Elon Musk a ouvertement critiqué les efforts des autorités américaines pour minimiser les dommages économiques de la pandémie de Covid-19 alors que son entreprise de voitures électriques Tesla a reçu des aides gouvernementales afin de l’aider à être rentable pendant le deuxième trimestre 2020.

Le PDG n’a fourni aucun détail sur les aides financières reçues par Tesla et n’a pas non plus précisé quels pays avaient pu en profiter. Le constructeur automobile n’a par ailleurs pas souhaité répondre à nos questions.


Lors de la présentation des résultats trimestriels, l’entreprise a déclaré : « Dans le cadre des aides gouvernementales accordées aux entreprises du monde entier à l’occasion de la pandémie, nous avons reçu certains avantages sur la masse salariale, ce qui nous a permis de réduire l’impact du Covid-19 sur nos résultats financiers. Ces avantages sur la masse salariale liés à nos effectifs directs ont été principalement déduits des dépenses d’exploitation. L’impact des charges courantes engagées pendant la période actuelle a été presque totalement compensé par nos initiatives de réduction des coûts et grâce aux avantages sur la masse salariale ».
 
Le 24 juillet, quelques jours après l’annonce des résultats de Tesla à hauteur de 104 millions de dollars pour le deuxième trimestre, Elon Musk a tweeté le message suivant : « Selon moi, un autre plan de relance gouvernemental n’a pas grand intérêt pour les citoyens ». Le PDG a complété cette publication par un retweet évoquant le livre Das Kapital de Karl Marx au sujet des aides gouvernementales.
 

 
L’entrepreneur milliardaire, qui a récemment débloqué une nouvelle série de stock-options pouvant lui rapporter jusqu’à 2,1 milliards de dollars, adopte une position étrange en critiquant le gouvernement qui l’a pourtant beaucoup aidé par le passé. Son entreprise Tesla a en effet pu lancer sa production grâce à un prêt concurrentiel de 465 millions de dollars accordé par le gouvernement Obama. Par ailleurs, les clients du constructeur ont perçu des crédits d’impôts fédéraux et des indemnités gouvernementales pendant des années pour l’achat d’un véhicule Tesla neutre en carbone.

Tesla fait également partie des principaux bénéficiaires de subventions gouvernementales indirectes, dont la vente de droits d’émissions aux fabricants automobiles qui en ont besoin (notamment les crédits ZEV en Californie, les crédits du Corporate Average Fuel Economy et le crédit carbone mis en place par l’Union européenne). À ce jour, Tesla a déclaré 3,1 milliards de dollars générés par la vente de ces droits d’émissions.

En plus de ses activités de production et de conception en Californie et dans le Nevada, ainsi que l’usine de panneaux solaires à New York, Tesla exploite une usine automobile à Shanghai et possède des installations d’ingénierie en Allemagne, où elle construit également une nouvelle usine d’assemblage automobile. Cette usine, située près de Berlin, est financée par un accord de vente de droits de pollution à long terme avec Fiat Chrysler.

Les actions Tesla ont augmenté d’environ 1 % ce mardi, pour atteindre 1 553,13 $ au Nasdaq. La fortune totale d’Elon Musk est estimée par Forbes à environ 70 milliards de dollars, composée en grande partie de sa participation dans Tesla.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Alan Ohnsman

 

<<< À lire également : Les Véhicules Tesla Pourraient Bientôt Devenir Complètement Autonomes >>>