink est l’ambitieux projet d’internet depuis l’espace de SpaceX, impliquant une constellation de milliers de satellites qui fourniront un accès internet haut débit dans le monde entier. SpaceX est optimiste quant à l’avenir de Starlink. L’entreprise affirme qu’elle constate déjà une « demande extraordinaire » de la part de clients potentiels pour son service de haut débit par satellite, a rapporté CNBC, avec près de 700 000 personnes rien qu’aux États-Unis. Le site web de Starlink indique qu’il vise les États-Unis et le Canada en 2020 et qu’il s’étend rapidement « à une couverture quasi mondiale » d’ici 2021.

Elon Musk a tweeté : « Nous allons probablement introduire Starlink en bourse, mais seulement dans plusieurs années, lorsque la croissance des revenus sera régulière et prévisible. Le marché public n’aime pas les flux de trésorerie irréguliers. Je suis un grand fan des petits investisseurs de détail. Je veillerai à ce qu’ils aient la priorité absolue ».

L’énorme constellation de satellites de Starlink s’est avérée controversée depuis le lancement de la première série l’année dernière. Certains se plaignent qu’ils obstruent le ciel nocturne et l’Agence spatiale européenne a déclaré qu’elle devait modifier la trajectoire de l’un de ses satellites d’observation pour éviter une collision avec un satellite Starlink.

 

Ce qu’il faut surveiller

La course à l’espace ne fait que commencer et Elon Musk n’est pas le seul milliardaire à avoir les yeux tournés vers le ciel. Jeff Bezos supervisera la constellation d’Amazon de satellites fournissant internet, le projet Kuiper, qui a reçu l’approbation de la FCC cet été. Blue Origin de Jeff Bezos est également impliqué dans la course à l’espace, en développant actuellement des lanceurs réutilisables.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Robert Hart

 

<<< À lire également : Elon Musk Fait De L’Esbroufe Face Au Gouvernement Américain >>>